background preloader

COMMUNS

Facebook Twitter

Action politique et biens communs en Catalogne. Le mois dernier, les médias ont abondamment montré et commenté la victoire électorale des militants de la mouvance « Indignés ».

Action politique et biens communs en Catalogne

Ils ont en revanche plus parcimonieusement évoqué le programme, l’esprit et les convictions des responsables qui vont bientôt être aux commandes de Barcelone. Le témoignage de l’universitaire Mayo Fuster Morell suggère que les valeurs et les pratiques du Libre ne sont pas étrangères à cette victoire, ce qui pourrait — rêvons un peu — servir d’exemple à d’autres pays européens confrontés à l’austérité. Ce relatif investissement du Libre dans le champ de la politique a de quoi nous réjouir : voilà longtemps que le Libre n’est pas seulement du code ou de l’art. Culture et objets libres sont gagnent aussi du terrain désormais. À Barcelone, on en est peut-être au libre citoyen. Une victoire de David sur Goliath Par Mayo Fuster Morell Article original : Traduction Framalang : Piup, Obny, sebastienc, line, goofy, r0u Irruption de candidatures citoyennes L’effet CC.

Festival francophone des communs ! 2 synthese theme 4 biens communs. ECOATT CONF du 20 mai 2015 sur les communs. La renaissance des « communs » invite à réinventer la politique. Entendez vous le murmure ?

La renaissance des « communs » invite à réinventer la politique

Dans les rues, sur les places, dans les bars, le murmure c’est « défendre le bien commun ». Ce sont les paroles de la chanson de campagne de « Barcelone en commun », coalition citoyenne qui vient de remporter les élections municipales à Barcelone. L’Espagne nous montre la voie de nouvelles organisations qui ont toutes cette culture très participative, de la transparence et de l’horizontalité, et qui pourraient nous aider à reprendre confiance et se réinvestir dans la politique.

Les Communs candidats aux municipales 16 propositions pour tout de suite. Journées des alternatives urbaines – Lausanne – 8-9-10 mai 2015. Les connaissances et les innovations sont des communs, ils doivent circuler, être accessibles à tous et utilisables librement.

Journées des alternatives urbaines – Lausanne – 8-9-10 mai 2015

C’est l’esprit des « Open Commons ». L’initiative Open Commons Region Linz est un des exemples phare en Europe de collectivité locale qui développe le partage numérique des connaissances et des créations à l’échelle locale. Des idées mais aussi des questions pour l’avenir. Conférence, samedi 4 mai 2013. Intervenante: Laura Kepplinger, Université Johannes Kepler, Linz. 3 - Manifeste pour la récupération des biens communs. La privatisation et la marchandisation des éléments vitaux pour l’humanité et pour la planète sont plus fortes que jamais.

3 - Manifeste pour la récupération des biens communs

Après l’exploitation des ressources naturelles et du travail humain, ce processus s’accélère et s’étend aux connaissances, aux cultures, à la santé, à l’éducation, aux communications, au patrimoine génétique, au vivant et à ses modifications. Le bien-être de tous et la préservation de la Terre sont sacrifiés au profit financier à court terme de quelques-uns. Les conséquences de ce processus sont néfastes. Le Forum Social Mondial de 2009, à Belém, Pará, au Brésil, se déroule au moment particulier où la globalisation néolibérale, dominée par des marchés financiers hors de tout contrôle public, échoue spectaculairement.

Il se produit aussi au moment où émerge une prise de conscience qu’il y a des biens d’usage commun à tous les êtres humains, et à la nature elle-même, lesquels ne peuvent en aucun cas être privatisés ou considérés comme des marchandises. [ #FlokSem ] Intégrer le paradigme des communs de la connaissance dans l’action et les politiques pour la transition (with images, tweets) · s_fredriksson. Actualités. Agenda des communs - Accueil. Archivage du web à la BnF. Beffly février 2014 biens communs. Bien commun et Territoire : Urbanisme et politique publique. Biens communs : Commun, Commons, Communauté. Biens communs du numérique. Le droit d’auteur est une des conditions de la création Le débat relatif à la notion de « Biens communs numériques » pose de manière sous-jacente celle d’une solution législative, via la création de nouvelles exceptions aux droits d’auteur, versus celle de l’auto-régulation et donc du développement des solutions contractuelles.

Biens communs du numérique

D’un point de vue contextuel, il convient de rappeler que des discussions au niveau européen s’ouvrent sur l’évolution de la directive 2001/29/EC du 22 mai 2001 sur les droits d’auteur et droits voisins dans la société de l’information (DADVSI). Il ne parait donc pas opportun de modifier la législation nationale relative aux droits d’auteur tant que le débat européen, qui aborde les mêmes thématiques, n’est pas clos. Biens communs et fonction sociale de la propriété. A la différence des chercheurs d’autres disciplines, notamment les économistes et les sociologues, les juristes français ne s’intéressent que timidement à la question des « biens communs » , actuellement relancée par celle des « biens environnementaux ».

Biens communs et fonction sociale de la propriété

L’explication de cette réserve est à rechercher dans la conception française du droit de propriété, « roi des droits » , dont le « caractère inviolable et sacré » n’a guère faibli . La « fonction sociale » de la propriété , remarquablement défendue par de grands maîtres, n’a eu que des effets limités dont la logique libérale et utilitariste s’écarte volontiers . Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum. Biens communs, biens publics mondiaux et propriété. Introduction au dossier. 1Dans leur ouvrage souvent cité comme référence sur la notion de bien public mondial, Kaul, Grunberg et Stern (2002, pp. 36-38) retiennent trois critères permettant de définir ce concept : les biens publics mondiaux ne concernent pas seulement un groupe de pays (leurs effets dépassent par exemple les blocs commerciaux ou les pays de même niveau de richesse) ; leurs effets atteignent non seulement un large spectre de pays, mais également un large spectre de la population mondiale ; enfin, leurs effets concernent les générations futures. 2Un autre terme, celui de « biens communs », a également connu une certaine audience au sein des acteurs qui interviennent à l’échelle internationale.

Biens communs, biens publics mondiaux et propriété. Introduction au dossier.

Même si le sens prêté à cette notion est variable en fonction des acteurs et analystes qui l’utilisent, on peut se risquer à considérer qu’elle désigne en général des ressources ou domaines d’intérêt partagé entre tous les êtres humains. 1.1. Biens communs, Logiciel libre et Europe. Biens publics, biens collectifs.

Mon livre "Le travail du commun" en écriture. Hacia una pachamama del conocimiento común y abierto. Cahier_du_commun_1_-_-Agir_en_commun___Agir_le_commun.pdf. Causecommune CC By NC ND. Causecommune CC By NC ND. Chers producteurs de données ouvertes, mangez-les ! - Libertic. Collectivités et biens communs : 16 propositions pour les candidats aux municipales. Le Réseau Francophone pour les biens communs publie 16 propositions à destination des (futur-e-s) élu-e-s municipaux.

Collectivités et biens communs : 16 propositions pour les candidats aux municipales

Ces propositions sont basées sur des initiatives de collectivités en matière d’ouverture et d’accessibilité aux biens communs (gouvernance contributive, monnaies complémentaires, tiers-lieu, habitat participatif, ouverture des données...). Des politiques d’économie solidaire parfois peu connues. Pour le Réseau Francophone pour les biens communs, les municipalités constituent un espace privilégié d’expérimentation concrète de l’apport des Communs dans la société. Ces 16 propositions peuvent aider à définir, appuyer ou intensifier une politique de préservation et de gestion des biens communs à échelle des villes et villages. Ce document est composé de 3 grandes parties, illustrant les différents rôles que la collectivité peut prendre dans l’accès à ces biens (productrice, coproductrice avec les citoyens ou facilitatrice). Retrouvez le texte intégral. Comment comprendre les « communs » : Elinor Ostrom, la propriété et la nouvelle économie institutionnelle. 1L’analyse des communs est aujourd’hui plus que jamais d’une très grande actualité pour tous ceux qui souhaitent dépasser les discours apologétiques sur le marché qui marquent la plus grande partie de l’économie standard.

Comment comprendre les « communs » : Elinor Ostrom, la propriété et la nouvelle économie institutionnelle

Elinor Ostrom est la personne qui a sans doute le plus contribué à faire de cette question – très éloignée des préoccupations dominantes des économistes durant ces dernières décennies – un objet majeur de réflexion et de recherche. Ses apports empiriques et théoriques, notamment en réponse à l’argumentation (trop) célèbre de Hardin (1968) sur la « tragédie des communs » ont été essentiels dans ce domaine, comme le dit par exemple Boyle (2003). 1 Vision qui lui vient initialement des travaux de science et de philosophie politiques de son mari, (...) 2Mais le travail considérable que laisse Elinor Ostrom a une portée qui va au-delà de la seule question des communs ; il est important également, de manière plus générale, pour ce qui est de l’analyse des institutions. 18i. Comment fabriquer des biens communs en open source ? Il y a aujourd’hui une vraie déferlante selon les secteurs.

Comment fabriquer des biens communs en open source ?

Voiture, vélo, alimentation / semences /AMAP sont déjà en place, après le logiciel libre. Comprendre le principe des licences à réciprocité en 5 minutes. A l’occasion de sa venue à Paris, Michel Bauwens, le fondateur de la P2P Foundation, a donné la semaine dernière au Centre Pompidou une conférence avec Bernard Stiegler sur la « Transition vers une économie du partage et de la connaissance ouverte ». Cette intervention fut l’occasion pour lui de faire le point sur les résultats du projet FLOK (Free Libre and Open Knowledge) lancé par le gouvernement d’Équateur pour faire travailler un groupe de chercheurs sur les scénarios de transition vers une telle « Économie des communs », à l’échelle d’un pays tout entier.

Or l’un des résultats les plus intéressants du projet FLOK est d’insister sur l’importance de mettre en place de nouvelles formes de licences, dites « à réciprocité », dont j’ai déjà eu l’occasion de parler à plusieurs reprises sur S.I.Lex, qu’il s’agisse de la Peer Production Licence ou de la proposition plus récente de Reciprocity Commons Licence. Coredem dossier biens communs. CULTURE NUMÉRIQUE : 11 La propriété immatérielle - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie. CULTURE NUMÉRIQUE : 11 La propriété immatérielle On doit évidemment lire le titre de cet enseignement comme un oxymore : deux termes en contradiction dynamique : comment être "propriétaire" d'un élément "immatériel" (connaissance, culture, émotion, création, innovation, données,...).

Les "droits de propriété intellectuelle" sont accordés par les puissances publiques, ne ressemblent pas aux "droits naturels" en ce qu'ils dépendent uniquement de décisions juridiques. Il y a trois cents ans, en Angleterre, en avril 1710, était publié le « statut d'Anne », qui établissait le monopole de l'auteur sur ses oeuvres, lui permettant dès lors de négocier avec le secteur industriel capable de transformer cette propriété immatérielle en objets mis en vente sur un marché (reproduction des livres).

A l'heure de l'internet, chaque lecteur peut participer à la circulation des oeuvres, ce qui change cette relation entre un auteur (ou un inventeur) et les appareils industriels de diffusion. Dans les coulisses de Wikipedia: qui décide réellement ?  Il y a le Wikipédia de surface, que le simple visiteur appelle "Wikipédia" tout court: une encyclopédie en ligne qui ambitionne de récapituler l'ensemble du savoir humain. Dans le jargon, cette partie émergée de l'iceberg s'appelle le main. Et y il a le Wikipédia des profondeurs, l'espace meta pour les initiés, celui où se prennent les décisions éditoriales et administratives, où se décident les créations ou les suppressions d'articles, où s'arbitrent les conflits sur les formulations à retenir au sein des articles.

Un monde qui n'est pas visible des lecteurs. Un espace où chacun est théoriquement libre de venir participer (vous, moi, n'importe quel lecteur, inscrit ou non) mais que des myriades de règles et de conventions rendent en réalité impossible à pratiquer pour le néophyte. Pourtant, c'est ici que le contenu de surface prend sa forme. Des espaces de discussions au jargon indéchiffrable Inclusionnistes, suppressionistes et Pythies: bienvenue dans les arcanes de Wiki. Des biens publics aux biens communs. Il a été fort peu question de biens communs – avec toutefois de bonnes exceptions - dans la campagne présidentielle en cours (voir une courte interview sur cette campagne que j’ai accordée à Terra Eco sous le titre “Ce qu’il y a à sauver de cette campagne ne s’est pas vu à la télé”, via ce lien). Il en est en revanche beaucoup question dans la préparation du sommet de Rio, autre grand oublié de cette période.

Ce billet s’inspire beaucoup d’un texte plus long (téléchargeable via un lien fourni à la fin de ce billet) de mon ami Laurent Cordonnier, économiste lillois avec qui je suis impliqué dans un projet de « transformation écologique et sociale » porté par le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. La notion de biens communs y a été fortement mise en avant, mais elle exigeait d’être mieux définie et circonscrite pour devenir « opérationnelle ». D’où ces réflexions, qui intègrent de multiples débats avec des acteurs divers, presque tous non économistes.

Il s’agit d’un bien commun (BC). Dimanche aprem quadrature du net. Du communisme aux communs ? Les communs (« commons » en anglais) sont indéniablement au cœur de nombreuses revendications : les communs globaux (climat, diversité biologique etc.), les communs de la connaissance (internet, wikipédia etc.) etc. Mais que sont les communs, exactement ? Une hypothèse couramment avancée (par exemple par Naomi Klein [1]) est que cette problématique réactive de manière plus générale la question des « enclosures », cette privatisation des communs au 19e siècle décrite par Karl Polanyi (1944) comme étant l’un des actes inauguraux du capitalisme. L’analogie est-elle exacte ? Et, du côté des partisans des « communs », avons-nous alors un au-delà possible, tant du « cosmocapitalisme » que des communismes étatiques ? Telles sont les principales questions que Pierre Dardot et Christian Laval proposent de traiter dans ce livre, dont le fil de conducteur est de tenter de refonder le concept de commun (p. 17).

Les apports de cet ouvrage sont donc nombreux. Revue du Mauss permanente. Elinor Ostrom. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ostrom. Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs. Première femme à obtenir un Prix Nobel d’économie (en 2009) pour ses développements sur la théorie des communs [1], Elinor Ostrom est décédée ce mardi 12 juin, à l’âge de 78 ans.

Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs. Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs. Enfin un film qui explique la neutralité du Net. Par Barbara Chazelle, France Télévisions, Directions Stratégie et Prospective Méta-Media vous recommande et vous invite à (re)voir et partager le très bon reportage de On N'est Plus Des Pigeons, émission de France 4, qui s'est penché cette semaine sur la question de la Neutralité du Net, principe qui garantit l’égalité de traitement des données qui circulent sur le réseau.

En 11 minutes, et en français, les moins technophiles comprendront pourquoi ce sujet si important nous concerne tous. Equateur : la guerre pour les biens communs s’aggrave. FLOK Society en Équateur : et si cela changeait véritablement la donne. Il a été dit dans un article précédent qu’il suffit qu’un pays change ses règles du jeu pour que cela impacte tous les autres. FLOK Society, la société pour la connaissance libre et ouverte. FLOK est l’acronyme de Free/Libre Open Knowledge Society, la société pour la connaissance libre et ouverte. Parmi les actions prévues, il y a la mise en place d’un réseau mondial de chercheurs sur la transition, emmené par Michel Bauwens dont le point d’orgue devrait être une grande conférence internationale organisée sous peu (Jérémie Zimmerman et Bernard Stiegler sont par exemple dans la boucle, parmi les Français).

FONDA - Fabrique associative. L'association Outils-Réseaux dynamise le partage des biens communs. Outils-Réseaux développe des services informatiques et d’animation pour livrer les clefs de la coopération, du partage, bouleverser nos structures organisationnelles, bref, stimuler l’innovation. Il faut accorder plus de place aux expérimentations Le projet Outils-Réseaux est la création de plusieurs acteurs engagés dans le champ de l’éducation et de l’animation environnementale. Réunis dans un réseau sectoriel, Tela Botanica, le Réseau Ecole et Nature, les Ecologistes de l’Euzière et l’Apieu développent ce que Laurent Marseault, directeur de l’association Association Définition, appelle la fonction exploratoire de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation).

Cette fonction permet à cette économie de pouvoir envisager du neuf, le créer, et l’intégrer dans ses pratiques au service de son développement. L'espace et ses technologies comme biens communs. La connaissance en partage : une utopie en action. La propriété sociale selon Jean Jaurès. Revue du Mauss permanente. La-Lettre-de-la-Chaire-VPIP-N1-Janvier-2015.pdf. Laurent bc v2. Laurent bc v2. Le commun et les communs. Le miroir aux alouettes de la revente des données personnelles. Le travail en informatique comme bien commun : le cas de Koumbit. Le web des données laisse-t-il une place au bien commun ? Les biens communs : une notion au service des projets de l’ESS ?

Les biens communs en 20 définitions. Les biens communs en 20 définitions. Les biens communs numériques. Les biens communs numériques. Les biens communs valorisés en Haut Adige/ Sud Tyrol. Les communs : pour quoi faire et jusqu'où ? Discussion ouverte autour du concept et d'exemples concrets. Les Communs candidats aux municipales 16 propositions pour tout de suite. Les communs de la connaissance. Les communs, quelles définitions, quels enjeux ? / Geneviève Azam - Université Toulouse II-le Mirail. Les licences à réciprocité : une piste pour la « transformation numérique  de l’économie ?

Les propositions de l’atelier contributif "Biens communs du numérique" Les technologies numériques et la mouvance des biens communs. Minga de Lille: travailler en réseau pour soutenir les communs. Neutralité d'Internet. Ou Internet comme bien commun. Note critique sur « Commun. Essai sur la révolution au XXI<sup class="typo_exposants">e</sup> siècle » Obama veut que la neutralité du net soit préservée. Open data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospecti… P2P Foundation. Pour en savoir plus sur les biens communs · Bpi. Programme des séances et lien vers les vidéos.

Projet de loi « terrorisme » : le Sénat adopte le projet de loi liberticide. Promouvoir des modalités adaptées de gouvernance des territoires aux écosystèmes fragiles (régions littorales et de montagne) et la gestion en bien commun des ressources naturelles. - Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l'Homme. Quelques enjeux autour des biens communs. Qu’est ce qu’un commun ? Quelles perspectives le mouvement des communs ouvre-t-il à l’alternative sociale. Remix the commons. Rencontre avec la députée Isabelle Attard. Rendre aux communs le produit des communs : la quête d’une licence réciproque. Résultats recherche lesechos.fr. SavoirsCom1. Science et bien commun : les transformations des pratiques scientifiques à l'ère du numérique. Terrorisme : blocage et déréférencement administratifs adoptés au Sénat. To Whom Does the World Belong.

Une Magna Carta (italienne et bientôt européenne) pour Internet. Unisson.co - Common Good Framework. Villes en biens communs. Web Series - copy-me. « Les biens communs nous offrent davantage de liberté et de pouvoir que ne le font l’État et le marché » » 2014 » juillet - Remix biens communs. » Définir les biens communs #5 - Remix biens communs.