Entreprise 2.0

Facebook Twitter

Social Business, Medias Sociaux et entreprise : la stagnation. Jive meets alfresco - 20120411. Entreprise collaborative : un peu d'humilité ? « Quels types d’outils collaboratifs sur le projet et pour quoi faire? » #jmp12. Je suis intervenue le 18 décembre 2012 à la journée de Management de projet organisé par Microsoft Campus.

« Quels types d’outils collaboratifs sur le projet et pour quoi faire? » #jmp12

Vous pouvez retrouver la vidéo des interventions de la journée ici. Voici un petit retour sur mon intervention. Les nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ( TIC ) ont favorisé de nombreux usages. La simplicité de ces technologies permet l’émergence de nouveaux usages parfois imprévus. Utiliser les TIC en entreprise donne un avantage concurrentiel. Dans mon intervention, j’ai décris d’avantage les usages associées à des fonctionnalités plutôt que des outils précis (nous sommes dans le temple Microsoft tout de même ;) ). Introduction. Le premier retour sur investissement des réseaux sociaux d’entreprise:«l'engagement» 01net. le 22/02/12 à 07h30 Un réseau social d'entreprise (RSE) n’est pas un Facebook interne mais un outil de travail destiné à mobiliser salariés et partenaires autour de conversations.

Le premier retour sur investissement des réseaux sociaux d’entreprise:«l'engagement»

Urbanisation 2.0

Quels sont les vrais hauts potentiels pour l’entreprise ? Article paru dans Actuel-RH L’un des dernier édito de Hubert Landier, bien connu pour son expertise sur la question des relations sociales, portait sur son exaspération quant à la discrimination positive à l’égard des hauts potentiels.

Quels sont les vrais hauts potentiels pour l’entreprise ?

Surnommés High potential et taillés en pièces par Hubert Landier qui préfère voir dans les low potential la source de réussite de l’entreprise ( Entre low et high potential On comprend que le billet est un billet d’humeur certainement justifié par une expérience personnelle mais au-delà de cet exercice de rhétorique il y a une véritable remise en question d’une approche datée de la réussite de l’entreprise. La majorité des salariés sont bien sûr classés dans la catégorie « Low potential » ; ils constituent donc le corps social et le socle de la notion d’intelligence collective. S’appuyer sur un collectif de travail engagé Mettre en avant des valeurs partagées LXXIII Voici le Tao du Ciel : Quels pourraient être les premières actions de ce changement ?

Quand le Department of State montre l’exemple en adoptant l’esprit Enterprise2.0. Le fer de lance de la diplomatie américaine peut se targuer de l’une des meilleures expériences en matière d’Enterprise 2.0 avec un ensemble de pratiques, de démarches et d’applications au service de ses collaborateurs.

Quand le Department of State montre l’exemple en adoptant l’esprit Enterprise2.0

Ce qui constitue une véritable exception dans des contextes de travail ou l’approche par silos et les lourdeurs hiérarchiques sont légions. Dans un rapport (PDF) du Lowy Institute, le dispositif eDiplomacy est décortiqué de manière précise et donne un ensemble de repères, d’indications et de bonnes pratiques pour ceux qui souhaitent aller de l’avant.

The US State Department has become the world’s leading user of ediplomacy. Ediplomacy now employs over 150 full-time personnel working in 25 different ediplomacy nodes at Headquarters. More than 900 people use it at US missions abroad. Plusieurs domaines sont concernés par ce dispositif, allant du knowledge management, Internet Freedom jusqu’au Disaster Response en passant par la Public Diplomacy. Articles similaires:

CM interne

Blog. Sur information. Urbanisation. RH. Engager ses salariés à collaborer passe par l'accompagnement humain. Comment convaincre ses salariés d'utiliser les outils 2.0 mis en place notamment pour favoriser la collaboration et l'engagement ?

Engager ses salariés à collaborer passe par l'accompagnement humain

En les impliquant dans les grandes décisions, par la formation et en les récompensant. Entretien avec Jérôme Colombe, Directeur de la gouvernance web chez Alcatel-Lucent, et rencontré à l'occasion de l'Enterprise Summit 2.0, qui se tenait la semaine dernière à Paris. L'Atelier : On le voit, ce n'est pas seulement intégrer une plate-forme de collaboration en interne et l'annoncer qui en fait le succès. Comment amener les salariés à s'y intéresser sur le long terme ?

Jérôme Colombe: On constate que les premiers signes d'engagements se focalisent dans le débat d'idée pour trouver des solutions à toutes sortes de demandes du top management sur la transformation, sur la stratégie ou sur l'innovation. Toutefois, ce type d'engagement demande de la "maintenance" pour perdurer. Un concept en vogue est celui de la ludification. Faut-il passer par des récompenses?

Enterprise 2.0 Summit

Plateforme. Du SoLoMo au ToDaClo, quelles tendances pour 2012 ? Si l’on devait résumer l’année 2011, je pense que l’acronyme SoLoMo serait le plus populaire.

Du SoLoMo au ToDaClo, quelles tendances pour 2012 ?

Même s’il est indéniable que les médias sociaux et les terminaux mobiles ont complètement modifié les habitudes, l’internet d’aujourd’hui ne peut se résumer à ces trois notions. D’une part, car toutes les disciplines du web forment un grand ensemble et parce que l’avenir de l’internet est aux contenus, pas au SoLoMo. Toujours est-il que le web de 2012 est très différent de celui que l’on connaissait il y a à peine 5 ans (cf.

À quoi ressemble l’internet en 2012). Pour vous en convaincre, je vous propose ce petit graphique qui illustre bien la montée en puissance des terminaux mobiles et la perte de suprématie du PC (cf.

Eréputation

Outils. Retour expérience. Rse. KM.