background preloader

Sports et politique de la ville

Facebook Twitter

RESSOURCES concernant la politique de la ville et les actions du Ministère de la Jeunesse et des Sports dans le cadre de la politique de la Ville.

Presentation de la reforme avril 2014. L'Assemblée nationale adopte une « nouvelle » politique de la ville. Il aura donc fallu moins de treize heures aux députés pour « revoir la contractualisation et la gouvernance de la politique de la Ville, mieux y associer les habitants, resserrer la géographie prioritaire vers les territoires pauvres ainsi que prolonger la rénovation urbaine. » Les députés socialistes, écologistes et radicaux de gauche se sont exprimés avec 302 voix « pour » ce projet de loi Ville et cohésion urbaine, mercredi 27 novembre.

L'Assemblée nationale adopte une « nouvelle » politique de la ville

L’UMP a voté contre tandis que l’UDI et le Front de Gauche se sont abstenus, après une seule journée d’examen du fait de la procédure accélérée. S’il doit encore recevoir l’aval des sénateurs courant janvier, le texte devrait théoriquement être promulgué avant les élections municipales. Objectif : que les nouvelles équipes communales et intercommunales puissent se saisir immédiatement de ses outils.

Elargissement du droit commun ? Focus. Son financement - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville. Ses principaux acteurs - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville. Éducation - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville. Des inégalités fortes de réussite scolaire affectent les quartiers de la politique de la ville.

Éducation - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville

Le rapport 2012 de l’observatoire national des zones urbaines sensibles (Onzus) souligne ainsi les retards dont souffrent les enfants de ces quartiers : à la rentrée 2009, 37,1 % des collégiens vivant en zone urbaine sensible avaient pris une année de retard contre 22,5 % en moyenne nationale. Afin de réduire ces inégalités, le ministère de l’éducation nationale met en œuvre une politique d’éducation prioritaire et développe de nombreux dispositifs. Engagé en 2012, le chantier de la “refondation de l’école” réaffirme l’ambition de réduire les inégalités sociales et territoriales en matière d’éducation. Zone d'éducation prioritaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zone d'éducation prioritaire

Pour les articles homonymes, voir ZEP. Les zones d'éducation prioritaires (couramment abrégées sous le sigle ZEP) sont, dans le système éducatif français, des zones dans lesquelles sont situés des établissements scolaires (écoles ou collèges) dotés de moyens supplémentaires et d'une plus grande autonomie pour faire face à des difficultés d'ordre scolaire et social, rompant ainsi avec l'égalitarisme traditionnel du système éducatif français (« donner plus à ceux qui en ont le plus besoin »).

Elles sont définies par l'Éducation nationale et ont été créées en 1981 par une circulaire interministerielle[1] proposée par le ministre de l'éducation de l'époque, Alain Savary, dans le but de lutter contre l'échec scolaire. Les ZEP n'existent plus sous ce nom depuis 2006-2007, d'autres dispositifs les remplaçant sous des appellations variables (APV, RAR, CLAIR, ECLAIR...) mais l'expression reste ancrée dans le langage du monde éducatif.

Sport - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville. De par sa dimension éducative et sociale, attractive et valorisante pour les jeunes, le sport est un vecteur de prévention et d’insertion.

Sport - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville

L’accès aux activités physiques et sportives des habitants des quartiers prioritaires se caractérise par de fortes inégalités sociales et territoriales d’accès aux pratiques sportives. Ces inégalités résultent notamment d’un déficit d’équipements sportifs dans certains territoires et d’une sous représentation des pratiquants au sein des clubs affiliés à une fédération sportive et d’un défaut de soutien aux pratiques sportives hors clubs. Les mesures du Comité interministériel des villes Le Comité interministériel des villes du 19 février 2013 a décidé de renforcer l’accès aux pratiques sportives par un rééquilibrage territorial des interventions publiques, que ce soit en matière d’équipements sportifs, de diversité des sports proposés et d’accès aux clubs, en fixant quatre objectifs principaux.

Ce plan s’est construit autour des cinq axes suivants : Sport dans les quartiers populaires. La convention triennale d’objectifs entre les ministères de la ville et des sports La ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, Valérie Fourneyron et le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy ont signé le 4 avril 2013, à Rouen, la première convention triennale d’objectifs pour les quartiers populaires.

Sport dans les quartiers populaires

En application de la circulaire du 30 novembre 2012 relative à l’élaboration de conventions d’objectifs pour les quartiers populaires, cette convention s’inscrit dans le prolongement des décisions du Comité interministériel des villes (CIV) du 19 février. Microsoft Word - Projet de convention Ville VDEF logos.doc - convention_ville_vdef.pdf. Rapport national VVV 2013 V3. Glossaire - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville. Contrat de travail à durée déterminée, destiné à faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d’accès à l’emploi.

Glossaire - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville

Ce contrat s’adresse aux employeurs du secteur non marchand (collectivités territoriales, associations loi 1901, ...). Fiche de présentation du CAE Institution financière publique créée en 1816, en charge de missions d’intérêt général qui lui sont confiées par l’État et les collectivités territoriales.