background preloader

Bonheur & philosophie

Facebook Twitter

Bonheur : Définition philosophique. Qu’est ce que le bonheur ?

Bonheur : Définition philosophique

Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. Une joie intense n’est pas le bonheur. Un plaisir éphémère non plus. Le bonheur est un état global. En tant qu’optimum de la vie humaine, le bonheur est universellement recherché. Être heureux est une expérience individuelle et humaine. La notion de bonheur est intimement liée au désir. La conception du bonheur de l’un ne sera pas celle de l’autre. Un contenu indéterminé. Aristote : "J'aspirais à une société de l’éthique et du bonheur, nous sommes tombés dans l’obsession de l’enrichissement personnel et de la surconsommation, ça ne pourra pas durer"

Aristote, philosophe du monde antique grec, a été le premier à parler d’économie.

Aristote : "J'aspirais à une société de l’éthique et du bonheur, nous sommes tombés dans l’obsession de l’enrichissement personnel et de la surconsommation, ça ne pourra pas durer"

Il est né en 384 avant Jésus-Christ, en Macédoine, à Stagire. Disciple de Platon et de Socrate, il sera ensuite à l’origine de sa propre école aristolécienne. Logicien, physicien, biologiste, penseur et donc penseur économique, Aristote est à l’origine de nombreux écrits, extraits des cours qu’il administrait, qui sont d’une richesse étonnante. L’économie - ou l’art d’administrer la maison - était bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Une Cité en autarcie, pas de spéculation, Aristote condamnait les prêts à intérêt. L’Histoire a peu à peu changé les démocraties et les économies se sont ouvertes. Présentation - Fabrique SpinozaFabrique Spinoza. La Fabrique Spinoza est le think-tank du bonheur citoyen.

Présentation - Fabrique SpinozaFabrique Spinoza

C’est un think-tank économique et politique multi-partisan dont la mission est de redonner au bonheur sa place au cœur de notre société. Association Loi de 1901 d’intérêt généralUn des 12 principaux think-tank français, nommé par Acteurs PublicCorrespondant officiel en France d’un projet hébergé par l’OCDE sur la mesure du bien-être sociétal WikiprogressRédacteur-coordinateur de la Commission de l’ONU de mise en oeuvre de la résolution de l’Assemblée Générale du 19 juillet 2011, visant à faire du bien-être citoyen un objectif du développementOrganisateur des 1ères Master Class à l’Ecole Centrale Paris sur l’Entreprise Positive (une entreprise performante économiquement via le bien-être de ses collaborateurs), ainsi que sur la Psychologie PositiveMembre de la Commission Présidentielle dite Attali II pour « l’Economie Positive » « L’essence même de l’homme est le désir d’être heureux, de bien-vivre, de bien agir. » Baruch Spinoza.

Les secrets du bonheur selon neuf philosophes. “L'illusion du bonheur est indispensable” : Schopenhauer par Santiago Espinosa. Arthur Schopenhauer (Dantzig, 1788 - Francfort, 1860) commence comme commerçant, mais il étudie Kant, Platon, Aristote, Spinoza, et soutient en 1813 une thèse sur la «quadruple racine du principe de raison suffisante».

Entre 1814 et 1818, il écrit son grand ouvrage, «le Monde comme volonté et comme représentation». Il est d’abord négligé, mais la dernière partie de sa vie est glorieuse: il devient le philosophe dont il faut avoir suivi les cours. Il a légué ses biens à son chien. Faust : la quête moderne du bonheur. Qu'est-ce qu'une vie réussie, et quel prix sommes-nous prêts à payer pour l'obtenir ?

Faust : la quête moderne du bonheur

Ces deux questions n'ont cessé de hanter l'humanité depuis la nuit des temps : a-t-on renoncé pour autant à leur apporter une réponse ? Un coup d'œil sur les listes de best-sellers permet d'en douter : le bonheur, avec ses recettes et ses secrets, se vend très bien aujourd'hui. Les trois Alain: "On ne fait pas le bonheur des gens malgré eux" Un intéressant débat se développe en ce moment entre "l'identité malheureuse" d'Alain Finkielkraut et "l'identité heureuse" d'Alain Juppé.

Les trois Alain: "On ne fait pas le bonheur des gens malgré eux"

Entre ces deux Alain, j'irais plutôt vers un troisième -quelle coïncidence-, le Alain des Propos sur le Bonheur, qui disait notamment: "Il n'est pas difficile d'être malheureux. Ce qui est difficile, c'est d'être heureux, ce n'est pas une raison pour ne pas essayer. " VIDEO >> A Strasbourg, "Alain Juppé veut rendre les Français fiers et heureux" Tout est dit dans cette phrase et en particulier la dissymétrie entre malheur et bonheur.

Le malheur est un constat, le bonheur est une recherche. Comment exorciser ses propres démons? L'identité malheureuse n'est pas une spécialité française. Avant de penser à l'identité heureuse, il faut d'abord se demander comment l'espèce humaine pourra exorciser ses propres démons, et qui l'y amènera. Personnellement, je ne pense pas que les gouvernements soient capables de donner ce coup d'arrêt au malheur. BNF ESSENTIELS.

Au-delà du lieu, l’utopie est aussi la recherche politique et idéologique d’un modèle social : l’ouvrage de Thomas More, haut dignitaire de la cour d’Angleterre, a pour sous-titre Traité sur la meilleure forme de république et sur une île nouvelle.

BNF ESSENTIELS

L’auteur par ce biais fonde un genre nouveau empruntant à la littérature, à la politique et à la philosophie. Comme le feront au siècle suivant Bacon et Campanella, il s’inspire de Platon, d’Aristote, de Saint-Augustin pour proposer une réflexion politique. Dans cet extrait de La République (IVe s. av.