Web Sémantique

Facebook Twitter

Web de Donnée

C Semantic Web Activity. The Semantic Web is a web of data.

C Semantic Web Activity

There is lots of data we all use every day, and it is not part of the web. I can see my bank statements on the web, and my photographs, and I can see my appointments in a calendar. Cartographie du web sémantique « Approches Interdisciplinaires du Web. J’ai été très excité quand j’ai regardé la vidéo de Tim Berners-Lee à TED parlant des “linked data”, annoncées comme le web du futur.

Cartographie du web sémantique « Approches Interdisciplinaires du Web

Toutes ces données aux formats diverses, éparpillées aux quatre coins du web seraient codées selon un format standard, et liées les unes aux autres, exactement comme les pages html du web classique ! J’ai levé les bras et crié “Raw data now !” JDNet Développeurs. Le Web Sémantique fait partie de ces nouvelles notions qui restent obstinément vagues malgré un certain buzz les entourant.

JDNet Développeurs

Nous allons donc tâcher ici de présenter ce domaine, son but et les moyens mis en oeuvre pour le réaliser. Proclamé "la prochaine évolution du Web" par son créateur, Tim Berners-Lee, il s'agit d'arriver à un Web "intelligent", où les informations ne seraient plus stockées mais "comprises" par les ordinateurs afin d'apporter à l'utilisateur ce qu'il cherche vraiment. Innovation web » Le web sémantique: déjà le 3.0?

Par Guillaume Noé • Mar 11th, 2007 • Catégorie: Innovation web Ca y est, on y arrive.

Innovation web » Le web sémantique: déjà le 3.0?

A peine a-t-on eu le temps de s’habituer au web2.0 que la troisième version pointe le bout de son nez. Graphique: évolution du web: usages et technologies.Trouvé sur www.kurzweilai.net. Web sémantique : quand le Web devient données : Introduction. Quand la donnée prend le dessus.

Web sémantique : quand le Web devient données : Introduction

C’est ainsi que pourrait être, très vulgairement, résumé le Web sémantique. Un vaste projet qui a éclaté aux yeux de tous suite à l‘intervention de Tim Berners-Lee, patron du W3C - et également père du Web -, le consortium en charge de définir les standards du Web. Dans un entretien réalisé par le Courrier Unesco en 2000, il est parvenu à transmettre sa vision d’un autre web. Non pas le web 2.0, qui aujourd’hui bouleverse les usages du Web en donnant la parole aux internautes, en rendant le web plus participatif, non pas le Web 3.0 dont les contours restent encore aujourd’hui à géométrie variable - on parle notamment d’Internet des objets. Mais, bien un principe qui doit doter le Web d’une part d’intelligence qui lui fait défaut aujourd’hui. ★ Le Web Sémantique ou l'importance des données liées , dans conferences. Ce billet n'est pas un transcript de ma conférence sur l'identité numérique et le Web Sémantique à Paris Web mais un document permettant de résumer ce qui a été dit (pour les absents), de lier les ressources citées (pour les fainéants) et de proposer des pistes pour aller plus loin (pour les curieux).

★ Le Web Sémantique ou l'importance des données liées , dans conferences

Web Sémantique ? Le premier problème du Web Sémantique est probablement son nom. Il est difficile de comprendre ce qui se cache derrière ce terme qui manque de sens (un comble !) Au premier abord. Il a donc été supplanté par Web des Données pendant un moment, terme qui se retrouve d'ailleurs dans l'introduction sur le site du W3C : Du Web sémantique au web de données, 1ère partie. Si le Web sémantique atteint aujourd'hui le grand public, au point que Techcrunch repris par Internet Actu se demande quelle en sera la killer application, il reste une notion souvent mal comprise, objet de méprises voire de fantasmes.

Du Web sémantique au web de données, 1ère partie

Et, pour cause, le Web sémantique est à la rencontre de domaines diverses : l'intelligence artificielle, la linguistique, les sciences de l'information et le Web pour ne citer que les principaux. Cette interdisciplinarité en a constitué à la fois la force et la faiblesse. De ce point de vue, l'article de Tim Berners-Lee, Ora Lassila et Jim Hendler dans Scientific American en 2001 en est un symbole, constituant un premier essai de synthèse entre les apports des différentes disciplines. Du Web sémantique au web de données, 2ème partie : retour sur un des articles de Roger T. Pédauque. Dans un billet récent écrit à l'occasion des dix ans de XML, Jean-Michel Salaün regrettait que les pistes esquissés dans le second texte de l'initiative Roger T.

Du Web sémantique au web de données, 2ème partie : retour sur un des articles de Roger T. Pédauque

Pédauque intitulé « Le texte en jeu. Permanences et transformations du document » n'aient pas été suivies. Et, pour cause me semble-t-il, si ce deuxième article, comme les deux autres d'ailleurs, apporte incontestablement des pistes de réflexion et certaines idées intéressantes, il comprend des contre-sens et des erreurs si manifestes qu'il n'est possible de s'en servir comme base de travail qu'après une critique attentive, sans compter sur le style que Jean-Michel Salaün lui-même dans le billet cité plus haut qualifie « d'un peu abscons » et que je qualifierais plus volontiers de charabia jargonnant. A l'heure où le Web sémantique pointe avec plus de prégnance le bout de son nez, il n'est pas inutile de revenir sur ce texte, comme sur les deux autres, pour construire une nouvelle réflexion.