background preloader

Pédiatrie

Facebook Twitter

Le modèle des écoles en Islande. Découverte des écoles d'Islande : 2-13 septembre 2013(2 semaines) Ca y est, l'Islande c'est terminé... et déjà la Suède dans 3 jours (18 septembre), ouf!!! Quelques problèmes techniques et un rythme intense à prendre mais le sourire reste là :) Un merveilleux séjour, des rencontres humaines de grande qualité et un beau réseau qui se créé... Ce n'est qu'un au revoir... Je remercie toutes ces belles personnes rencontrées tout au long de ce séjour qui ont fait leur maximum nourrir notre projet. Merci Sigrùn ! L'Islande a compris qu'une éducation uniforme n'est pas la plus utile pour tous - et que chacun, valorisé pour ce qu'il est, apporte une expérience unique au monde. .... 1) Changement de paradigme : Les enfants, "acteurs de leur apprentissage" 2) Une approche globale de l'enfant (tête/corps-mains/coeur) 3) Elèves = enseignants = personne Le mot "égalité" m'a été constamment répété durant mon séjour, à tous les niveaux. 3) Soutien pour tous 4) Liberté de moyens pour les établissements.

Au Danemark, les forêts sont des salles de classe. Environ 20 % des classes maternelles y sont établies en pleine nature. Santé, sociabilité, concentration... les avantages pour le développement des élèves sont nombreux. LE MONDE | 03.09.2018 à 06h43 • Mis à jour le 04.09.2018 à 08h24 | Par Moina Fauchier-Delavigne (Holeby (Danemark), envoyée spéciale) Armés chacun d’une petite scie, Bertram et Hjalte, âgés tous deux de 4 ans, entament leur après-midi d’école en s’attaquant à une planche en bois. Ils l’ont calée dans un étau, au coin d’une épaisse table carrée, à leur hauteur. Nous sommes à l’école maternelle Skoven, non loin de la petite ville d’Holeby, sur l’île de Lolland, au Danemark. Une cabane pour la sieste Outre une petite maison jaune à colombages et en toit de chaume, on y recense de nombreuses constructions en bois, fabriquées au fil des années : un atelier de bricolage, des bancs, un foyer, un four à pain, des totems sculptés et une cabane pour la sieste des plus jeunes.

Education à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) L’Education à la Vie Relationnelle et Affective et Sexuelle (EVRAS) est inscrite dans les missions de l’école, tant pour l’enseignement fondamental que secondaire, ordinaire et spécialisé. Le dernier état des lieux réalisé dans le cadre du protocole d’accord relatif à la généralisation de l’EVRAS a pu mettre en évidence que les élèves de l’enseignement spécialisé sont moins touchés par des actions liées à l’EVRAS et que les équipes éducatives n’abordent pas avec aisance la thématique malgré un besoin important (outils adaptés, exposition à des risques d’abus et de violences sexuelles et information spécifique liée à certains dysfonctionnements). Il existe peu d’opérateurs spécifiques ciblant le public des personnes handicapées autour de l’EVRAS. Or, la Fédération Laïque des Centres de Planning Familial (FLCPF) mène un projet « Sexualité et handicap » et dispose d’un centre de ressources « Sexualité et Handicap » depuis quelques années.

La FLCPF propose d’étendre son dispositif. Haptonomie : la science de l’affectivité. Alors que l’on observe un retour en force du naturel et des méthodes douces et alternatives pour nos enfants, le très bon livre de Catherine Dumonteil-Kremer « Elever son enfant… autrement » fait figure de référence (en tout cas dans notre bibliothèque personnelle ;-) ).

Ce livre, très intéressant sur tous points de vue, permet également d’aborder la grossesse différemment. Le sujet que nous voulons développer à l’aide de ce livre et de notre propre expérience est l’haptonomie Haptonomie à 4 mains Nous avions préparé l’arrivée de notre premier enfant via des séances d’haptonomie. Les bienfaits et les résultats obtenus méritent d’être connus et diffusés. L’haptonomie peut accompagner l’être humain tout au long de sa vie, mais c’est au moment de la grossesse que nous allons porter notre attention. L’haptonomie, cette science dont le père fondateur est Frans Vildman, nous vient des Pays-Bas. En quoi consiste l’haptonomie ? L’haptonomie permet de créer un contact privilégié avec son bébé. La dissociation traumatique chronique.

Maintenant que vous savez ce qu’est la dissociation traumatique, passons au niveau supérieur. Vous vous en doutez, le calvaire de la victime ne s’arrête pas là. Il ne s’agit pas d’un simple moment à passer et basta ! Car un enfant, par exemple, contraint d’être quotidiennement confronté aux personnes violentes avec lui et comme la plupart du temps ces violences sont exercées par des proches (comme dans le cadre d’inceste ou maltraitances intra-familiales), va se retrouver tous les jours dans cet état de dissociation traumatique qui devient chronique. Car tant qu’il se trouve dans le système agresseur, la sidération va perdurer, ainsi que le stress intense et donc la nécessité pour son organisme de demeurer dans son processus de sauvegarde neurobiologique.

L’entourage de ces enfants dissociés peut être amené à penser que ces derniers ont une déficience mentale, ce qui n’est évidemment pas le cas ! Deux choses sont donc fondamentales : Associemment vôtre, © 2017, Marie Peyron. Comment déceler une carence affective chez votre enfant? Elle se définit en deux points : Le bébé reçoit des soins nettement insuffisants de sa mère sans autre compensation de son entourage, c’est une carence maternelle.

Les rapports entre le bébé et sa maman sont discontinus, distordus ou insuffisants sans forcément qu’il y ai de séparation physique, c’est la carence larvée. La carence larvée peut avoir des conséquences pathologiques aussi graves que celles d’une séparation frustrante caractérisée. On parle de carence sévère lorsqu’il y a un placement prolongé et frustrant de bébé dans une institution, des ruptures répétées des liens avec les figures maternelles ou même extrêmement frustrantes avec les parents. La carence maternelle sévère précoce, avant 2 ans et prolongée est ordinairement génératrice d’inaffectivité. La séparation Après une période de séparation, le bébé présentera très souvent des troubles du sommeil, des refus à s’alimenter, des tics nerveux, un mutisme, un attachement exagéré à sa mère ou un apparent détachement.

La méthode Montessori dans les écoles musulmanes. On dénombre 22 000 écoles Montessori dans le monde. Du nom de Maria Montessori, première femme médecin de l’Italie, cette méthode d’enseignement propose une pédagogie alternative qui considère que chaque enfant doit avancer à son rythme. Maria Montessori, qui fera ses premières recherches auprès d’enfants malades mentaux, ouvre sa première « Casa dei Bambini » (Maison des enfants) en 1907, où elle prend en charge des enfants défavorisés de Rome.

Plus d’un siècle après, sa pédagogie, qui a fait ses preuves, fait des émules. A côté des méthodes d’enseignement traditionnelles, elle apparaît comme un moyen idéal pour développer le potentiel des élèves. En France, où l’école publique est souvent critiquée – notamment pour son incapacité à faire progresser les élèves issus des classes populaires –, cette pédagogie suscite l'engouement. Maria Montessori. « Le système classique ne sort que des enfants moyens » Un système sans notations Le jardin botanique de l'école de L'Arc en ciel.

Le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est le trouble comportemental le plus fréquent chez les enfants et les adolescents. À des degrés variables, le TDAH peut perturber le fonctionnement personnel, scolaire, familial et social. S’il n’est pas identifié et traité tôt, il peut avoir des conséquences sur toute la vie adulte. Qu’est-ce que le TDAH? Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est une maladie d’origine neurologique qui a 2 caractéristiques principales : 1) l’inattention et 2) l’hyperactivité ou l’impulsivité. Malgré les difficultés scolaires causées par un TDAH, il n’existe aucun lien entre ce trouble et l’intelligence. On estime que de 5 % à 8 % de la population souffre de TDAH. Cette maladie est, en général, diagnostiquée vers l’âge de 7 ans, mais les enfants qui en souffrent ont souvent eu des comportements difficiles dès l’âge de 2 ans.

Les symptômes au moins 6 symptômes d’inattention; Symptômes d’inattention. Troubles dys. Dyspraxique ? Dyslexique ? Dysgraphique ? Dyscalculique ? Des cartes synthèses de ces 4 troubles dys : Voici quelques-unes des remarques que m’inspirent ces cartes ( elles ne sont que personnelles bien sûr !) : Une synthèse de symptômes dans ces 4 cartes, certains se recoupent , on peut y reconnaître nos petits « Dys » parfois dans plusieurs cartes, comme un « saupoudrage » qui prouve encore la complexité de leur fonctionnement mais aussi des remarques notées qui ne sont pas toujours vérifiées chez un enfant en particulier ( et parfois c’est même le contraire que l’on observe !). Et vous, qu’en pensez-vous ? Mais aussi une Carte des forces de nos dys J'aime : J'aime chargement… Attachement sécure et insécure.

L’Attachement Désorganisé (10% de la population générale) a été identifié par Mary Main. Ces enfants, au moment de la réunion avec leur figure d’attachement, présentent des séquences comportementales contradictoires (par exemple un mélange de résistance et d’évitement, ce qui donne le sentiment d’absence de stratégies) ou des manifestations de désorganisation (par exemple un figement) ou encore de peur (manifestations d’appréhension en regardant le visage de la figure d’attachement). Main disait que l’enfant est soumis à la situation de « peur sans solution » : sa figure d’attachement est à la fois source de sécurité et source d’alarme. L’enfant est soumis à ce qu’on appelle un conflit motivationnel paradoxal. La figure d’attachement ne protège plus vraiment l’enfant, elle abdique son rôle de protection, ou elle suscite la peur chez l’enfant.

L’enfant a une double tendance : fuir ce qui fait peur et se rapprocher de ce qui habituellement donne la protection. Laurent Bourguignon. La pédagogie Steiner. Je voudrais partager ma surprise (et ma colère) quand j’ai découvert qui était la nouvelle ministre de la culture. Je ne connais pas Françoise Nyssen, mais je connais très bien la pédagogie Steiner-Waldorf enseignée dans l’école qu’elle a fondée à Arles : "l’école domaine du possible". Des articles que j’ai lus, je ne remets pas en cause sa bonne volonté, mais malheureusement le chemin de l’enfer est justement pavé de bonne volonté !

Les disciples de l’anthroposophie sont très doués pour se faufiler partout, vous faire douter ! Mes neveux (dont je suis très proche et que j’ai aidé à élever après le décès de l’épouse de mon frère) ont fréquenté pendant plusieurs années une école Steiner dans l’Est de la France. Sous les apparences d’une sorte de méthode Montessori bis, se cache en fait un système de nivellement social assez effroyable. Tout est question de physique. De fait, les enfants accumulent dès le départ un retard assez important. Médecine anthroposophique : «Lumineuses carottes et mauvaises cacahuètes» Pour l’anthroposophie, l’alimentation doit répondre aux besoins du corps, de l’âme et de l’esprit tout en tenant compte de la nature des aliments. « Ce qui nous intéresse, explique Joël Acremant, à la fois cuisinier à l’école Rudolph Steiner de Chatou (78) et animateur de formations en alimentation dynamique, ce n’est pas seulement que l’alimentation réponde aux besoins corporels, c’est aussi qu’elle agisse sur l’état de conscience.En allégeant le corps, on rend vivante la vie de l’esprit. » Toute la pensée anthroposophique, y compris sa vision de l’alimentation, est sous-tendue par une certaine conception de l’être humain et de sa place dans l’univers.

Pas de recettes donc, ni de calculs nutritionnels ou de règles diététiques, mais un regard sur les aliments et leur lien avec l’être humain. » Si nous avons de la sympathie pour le végétarisme, reconnaît Joël Acremant, nous ne nous sentons pas le droit d’interdire à quiconque de manger de la viande. Plaisir et sagesse de manger. La pédagogie 3.0 expliquée simplement. Le parcours de Stéphane Côté en est un où une certaine effervescence l’entoure concernant la pédagogie. Si vous l’avez déjà rencontré en personne, vous avez tout de suite remarqué son emballement quasi enfantin lorsqu’il parle de l’enseignement. En effet, il cherche, découvre, évalue, mesure l’impact de ses idées qui se tissent autour d’une approche non conventionnelle qu’il décide d’intituler la pédagogie 3.0. En 2012 il quitte son poste de conseiller pédagogique en TIC qu’il occupait depuis plus de quatre ans pour aller lui-même mettre à l’épreuve cette vision de la pédagogie actualisée afin de voir, si oui ou non, il y a matière à partager et à déployer… À son atterrissage dans la réalité d’une classe, il remarque qu’il avait oublié la pression du temps et ses effets néfastes sur la réflexion.

Définition de la pédagogie 3.0 : Contrairement à une méthode, la pédagogie 3.0 est une approche complète qui englobe : Maintenant, d’où provient la nomenclature de la pédagogie 3.0? Au plaisir, L'innumérisme — Promotion des sciences. L’innumérisme est à la maîtrise des nombres, du raisonnement et du calcul ce qu’est l’illettrisme à la maîtrise de la langue. Cette définition est apportée par le mathématicien québécois Normand BAILLARGEON. Elle est adoptée et reprise par Luc CHATEL, alors ministre de l’Éducation Nationale, lors du lancement du « Plan sciences » en janvier 2011. Ce plan s’adresse en premier lieu aux écoliers et aux collégiens, et vise à augmenter leurs performances en mathématiques, et à développer leur goût pour les disciplines scientifiques. (1) Les élèves ou les adultes qui sont en situation d’innumérisme ne sont pas en capacité de mobiliser les notions élémentaires de mathématiques, du calcul et des modes de raisonnement qui leur sont ou leur ont été enseignés.

Il faut noter que les élèves dans ce cas ne relèvent le plus souvent d’aucune pathologie particulière de type dyscalculie. (1) A noter qu’un test de numératie est utilisé au cours de la Journée défense et citoyenneté. Le cyber-harcèlement, c'est du harcèlement. Depuis quelques mois, nous recevons de plus en plus de demandes d’écoles ou de parents pour intervenir à propos du phénomène du « cyberharcèlement ». Il est réducteur et biaisé d’aborder cela comme un problème totalement neuf et spécifique, confiné sur les réseaux sociaux. En effet, le web n’est en réalité qu’un nouveau « territoire » où s’inscrivent et se prolongent les relations. Les études ne permettent pas de dire qu’il y a plus de harcèlement qu’avant.

Par contre, celui-ci est peut-être plus « visible » étant donné que certains cas sont publics, sur les réseaux sociaux. Dans « cyberharcèlement », il y a « cyber » et « harcèlement ». Chacune de ces dimensions mérite que l’on s’y attarde. Le « cyberharcèlement » n’est pas un phénomène totalement neuf ou isolé : pour y faire face, nous privilégions une approche intégrée. Les « ingrédients » du harcèlement (entre élèves) Pour comprendre le harcèlement sur les réseaux sociaux, il faut donc d’abord comprendre le harcèlement tout court.