background preloader

Les chansons de la Grande Guerre

Facebook Twitter

Les chansons de la Grande Guerre 1914-1918 de l'arrière au front.

Excellent spectacle : un chanteur, une accordéoniste. Le plus : les explications qui situent les chansons dans le contexte historique. – fglettres

Carnet de chants - La Troisième couleur. La Grande Guerre ne voit pas seulement s’affronter la France à l’Allemagne.

Carnet de chants - La Troisième couleur

Il s’agit aussi d’un conflit de civilisation, du droit contre la force, de la justice contre la brutalité. Le 8 aout 1914, le philosophe Henri Bergson ouvre la séance de l’Académie des sciences morales et politiques de cette manière : « Notre Académie accomplit un simple devoir scientifique en signalant dans la brutalité et le cynisme de l’Allemagne, dans son mépris de toute justice et de toute vérité, une régression à l’état sauvage ». Dans cet élan patriotique, la caricature s’en donne à coeur joie, ridiculisant à tors et à travers « le boche ». Sur les affiches ou dans la presse, les Allemands sont « des cochons qui sentent la merde » et le casque à pointe est détourné en pot de chambre. Le trait devient plus haineux que drôle à mesure que les combats s’intensifient.

Carte postale – Tartiff, que penses-tu de nos premières rencontres ? La chanson anti-boche reste une spécificité bien française. Carnet de chants - Tourneuses d’obus. La Grande Guerre est une période charnière de l’histoire des droits des femmes.

Carnet de chants - Tourneuses d’obus

Avant-guerre, si nombre d’entre elles sont militantes, “suffragettes” battant le pavé à la poursuite du droit de vote, les consciences s’élèvent moins chez les hommes. La guerre et son effort marquent un tournant. A partir de 1915, le conflit s’installe dans la durée, huit millions d’hommes sont mobilisés. La société française a besoin des femmes non seulement aux champs – l’exception jusqu’alors – mais aussi dans les usines et les arsenaux. Les femmes rejoignent l’espace professionnel. En encourageant cette participation à l’effort de guerre, la musique apporte sa pierre à l’édifice de l’émancipation et permet de dissiper le mythe de la femme fragile.

On a les bras dans l’huile On est dure au métier Nous avons des ampoul’s aux mains Et nous somm’s des femm’s pas fragiles. Carnet de chants - La Chanson de Craonne. Quand au bout d’huit jours, le repos terminé,On va reprendre les tranchées,Notre place est si utileQue sans nous on prend la pile.Mais c’est bien fini, on en a assez,Personn’ ne veut plus marcher,Et le cœur bien gros, comm’ dans un sanglotOn dit adieu aux civelotsMême sans tambour, même sans trompette,On s’en va là haut en baissant la tête…

Carnet de chants - La Chanson de Craonne

Carnet de chants - Hardi, les gars ! Les chansons de la première guerre mondiale. Photo : « La victoire en chantant » était un thème fréquent lors de la mobilisation de la Première Guerre mondiale, et encore parfois exalté après-guerre, via les monuments-aux-morts (tels ici celui de Phalempin dans le nord de la France) Programmation musicale : Ah c’est la guerre (E.

Les chansons de la première guerre mondiale

Jacquinot) par Henriès EPM Ils ne passeront pas (E. Dédé – A. Si tu veux Marguerite (A. En avant les p'tits gars (J. [Lettre autographe signée de Nadia Boulanger à Henri Casadesus, 8 juillet 1913] Aller au contenu.

[Lettre autographe signée de Nadia Boulanger à Henri Casadesus, 8 juillet 1913]

Ceux de 14-18 / Luc Barney, accompagné par Mario Bua et son Orchestre. La guerre 1914-1918 : 4. CHANSONS TRICOLORES ET CHANTS PATRIOTIQUES. Musiciennes dans la Grande Guerre. Pour piano (1914-1918) La musicienne interprète au front : Nelly Martyl Isabelle ABOULKER (1938) - Je t'aime, mélodie pour voix et piano (1990) La mère de l’artiste au front : correspondance de Lucien et Louise Durosoir, sa mèreLucien DUROSOIR (1878- 1955) - Aquarelles pour violon et piano (1920) et Quintette pour piano et cordes (1925) L’artiste engagée socialement : Nadia BoulangerLa créatrice foudroyée : Lili Boulanger Lili BOULANGER (1893- 1918) - Pie Jesu (1918) pour soprano, quatuor à cordes et piano.

Musiciennes dans la Grande Guerre

World War 1 Songs and American Patriotic Music. La guerre de 14-18 en chansons de l'émission 14-18 : Petites musiques d'une grande guerre. Carte postale "La Madelon" fonds privé. La grande guerre en chansons - Histoire des arts - Education artistique et culturelle. Encourager et galvaniser les troupes grâce aux musiques militaires, rythmer les journées (lever, charge, repas, retraite…), avec les sonneries militaires passer le temps, cacher sa peur, se détendre, exprimer ses sentiments, au travers des chansons populaires de l’époque, qui ont pour beaucoup subi des remaniements dans les paroles (ré-écriture de circonstance, parodies) mais aussi exprimer sa révolte contre un conflit meurtrier A l’arrière, le sentiment patriotique est également entretenu grâce à la musique et les enfants sont eux aussi conditionnés : le programme scolaire de l’année 1914/1915 propose une liste de chants à apprendre dont les titres sont évocateurs (voir document pédagogique).

La grande guerre en chansons - Histoire des arts - Education artistique et culturelle

Nous avons donc fait le choix de nous intéresser aux chansons qui ont marqué cet événement dramatique, laissant volontairement de côté tous les autres aspects des liens entre la musique et la grande guerre. [(Au menu du document pédagogique téléchargeable ci-dessous : 1. La boutique du Temps des Chansons - Contacts. 1914, la guerre débute en chansons Fin 1913, Fragson chante sur scène : En avant les petits gars, créé à la Scala, un an auparavant.

La boutique du Temps des Chansons - Contacts

Il galvanise son public qui reprend le refrain. La chanson va quelques mois plus tard, trouver tout son sens… Mais, l’interprète n’en saura rien. Il est mort en décembre 1913, tué à coups de revolver par son père. Tu viens d'avoir vingt ans, Et c'est l'âge ou la France t'appelle, Embrasse tes parents Car il faut les quitter pour elle, En avant les petits gars… Concert - Les inédits de la BnF - La guerre en chansons, revue de chansons oubliées de l’entrée en guerre. Concert autour de l’exposition Eté 14. Les derniers jours de l’ancien monde. Un nouveau concert pour découvrir des partitions musicales inédites issues des collections de la BnF. mercredi 9 avril 2014 18h30-20h00 La guerre en chansons, revue de chansons oubliées de l’entrée en guerre.

Concert - Les inédits de la BnF - La guerre en chansons, revue de chansons oubliées de l’entrée en guerre. Concert autour de l’exposition Eté 14. Les derniers jours de l’ancien monde

Concert autour de l’exposition Eté 14. Les chansons du soldat français d’août 1914. Les commémorations autour de la Grande Guerre ont commencé et vont redoubler à partir d’août et de sa date de déclenchement.

Les chansons du soldat français d’août 1914

Voici donc quelques éléments sur le répertoire en service chez les soldats lors de la déclaration de la guerre en août 1914. Tout d’abord dans l’armée française, le répertoire évolue suivant des usages non règlementés, sans recueil officiel ni enseignement ou instructeurs dédiés. Les chansons se transmettent de bouche à oreille, à l’imitation. En ce début du XXe siècle, le soldat est un conscrit issu de la société civile et en étroit contact avec elle. Il assiste aux spectacles des chansonniers professionnels, et certaines de ces chansons peuvent en être reprises.