background preloader

SSD

Facebook Twitter

Capacité. Prix /Go. Limite. Durée de vie. Format. Point Negatif. Silencieux. Résistance. Rapidité. Poids. Economie d'énergie. Fragmentation sans effet. Point Positif. Caractéristiques. Image d'un SSD par Samsung. Définition. Source. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Source

Pour les articles homonymes, voir SSD et SSHD. Un SSD, pour solid-state drive aussi appelé disque électronique au Québec[1], est un matériel informatique permettant le stockage de données sur de la mémoire flash. Un SSD est matériellement plus solide qu'un disque dur, les plateaux de ces derniers étant de plus en plus souvent en verre depuis 2003[2]. Cette spécificité lui permet une résistance aux chocs et aux vibrations bien plus importante que les disques mécaniques. Les SSD surclassent les disques durs classiques au niveau de la performance (débit, latence inexistante sur les SSD, consommation). Disque SSD. Disques SSD : Introduction. Le monde du stockage est dans une phase d’évolution intéressante.

Disques SSD : Introduction

Alors qu’il y a quelques années les disques durs étaient le seul dispositif de stockage viable, depuis quelque temps on voit apparaître une alternative : la mémoire flash. Elle a le vent en poupe actuellement, car elle est de plus en plus rapide et de moins en moins onéreuse, et les constructeurs commencent à lui trouver de l’intérêt.

Il y a bientôt 4 ans, nous avions écrit un dossier sur les SSD, qui commençaient à pointer leur nez. Il nous a paru pertinent de mettre à jour ce dossier afin de prendre en compte les dernières évolutions dans ce domaine. Les SSD (pour Solid State Drive, contrôleur à semi-conducteurs) sont des dispositifs qui utilisent autre chose que la technologie magnétique des disques durs pour stocker des données. Pour mémoire, dans le premier dossier qui date de mai 2007 nous testions des SSD en interface PATA, capables d'atteindre 50 Mo/s en lecture pour le premier et 20 Mo/s pour le second. Disque dur SSD. Performances suivant leur capacité.

Les SSD ne manquent pas de qualités, mais leur coût peut encore être prohibitif lorsque l’on veut monter une configuration à prix serré.

Performances suivant leur capacité

Imaginons par exemple que l’on dispose de 180 euros pour le stockage, il y a alors deux voies possibles lorsque l’on veut un SSD : Consacrer la majorité du budget à un SSD de « forte » capacité et employer le reste sur un disque dur relativement modesteInvestir en premier lieu dans les disques durs et prendre un SSD premier prix On a bien entendu intérêt à placer tous les programmes sur le SSD pour des performances optimales, mais il faut nécessairement faire des compromis vu qu’une nouvelle installation de Windows 7 64 bits pèse 16 Go à elle seule. Si l’on rajoute Office 2010, Photoshop CS5, WinRAR, Adobe Acrobat, Crysis 2, World of Warcraft: Cataclysm et Call of Duty: Modern Warfare 2, il ne reste que peu d’espace libre sur un Vertex 2 100 Go. Comparatif : quel SSD 120 Go choisir ? : Tests pratiques.

Comparatif SSD disque dur. Disques SSD. Optimiser son SSD. Comme prévu, voici la seconde partie de notre dossier consacré aux SSD.

Optimiser son SSD

Si dans la première partie intitulée « Le point sur les SSD » nous avons abordée le SSD d'une manière générale ainsi que les différentes technologies qui lui associées : le TRIM, les contrôleurs, la mémoire NAND Flash, la défragmentation, les outils et accessoires utiles, etc... Dans cette seconde partie, nous allons nous intéresser plus spécialement à l'optimisation du système d'exploitation afin de tirer pleinement partie d'un SSD. J'en vois venir... Certes il existe des outils qui permettent d'automatiser cette tâche (le très bon SSD Tweaker par exemple dont on parlait la semaine dernière). Mais pour celles et ceux qui veulent mettre les mains dans le cambouis et accessoirement paramétrer leur OS de A à Z, voici un petit dossier qui devrait leur rendre service.... Disque SSD -Exemple. Technologie des SSD. Depuis plusieurs mois maintenant, les SSD ont le vent en poupe.

Technologie des SSD

De plus en plus de fabricants proposent leurs propres modèles, et de plus en plus d'utilisateurs se montrent intéressés par ces disques à mémoire flash. Guide d'achat : Disques durs et SSD, nos préférés. Ce site utilise des cookies pour une navigation optimale et des cookies tiers pour une expérience personnalisée de la publicité.

Guide d'achat : Disques durs et SSD, nos préférés

OK En savoir plus Mis à jour le: 7 juillet 2012 15:02 Par Pierre-Jean Alzieu Envoyer à un ami Le choix de la rédaction. Disque dur SSD. Avril 2014 Disque dur SSD La mémoire flash peut remplacer dans certains cas un disque dur.

Disque dur SSD

On parle dans ce cas de disques SSD (Solid State Drive). La traduction en lecteur à état solide fait référence aux composants électroniques dont il est constitué, par opposition aux disques durs classiques disposant de parties mécaniques mobiles. Le terme anglais solid state désigne un appareil ou composant électronique à semi-conducteurs, donc sans pièces mobiles. Avantages Son principal avantage est son temps d'accès particulièrement faible, généralement de 0,1 ms. Ces disques utilisent généralement une interface SATA et sont disponibles en 3" ½ ou 2" ½.

Installation Windows7 sur disque dur SSD HELP. Disque dur SSD. Usure des SSD : et après 1 Po. Nos confrères de The TechReport ont lancé il y a plusieurs mois un test intéressant : ils ont décidé de mesurer l'usure de plusieurs SSD grand public.

Usure des SSD : et après 1 Po

Six SSD étaient en lice au départ : un Corsair Neutron GTX de 240 Go, un Intel 335 de 240 Go, un Samsung 840 de 250 Go, un Samsung 840 Pro de 256 Go et enfin deux Kingston HyperX 3K de 240 Go. Ils ont atteint 1 Po Less SSDActuellement, ils ont atteint 1 Po de données écrites sur les SSD, et tous n'ont pas survécu. Le premier Kingston, sur lequel ils écrivaient des données incompressibles, est mort après 728 To de données écrites, soit tout de même environ 2 900 fois sa capacité. Le second Kingston recevait quant à lui des données que le contrôleur SandForce pouvait compresser à la volée, ce qui lui permet de mieux résister dans le temps : quand le premier indiquait avoir écrit 728 To, le second n'avait réellement inscrit que 501 To dans la mémoire flash.