background preloader

Mythologie Nordique

Facebook Twitter

La mythologie Scandinave - Créatures mythologiques. Ne seront citées ici que les créatures dont les noms sont connus et qui jouent un rôle actif dans la mythologie nordique.

La mythologie Scandinave - Créatures mythologiques

Les Nornes La littérature nordique ne permet pas de dire clairement si ces trois femmes, présidant au destin, sont des déesses, des géantes, ou des êtres à part, ou des hypostases de la déesse Frigg. Nous les considérerons comme des déesses à part entière, mais nous ne les classerons pas parmi les Ases ou les Vanes. Dans certains articles, elles seraient à la base de puissantes géantes.

Ces créatures féminines seraient sorties de la mer peu de temps après que les Dieux aient commencé à exister. Urd : Destin en devenir, passé. Verdandi : Destin présent. Skuld : Destin à venir, futur. Certains elfes, nains ou déesses sont parfois aussi appelés Nornes lorsqu'ils servent d'agents du destin.

Les Valkyries Ce sont des vierges guerrières chargées d'emmener les guerriers morts au combat au Valhöll, la halle d'Odin. Draugen : le mort mal mort. La Norvège est un pays de côtes abruptes, faisant front à un océan rageur et incontrôlable.

Draugen : le mort mal mort

Depuis toujours, les Scandinaves ont une culture de la mer. Cela se ressent, évidemment, très fortement dans leur folklore où l’on retrouve beaucoup d’esprits marins ou de créatures liées à l’élément liquide. Religion, mythes et légendes scandinaves. Sans nom2. Balder ou Baldr, dieu de la lumière et de la beauté. Fils d’Odin et de Frigg, Balder est le dieu de la souveraineté et de la force.

Balder ou Baldr, dieu de la lumière et de la beauté

Epoux de Nanna et père de Forseti, il est décrit comme le plus sage, gentil, aimable et serviable des Ases, ainsi comme le plus calme et le moins violent d’entre eux. Très beau, il est le dieu de la beauté et il est si brillant qu’il émet de la lumière, faisant de lui le dieu de la lumière. A sa naissance, sa mère le rendit invulnérable à tous les matériaux des armes ainsi que toutes les plantes, leur ayant demandé de ne jamais le blesser. Les dieux le mettront souvent à l’épreuve par amusement, sachant qu’il ne courre aucun risque. Cependant, Loki dans sa perfidie, finit par trouver une plante, le gui, qui n’avait pas prêté serment, ayant été oublié, car elle il était trop jeune et encore méconnu à la naissance de Balder.

D’immenses funérailles furent organisées pour Balder et sa dépouille fut placée sur un bateau qu’ils envoyèrent en mer après y avoir mis le feu. Hugin et Munin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hugin et Munin

Hugin et Munin perchés sur les épaules d'Odin. Créature Origines Hugin et Munin aux côtés d'Odin. Dans la mythologie nordique, Hugin (du vieux norrois huginn signifiant « pensée »[1] ou « esprit »[2]) et Munin (du vieux norrois muninn signifiant « mémoire »[1]) sont les deux corbeaux messagers qui accompagnent Odin. Mentions dans les textes[modifier | modifier le code] Dans les Grímnismál, poème eddique didactique[3], Odin mentionne ses corbeaux à la strophe 20 : Dans l'Edda de Snorri, Hugin et Munin sont également mentionnés au chapitre 38 du Gylfaginning. Culture populaire[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Jörmungand. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jörmungand

Le dieu Thor en train de combattre Jörmungand (dessin de 1895). Jörmungandr (parfois francisé en Jörmungand ou Iormungand) est dans la mythologie nordique un gigantesque serpent de mer, attesté dans des poèmes scaldiques et les Eddas rédigés entre les IXe et XIIIe siècles. Dans plusieurs mythes, Jörmungand apparaît comme le rival du dieu Thor qu’il rencontre notamment lors d'une fameuse partie de pêche, décrite dans six textes et reproduite picturalement sur quatre pierres runiques connues. À la fin du monde prophétique, le Ragnarök, Jörmungand provoquera des raz-de-marée en surgissant des mers pour combattre les dieux aux côtés des géants.

Il sera finalement tué par Thor, mais le dieu succombera à son tour après neuf pas, empoisonné par le venin du serpent. Étymologie[modifier | modifier le code] Jörmungandr est composé du vieil islandais jörmun-, « immense », et gandr, signifiant « monstre », ainsi ce nom signifie « monstre immense »[1],[2]. Panthéon de la mythologie nordique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Panthéon de la mythologie nordique

Le panthéon de la mythologie nordique, souvent abrégé panthéon nordique, désigne l'ensemble des dieux (et, par extension, de toutes les créatures ne faisant pas partie du commun des mortels) de la mythologie nordique. Le Valhöll, la demeure d'Odin aux 640 portes, telle que représentée par Emil Doepler en 1905. Ymir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ymir

Dans la mythologie nordique, Ymir aussi nommé Aurgelmir, Brímir ainsi que Bláinn, est un géant et la première créature vivante. Au sens métaphorique, Ymir peut être vu comme étant l'univers vierge. Étymologie[modifier | modifier le code] Le nom Ymir provient de l'indo-européen *ymmó- (« jumeau »), germanique *umijaz. Ce théonyme est à rapprocher des noms de Remus et de Romulus de l'histoire romaine ou encore du dieu indo-iranien Yama. Siegfried (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Siegfried (mythologie)

Représentation de Sigurd dans une édition suédoise de 1893 de l'Edda poétique. Sigurd (Sigurðr en vieux norrois) est un héros légendaire de la mythologie nordique qui apparait dans plusieurs poèmes héroïques de l'Edda poétique, compilée au XIIIe siècle. Sigurd apparaît également dans l'Edda de Snorri et est le personnage central de la Völsunga saga, écrits en prose au XIIIe siècle à partir des poèmes héroïques plus anciens et probablement d'autres sources qui ne nous sont pas parvenues. Mythologie nordique.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mythologie nordique

La mythologie nordique est l'ensemble des mythes provenant d'Europe du Nord (plus particulièrement de la Scandinavie et de l'Islande) à la base du système religieux polythéiste pratiqué dans ces régions au haut Moyen Âge avant leur christianisation. Il s'agit d'une variante régionale et historique de la plus vaste mythologie germanique. Aujourd'hui cette mythologie est surtout associée aux Vikings qui ont exporté leurs croyances au-delà de la Scandinavie, on parle alors aussi de mythologie viking. La mythologie nordique met en scène un nombre important de divinités, de créatures fabuleuses et de héros. Pendant des siècles, les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique qui éleva la narration d'épopées mythologiques en une expression artistique. Longtemps oubliée, cette mythologie a été redécouverte dès le XVIIIe siècle avec le courant romantique en Europe. Sources[modifier | modifier le code] Dieux et déesses nordiques, germaniques, scandinaves.