background preloader

Galaxies

Facebook Twitter

L'œil d'Horus, spectaculaire lentille gravitationnelle, découverte par des étudiants. La ressemblance entre l’effet de lentille gravitationnelle fort à l’origine des arcs visibles sur cette image et le symbole égyptien de l’œil d’Horus est frappante.

L'œil d'Horus, spectaculaire lentille gravitationnelle, découverte par des étudiants

Elle a été prise avec le télescope japonais Subaru. © NAOJ L'œil d'Horus, spectaculaire lentille gravitationnelle, découverte par des étudiants - 2 Photos On pourrait croire que les découvertes scientifiques sont réservées aux chercheurs confirmés mais de nos jours ce n’est plus le cas, même si elles doivent obligatoirement être validées par ceux qui le sont. Pour le grand public, il y a bien sûr l’initiative du site Zooniverse, mais pour des étudiants qui ne sont pas encore engagés dans un doctorat, il existe des écoles d’été et des stages qui permettent de « mettre les mains dans le cambouis », notamment dans les données issues de grands instruments de la recherche scientifique.

Le dernier regard de la sonde Hitomi soulève un mystère intergalactique. NGC 1275 est la galaxie dominante de l'amas de Persée.

Le dernier regard de la sonde Hitomi soulève un mystère intergalactique

C'est vers elle que tombent les autres galaxies. C'est aussi une puissante radiogalaxie, avec un noyau actif (3C84) et de longs filaments de gaz très chaud (plusieurs millions de degrés) émettant en rayons X. Je suis une pauvre galaxie naine solitaire. Portrait réalisé avec l’OmegaCam du VST (grand télescope de l'ESO, au Chili) de la galaxie naine Wolf-Lundmark-Melotte.

Je suis une pauvre galaxie naine solitaire

Membre du Groupe Local, une communauté comptant quelques dizaines de galaxies, WLM s’affiche seule, en périphérie de l’amas. Il semble qu’elle n’ait jamais connu d’interactions avec une autre. Elle serait donc dans un état primordial. © Eso, VST, Omegacam Local Group Survey Je suis une pauvre galaxie naine solitaire - 1 Photo. Sur les traces d'une galaxie naine dans le halo de la Voie lactée. Distante d’environ 450.000 années-lumière, la galaxie du Fourneau est une des galaxies naines capturées par les forces gravitationnelles de la Voie lactée.

Sur les traces d'une galaxie naine dans le halo de la Voie lactée

Hubble repère la galaxie la plus lointaine... connue. Les galaxies se bousculent dans cette partie du ciel boréal qui ne représente qu’une petite parcelle de la constellation de la Grande Ourse (voir vidéo ci-dessous).

Hubble repère la galaxie la plus lointaine... connue

L’image est extraite du vaste sondage GOODS north (Great Observatories Origins Deep Survey North) réalisé avec le télescope spatial Hubble. L’encadré dévoile GN-z11, une jeune galaxie distante de 13,4 milliards d’années-lumière qui a le ventre plein d’étoiles ardentes et brille beaucoup pour son âge. © Nasa, Esa, P. Des centaines de galaxies inconnues du côté du Grand Attracteur. Illustration de la collection de centaines de galaxies débusquées grâce au nouvel émetteur multifaisceau du radiotélescope australien Parkes (64 m de diamètre).

Des centaines de galaxies inconnues du côté du Grand Attracteur

La distribution des galaxies et leurs caractéristiques physiques (couleurs, formes…) sont conformes au sondage. © ICRAR (International Centre for Radio Astronomy Research) Des centaines de galaxies inconnues du côté du Grand Attracteur - 1 Photo Si, voici plusieurs millénaires, nos ancêtres n’avaient jamais cherché à comprendre la danse des étoiles dans le ciel et le déplacement particulier de certains astres brillants – que nous appelons planètes –, on ignorerait encore aujourd’hui que nous vivons sur une petite boule rocheuse (couverte d’un peu d’eau) qui tourne autour du Soleil, comme les autres planètes. Et, de plus, nous voyageons très vite, contrairement à ce que suggèrent les apparences, au sein d’un ensemble beaucoup plus vaste que le Système solaire : la Voie lactée.

Sa nature reste un mystère. Mais cela, c’était avant. L'évolution des galaxies dans l'Univers. OlivierLe Fèvre Directeur du LAM.

L'évolution des galaxies dans l'Univers

Les galaxies - Google-Images. C'est quoi une galaxie ? Un peu d'histoire Ce n'est qu'au XVIIème siècle que Galilée, en observant la bande blanchâtre qui traverse le ciel et que l'on nomme Voie Lactée s'aperçoit qu'il s'agit en fait d'un grand nombre d'étoiles faiblement lumineuses.

C'est quoi une galaxie ?

Un siècle plus tard, Thomas Wright émet alors l'hypothèse d'un gigantesque disque d'étoiles qui entourerait la Terre. L’évolution des galaxies. Herschel va nous permettre de mesurer sans ambiguïté la quantité d’étoiles qui naissent dans l’univers à chaque instant de son histoire, d’il y a 10 milliards d’années jusqu’à nos jours.

L’évolution des galaxies

Les galaxies. La vision la plus simple que l'on puisse donner du cosmos à très grande échelle, celle qu'en donnent les modèles cosmologiques du big bang, est celle d'un gaz composé de galaxies qui en seraient comme les molécules.

Les galaxies.

Dans ce gaz de galaxies, il n'y a ni concentration en certains endroits, ni direction privilégiée, chacun y vit sa vie, se déplaçant à sa vitesse dans une direction quelconque de l'espace. Là encore, l'image de l'agitation moléculaire d'un gaz semble pouvoir s'imposer. Les galaxies se métamorphosent en vieillissant. D’une forme de disque à un ovale, les galaxies elles aussi changent avec le temps. Une équipe de chercheurs dirigée par des astronomes de l’université de Cardiff est parvenue à établir que la métamorphose fait partie du cours normal de l’évolution des galaxies depuis le Big Bang. Leur étude a été publiée dans Monthly Notices de la Royal Astronomical Society. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont observé environ 10 000 galaxies dans leur forme actuelle et les ont classées en deux groupes : les galaxies spirales en forme de disque plat en rotation (comme notre Voie lactée) et les galaxies elliptiques de forme ovale, avec des étoiles qui vont et viennent de façon désordonnée.

Grâce aux télescopes Hubble et Herschel, ils ont ensuite remonté le temps pour observer les galaxies telles qu’elles étaient après le Big Bang. D’après leurs constatations, 83 % des étoiles, dans leur jeune temps, appartenaient à une galaxie en forme de disque. Les galaxies. Les galaxies. Introduction. La matière n'est pas répartie uniformément dans l'univers.

Elle se regroupe dans de grands îlos appelés galaxie. Les premières galaxies sont apparues il y a environ 1 milliard. Galaxie. Une galaxie est un ensemble d'étoiles, de poussières et de gaz interstellaires dont la cohésion est assurée par la gravitation. Les galaxies présentent une grande diversité de taille (entre 2.000 et 500.000 années-lumière de diamètre) et de forme. Le rayonnement provenant des galaxies permet de répartir ces dernières en galaxies normales et galaxies actives, parmi lesquelles se trouvent les quasars. Les regroupements de galaxies que l'on observe dans l'univers sont appelés amas et superamas. La galaxie à laquelle appartient le système solaire est la Voie lactée. La grande galaxie la plus proche de la Voie lactée, Andromède, est située à 2,3 millions d'années-lumière. Voilà moins d’un siècle que l’on est sûr que des objets comme la galaxie d’Andromède ou M87 sont bien des concentrations d’étoiles similaires à la Voie lactée, mais n’en faisant pas partie.

Hubble & la galaxie d'Andromède. Les galaxies et l'univers. Notre étoile, le Soleil, constitue, avec quelque deux cents milliards d'autres étoiles, un ensemble ayant la forme d'un disque renflé en son centre que nous appelons la Galaxie et dont la trace sur la voûte céleste nocturne est la Voie lactée. Son diamètre est estimé à cent mille années de lumière.

Malgré son nom qui risque de jeter la confusion, l'année de lumière (on utilise couramment, mais abusivement, année-lumière) est une unité de longueur (symbole al), qui correspond à la distance parcourue par la lumière dans le vide en un an, à raison de 300 000 km/s ; c'est l'équivalent de 9,461 1012 km ou, en nombre rond : dix mille milliards de kilomètres. VIDÉO - La galaxie la plus lointaine jamais observée. La galaxie la plus lointaine : le record est – encore – tombé. L’objet EGS-zs8-1 est indiqué sur cette image d’Hubble extraite du sondage dans le proche infrarouge et le visible Candels (Cosmic Assembly Near-infrared Deep Extragalactic Legacy Survey). Distante de plus de 13,1 milliards d’années-lumière de nous, soit un décalage vers le rouge, ou redshift, de 7,7, elle est actuellement la galaxie la plus lointaine jamais observée. © Nasa, Esa, P. Oesch et I. Momcheva (Yale University), 3D-HST, HUDF09/XDF Teams. Les galaxies lenticulaires.

La comparaison des deux photos, ci-dessous, met bien en évidence leurs différences. UTLS Conference. Françoise Combes, Observatoire de Paris Conférence donnée dans le cadre de l'Université de tous les Savoirs Jeudi 13 Juillet 2000. Andromède : Des Galaxies Naines en Orbite ! Les galaxies : interactions & collisions, et évolution du contenu matériel de l'Univers. Quantum Diaries. Galaxie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une galaxie est un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire, contenant parfois un trou noir supermassif en son centre. La Voie lactée, la galaxie dans laquelle se trouve le Système solaire, compte quelques centaines de milliards d'étoiles (1011)[1],[2] et a une extension de l'ordre de 80 000 années-lumière. Les différents types de galaxies.

Les galaxies elliptiques Les galaxies elliptiques présentent une forme sphérique ou ovale sans structure interne et de brillance à peu près uniforme. Les étoiles en leur sein vont et viennent dans tous les sens de façon désordonnée. Si elles n’étaient pas en mouvement, elles finiraient par tomber vers le centre de la galaxie et celle-ci s’effondrerait sous sa propre gravité, mais du fait de leur mouvement, les étoiles sont soumises à une force centrifuge qui les empêche de tomber vers le centre.

Les galaxies elliptiques sont principalement composées d’étoiles vieilles et rouges et sont plus ou moins dépourvues d’astres jeunes et massifs.