background preloader

Hacking social

Facebook Twitter

[PE8] Que faire contre l’allégeance au travail et en général ? Ce présent article est le dernier de ce dossier : Et voici le PDF de 89 pages qui regroupe le tout : pole-emploi-voyage-au-coeur-dun-formatage-hacking-social Si notre fil rouge a été l’institution pôle emploi, tout ce qu’on a abordé est applicable au monde du travail, mais aussi dans l’éducation.

[PE8] Que faire contre l’allégeance au travail et en général ?

Les nombreuses études sur l’internalité montrent que les enfants savent qu’il faut être interne allégeant, ils apprennent cette norme tant chez eux qu’à l’école, mais c’est à l’école qu’ils ressentent encore plus que ce comportement doit être opérationnel. En cela tous les décisionnaires, les évaluateurs, les personnes qui ont du pouvoir sur autrui devraient s’interroger sur la façon dont ils discriminent les externes ou les internes rebelles, parce que non seulement c’est une forme de racisme, un jugement injuste qui ne se base pas sur des critères objectifs, mais également parce qu’ils perdent là une opportunité de faire progresser leur métier ou leur entreprise. . ♦ Arrêtez avec le LOC ! Oui. Dan Ariely: What makes us feel good about our work?

Les retards au travail. Le hacking social se fait par le bas, en prenant à bras le corps des problèmes mineurs, quotidiens.

Les retards au travail

Alors oui, titrer « les retards au travail » cela ne parait pas une perspective très épique, surtout quelques jours après le décès de Nelson Mandela. Soit. Mais j’ai dans l’idée que l’action qui mène au changement (de vie, de société, de paradigme tant qu’on y est) ça commence par corriger ce genre de détail qu’est le retard au travail. Parce que le retard soulève des questions profondes liées à la soumission, à l’absence de liberté qu’on se donne, au champ des possibles qu’on se restreint par servitude volontaire inconsciente et non avouée ; servitude volontaire évidemment fortement encouragée par la société, par les puissants, par les dominants… donc corriger ce genre de détails semble un pré-requis à une action plus « épique », car la liberté se conquiert d’abord en soi-même et pour soi-même et ce n’est pas chose si évidente qu’il n’y parait.

Donc le retard. ■Le conditionnement négatif 1. Paranoïa, intolérance, racisme, ignorance…Une explication psychologique. Les médias, les internautes, les associations s’inquiètent d’un retour massif au racisme, à l’intolérance, aux idéologies autoritaristes exploitant la peur et l’ignorance de ceux qui y adhérent.

Paranoïa, intolérance, racisme, ignorance…Une explication psychologique.

Nous proposons par cet article un embryon d’explication – non une réponse complète – en nous basant sur un syndrome trop méconnu qui explique aussi la tendance au brutalisme : Les psychologues et autres chercheurs se sont très souvent interrogés sur la violence à la télévision : est-ce que la télévision rend violent ? Ou est-ce que les gens violents sont attirés par la violence offerte à la télévision ? Les résultats de ces études ne sont pas concluants. Certaines prouvent le lien avec la violence et la télévision, d’autres au contraire prouvent que regarder un film violent peut faire effet de catharsis[1]. Une autre étude confirme le lien entre peur et consommation de télévision : Qu’est-ce qui est à l’opposé du « grand méchant monde » ? Les exemples sont nombreux : Conseils en vrac Sources. How Powerful Is The Flying Spaghetti Monster?

Êtes-vous capable de contrer les manipulations du supermarché ? Leclerc, Carrefour, Super U, Auchan… leurs noms sont indénombrables, comme ceux du diable.

Êtes-vous capable de contrer les manipulations du supermarché ?

Les supermarchés règnent sur notre petit monde quotidien, fournissant tout ce dont nous avons besoin à tout prix, sans que nous ayons à faire trop d’efforts. Ils fournissent également beaucoup d’emplois et ils sont accessibles à toute heure, s’adaptant à notre trépidante vie moderne. Voilà. C’étaient les points positifs. Quant aux négatifs… Il y a de quoi faire des dizaines de pavés, mais je vous épargne cette torture pour l’instant. Le supermarché tyrannise aussi ses fournisseurs pour leur faire baisser les prix : les négociations ont des allures de cauchemars, oscillant entre la franche menace, la manipulation, la terreur et la fausse sympathie. Ajoutez à cela une bonne dose de magouilles financières, de manipulation en tous genres et des combines administrativo-économiques puantes et nous voilà avec des supermarchés-empires tyranniques qui règnent en toute quiétude sur tout le monde.