background preloader

Google

Facebook Twitter

Si c'est gratuit, vous êtes le produit. À la recherche des données perdues. Cet article est publié en collaboration avec le Blog Binaire.

À la recherche des données perdues

Elles ont nos données ; « elles », ce sont les grandes entreprises du Web : Google, Facebook, Yahoo! , Amazon… et les moins grandes, toutes aussi agressives dans l’entreprise de captation de données. Nous échangeons des messages avec un ami sur des vacances hypothétiques en Crète, et nous voilà inondés de pubs pour des hôtels, des transports… pour la Crète. Certaines viennent manifestement d’une analyse des emails échangés, mais les autres ? Comment sont-ils au courant ? Regardons d’abord comment fonctionne le Web. Mon navigateur : Hum, qui est n-importe-quel-site.com ? Un service (DNS) de mon fournisseur d’accès à Internet : C’est le serveur Web 203.0.113.42 (par exemple :)) Mon navigateur : Bonjour 203.0.113.42.

Le Serveur Web : Bonjour Vous ! Mon navigateur : Pouvez-vous me donner la page n‑importe‑quel‑site.com/unepage.html ? Oh, et puis, voici un tas d’autres choses sur ce que je suis, sur mes préférences… Une question sans réponse. Une seule. Je viens de lire un article plein de chiffres sur Google.

Une question sans réponse. Une seule.

Vers l'infini et au-delà. 30 mille milliards d'adresses uniques indexées. 20 milliards de sites web parcourus chaque jour par l'algorithme du moteur. 100 milliards de recherches chaque mois. 3,3 milliards par jour. Et chaque jour "15% des questions que les gens posent à Google sont entièrement nouvelles. " C'est à dire 495 millions de questions. Chaque jour. Au-delà du vertige de cet imaginaire numéraire du numérique , et concernant ce qu'il faut bien convenir d'appeler le plus grand complexe calculatoire jamais réalisé, ces chiffres posent plusieurs questions.

Vous pouvez répéter la question ? D'abord de savoir si ces "495 millions de questions quotidiennement inédites" est un chiffre qui augmente ou qui diminue. Ensuite de savoir s'il est possible d'établir une corrélation, une proportionalité quelconque entre le nombre de sites web nouvellement indexés et le nombre de questions inédites. Vous pouvez répéter la réponse ? Comment enseigner Google* ? Présentation rapide : Travailler sur la notion de moteur de recherche à travers l’exemple de Google et de son fonctionnement dès les premières années du collège apparaît assez clairement indispensable.

Comment enseigner Google* ?

C’est l’outil de recherche majoritairement utilisé par nos élèves, leurs parents et nous-mêmes, c’est parfois la seule porte utilisée pour l’accès à l’information. Or cet accès même pose problème : pourquoi Google choisit-il de classer tel ou tel résultat parmi les premiers ? Comment guide-t-il nos requêtes par son système de recommandation ? La personnalisation des résultats est-elle un gage d’efficacité ? Explication développée : Dès la 6ème il parait absolument nécessaire de ressituer le rôle du moteur de recherche lors d’une recherche en ligne : les élèves ont tendance à penser que Google donne la connexion internet et met en ligne certaines informations, comme les images.

Liens : Un scoop.it de Mes Docs de Doc qui suit l’actualité de la question. 2014-2100 : confessions d’un enfant du siècle Google. L'offensive de Google pour contrôler nos vies ne fait que commencer.

2014-2100 : confessions d’un enfant du siècle Google

Projetons-nous dans la vie d'un individu “googlisé”, d'aujourd'hui à l'an 2100… Google n'est plus seulement un moteur de recherche, même omnipotent. On le sait, la firme a développé depuis plusieurs années des services, des applications, des objets connectés. On le sait moins, elle a lancé ces derniers mois, à coups de centaines de millions de dollars, une véritable offensive sur la robotique, l'intelligence artificielle, et même la santé. Plus que jamais, l'entreprise tentaculaire, portée par les visées messianiques de ses dirigeants, investit notre vie, de notre naissance à notre mort… qu'elle espère même vaincre un jour.

Sur la base de ses recherches actuelles, nous nous sommes projetés dans la vie d'un individu « googlisé ». 31 mars 2014 En fixant le plafond, mes parents me dessinent mentalement. Techniquement, je suis un bébé « sur mesure », au génotype customisé, l'un des premiers du genre. 4 septembre 2026. Nos vies en "Google"- Découvrir le fonctionnement de Google.