background preloader

Anonymous

Facebook Twitter

MegaUpload : la cyberguerre a commencé. Dès jeudi soir après l'annonce de la fermeture de MegaUpload par les autorités américaines, les Anonymous ont attaqué certaines cibles symboliques en représailles.

MegaUpload : la cyberguerre a commencé

Ce n'est pas une première, mais cette fois une cyberguerre a commencé. Mise à jour : Voir notre analyse de l’acte d’accusation C’est sûr, il y aura un avant et un après MegaUpload. Non pas pour le piratage, qui trouvera refuge ailleurs comme il l’a toujours fait depuis la fermeture de Napster en 2001. Non pas pour l’offre légale, pour laquelle les ayants droit trouveront toujours des prétextes à ne pas en favoriser le développement.

En s’attaquant à MegaUpload, ça n’est pas seulement un site utilisé par les internautes pour accéder à des contenus illicites qui est visé par une procédure judiciaire. L’affaire MegaUpload fera prendre conscience du pouvoir immense qu’ont les autorités sur le moindre site internet dont ils peuvent provoquer la mort du jour au lendemain, en saisissant ses serveurs et ses noms de domaine. Lire. Le site de la CIA hacké, LulzSec revendique. Pas sûr que le gouvernement américain apprécie l'esprit taquin des hackers de LulzSec.

Le site de la CIA hacké, LulzSec revendique

Le site internet de la CIA, l'agence centrale du renseignement américain, resté innaccessible plusieurs heures mercredi soir, une action revendiquée par des pirates informatiques regroupés sous le nom de Lulz Security ont annoncé l'avoir piraté. Dans les minutes qui ont suivi la revendication, diffusée via Twitter vers 18h00 (23 heures en France), l'accès au site a été rompu. Plus tard dans la soirée, les connexions étaient sporadiques. «Nous vérifions ces informations», a déclaré une porte-parole de l'agence. Les hakers de Lulz Security sont déjà parvenus ce week-end à s'introduire sur le site du Sénat et ont diffusé des données récupérées sur les serveurs de l'assemblée.

Les spécialistes de la sécurité informatique relativisent cependant la portée de ces intrusions. Hackers old-school. La mutation du groupe de pirates LulzSec après sa dissolution. Les Anonymous sont-ils des terroristes? (LOL) Suspectés d'avoir piraté des millions de numéros de carte bancaire sur le PlayStation Network de Sony, les Anonymous continuent d'alimenter certains fantasmes.

Les Anonymous sont-ils des terroristes? (LOL)

Mais sont-ils vraiment dangereux? Invité sur LCI pour évoquer le piratage du PlayStation Network (PSN), une question a failli me faire tomber de mon tabouret: Les Anonymous peuvent-ils commettre des actes terroristes, en piratant des centrales nucléaires par exemple? Les “sans-nom d’Internet” ont beau être issus de la “culture du trolling” - cette taxie du Net qui génère à la chaîne des hordes de commentateurs dont le but ultime est de parler très fort – je ne m’attendais pas à un tel déploiement de moyens sur le plateau d’une chaîne de télévision. Une fois que nos oreilles ont sifflé à l’écoute de cette saillie, il y a deux choix: considérer qu’elle est stupide, ou prendre le temps d’y répondre de manière argumentée, pour éviter que ne se propagent les croyances populaires. La science dissèque les Anonymous. L'anthropologue Gabriella Coleman, spécialiste reconnue des Anonymous, a été la première à suivre le phénomène.

La science dissèque les Anonymous

Dans cet article fleuve, elle dresse le portrait de ces nouveaux activistes. Dans cet article, initialement paru en anglais et que nous rééditons, l’anthropologue Gabriella Coleman synthétise ses découvertes et ses analyses sur le mouvement des Anonymous. Chercheuse en sciences humaines à l’Université de New York, elle est actuellement l’une des plus fines observatrices des activistes d’Occupy Wall Street. Pris dans son ensemble, le concept d’Anonymous désigne une réalité vaste et complexe ; ce nom prend actuellement tout son sens dans un monde dans lequel son rôle est de coordonner une série d’initiatives décousues, lesquelles vont du trolling aux revendications politiques.

Partant de là, la difficulté découle du fait que le concept d’Anonymous est délibérément nimbé d’un certain mystère. Hackers Genèse politique Cinq jours plus tard, une autre vidéo était mise en ligne. [INTERVIEW] Evgeny Morozov: “WikiLeaks doit se renforcer au niveau politique” Pour Evgeny Morozov, spécialiste de la censure du web, les dernières révélations de WikiLeaks pourraient déboucher sur des législations plus strictes.

Et forcer l'organisation à envisager un avenir politique. J’ai interviewé jeudi dernier Evgeny Morozov, un chercheur et blogueur biélorusse, actuellement à Stanford. Il est spécialiste de l’impact d’Internet sur la politique, et de ce qu’on appelle la cyberguerre. Il contribue régulièrement à Foreign Policy et au Boston Standard. Son livre The Net Delusion : How not to liberate the world parait en janvier 2011.

Voici donc l’intégralité de l’interview, dont certains passages sont repris ce jour dans le Figaro. Depuis mercredi, le collectif « Anonymous » multiple les cyber attaques contre les sites qui ont laché ou qui font barrage à WikiLeaks. Ces groupes avaient l’habitude d’attaquer des entités comme l’Eglise de Scientologie ou des entreprises. En janvier 2010, Hillary Clinton était le chantre de l’Internet libre. La cyber guéguerre des hackers. Après avoir humilié Visa.com et Mastercard.com, la mouvance hacktiviste Anonymous fut érigée en incarnation du mal absolu par maintes huiles de la cybersécurité qui n'avaient encore rien vu.

La cyber guéguerre des hackers

Peu après, LulzSec ridiculisa Playstation.com et CIA.gov avant d'annoncer sa fusion-absorption avec Anonymous... effectuée sans la moindre offre publique d'achat. N'est-ce pas une preuve supplémentaire que les valeurs se perdent ? Sous la pression enflammée de cette mouvance sans foi ni loi et de ses prochaines émules, la Matrice était vouée à un inéluctable effondrement.