background preloader

Fghettom

Facebook Twitter

This is a simple visualization behind the formula to calculate the surface of a sphere. 90. Fournisseurs d’accès à Internet indépendants : La fibre libertaire contre Big Brother. Contre la marchandisation et la surveillance mises en œuvre par les fournisseurs d’accès à Internet, des structures indépendantes et autogérées se sont mises en place.

90. Fournisseurs d’accès à Internet indépendants : La fibre libertaire contre Big Brother

Une autre histoire que celle du mouvement ouvrier libertaire, mais plein de convergences à développer. Internet, c’est magique : du clic de ma souris à l’arrivée de mon mail à l’autre bout du continent, il y a une seconde. Et entre les deux il y a pourtant aussi tout un monde pour gérer les tuyaux et la façon dont l’information circule dedans, à commencer par le fournisseur d’accès à Internet (FAI), lequel occupe une position stratégique, puisque c’est lui qui achemine le flux jusqu’à notre domicile.

Pas de clientes et de clients, que des associé-e-s Et fondamentalement, c’est ça le principe des FAI indépendants membres de la Fédération French Data Network (FFDN). Multitude de FAI locaux La lutte passe aussi par des dispositifs techniques. Marco (AL 92) Site : www.ffdn.org/fr. La carte du patrimoine musical et immatériel mondial. Musique Vendredi 27 mai 2016 par Sophie Marchand Courrier International s'est posé une question bien sérieuse mais passionnante : "Que représente la musique dans le patrimoine immatériel de l’humanité recensé par l’Unesco ?

La carte du patrimoine musical et immatériel mondial

" -et, en conséquence, quel pays comptabilise le plus d'éléments musicaux recensés par cette même organisation. Pour y répondre, voici une infographie construite par Martin Grandjean (chercheur en histoire à l’université de Lausanne et porte-parole d’Humanistica), et sa femme Céline Grandjean (musicologue), grâce aux données collectées par l'UNESCO qui répertorie notamment le patrimoine immatériel de l'humanité. Partant du constat que l'Europe et l'Amérique du Nord étaient sur-représentés dans les monuments ou oeuvres matérielles classées au patrimoine de l'humanité, le chercheur a voulu rééquilibrer la balance en s'intéressant à l'Intangible.

Mots d'ordre de luttes de soutien aux sans-papiers et point de vue révolutionnaire. Qu'est-ce que l'économie ? Qu’est-ce que l’économie ? Qu'est-ce que l'économie ? L'imaginaire de la commune. Qu'est-ce que l'économie ? Qu'est-ce que l'économie ? Pluralisme : de quoi parle-t-on. Clarifier les notions pour poser les problèmes et proposer des solutions : le texte qui suit est le premier d’une série.

Pluralisme : de quoi parle-t-on

Il est mis en discussion au sein même de notre association. Michel Maffesoli, « expert » sociologique de pacotille. Sociologue professionnel ou, plutôt, détenant les titres et les positions académiques permettant de se présenter comme tel, Michel Maffesoli est un habitué des plateaux de télévision, des studios radiophoniques, ainsi que des colonnes de la presse écrite où il est régulièrement invité à s’exprimer en tant qu’expert des « évolutions sociétales » et de la « postmodernité ».

Michel Maffesoli, « expert » sociologique de pacotille

Déjà fortement contesté au sein de la profession, un canular monté par deux de ses collègues sociologues et rendu public le 7 mars dernier, attestait une nouvelle fois du peu de consistance et de rigueur, c’est un euphémisme, de ses analyses sociologiques. Disqualifié scientifiquement, Michel Maffesoli, devrait en toute logique l’être aussi médiatiquement. « Pigistes de tous les pays, unissez-vous ! Note de l’auteure (avril 2015) : Ce texte écrit en 2010, avec un sentiment d’impuissance et de colère, listait toutes les dérives dont nous sommes les victimes frontales.

« Pigistes de tous les pays, unissez-vous !

Si je l’ai ressorti aujourd’hui, c’est que tous les beaux discours de l’après Charlie sur la presse et sa liberté sont retombés comme un soufflé. Plus que jamais la même indifférence à nos conditions de travail, toujours plus de bâtons dans les roues, et cette impression de devoir mendier en permanence : pour monter un sujet et pour se le faire payer (tout court ou le moins mal possible, mais jamais en rapport avec l’énergie et le stress dépensé). Elle : petite grammaire d’un contrôle social. Un contrôle social lucratif Pour qu’il y ait contrôle social, il faut des normes et des valeurs, ainsi que des sanctions punissant les déviances.

Elle : petite grammaire d’un contrôle social

L’objectif est clair : préserver la cohésion d’un groupe. Le groupe en question pourra être une société tout entière, auquel cas il sera question de l’État et de ses institutions – police, justice… –, mais ce pourra également être une communauté informelle, comme celle dessinée par les publications à destination des femmes. Se posant en parangons du bon goût (ce qui est bien, ce qui ne l’est pas, ce qui est à plébisciter et ce dont chacune doit s’inquiéter…), les magazines féminins dictent leurs propres normes sociales, en s’appuyant sur les plus réactionnaires de celles qui sous-tendent notre société. Suis-je assez féminine ?

En direct de n’importe quoi : Philippe Val et le journalisme. Lire : Les briseurs de tabous, de Sébastien Fontenelle. Paru en 2012 [1], l’essai de Sébastien Fontenelle mérite toujours autant d’être lu puisque la rhétorique qu’il déconstruit et les phénomènes médiatiques qu’il critique n’ont pas franchement changé, bien au contraire, comme semble en témoigner, par exemple, l’actuel « phénomène Onfray » [2]… En un prologue et dix-huit courts chapitres, l’auteur [3] propose une critique vive et bien documentée du fond de commerce de certains éditocrates et de leurs amis « intellectuels ».

Lire : Les briseurs de tabous, de Sébastien Fontenelle

L’ouvrage explore le paradoxe selon lequel des journalistes, éditeurs, intellectuels qui peuvent s’exprimer continuellement et abondamment dans les plus grands médias, en viennent à déplorer qu’ils ne peuvent « plus rien dire ». La « bien-pensance » (quand ce n’est pas la « police de la pensée ») interdirait en effet l’expression et la diffusion des propos « subversifs », qui ne se conformeraient pas au « politiquement correct ». « Avec nous, ou avec les terroristes » : les éditorialistes-faucons sont de retour. Au-delà de l’évidente condamnation de ces actes ignobles et de l’expression de la solidarité avec les victimes et leurs proches, certaines organisations et certains individus ont tenté de faire entendre une voix discordante, refusant de s’identifier de manière acritique à la politique française, qu’elle soit étrangère ou intérieure.

« Avec nous, ou avec les terroristes » : les éditorialistes-faucons sont de retour

Ces voix discordantes ont-elles raison ? Là n’est pas la question. Il s’agit plutôt de savoir si elles ont le droit de s’exprimer dans l’espace public et, singulièrement, dans l’espace médiatique. Nous estimons que oui, car rien ne saurait justifier l’interruption du débat démocratique, a fortiori dans un moment où une population sous le choc a envie, et besoin, de réfléchir et de comprendre. Or de toute évidence, certains considèrent qu’il est urgent de faire taire ces voix dissonantes. Concentration des médias (2) : convergences et dépendances. Après une période aussi mouvementée dans le grand Monopoly des médias, on se pose volontiers cette question : qui détient les médias privés en France ?

Concentration des médias (2) : convergences et dépendances

Le Monde répond par une infographie, L’Obs par une autre]. On y compte un petit nombre de groupes se partageant la quasi-totalité des médias « traditionnels » (presse, radio, télé) de diffusion nationale et leurs déclinaisons sur Internet [1]. Pour la plupart d’entre eux, la branche « média » ne représente qu’une part de leurs activités (voir en annexe pour une description succincte des activités de ces multinationales). Cela pose bien sûr la question de l’indépendance de ces médias vis-à-vis des puissances financières qui les possèdent. Lexique pour temps de grèves et de manifestations. La langue automatique du journalisme officiel est une langue de bois officielle.

Lexique pour temps de grèves et de manifestations

I. Consensus sous surveillance « Réforme » : Quand une réforme proposée est imposée, cela s’appelle « LA réforme ». Le football : capitaliste dès sa naissance ? Une des théories critique du football le présente comme une transformation capitaliste de la soule, qui était au Moyen-Age un des loisirs les plus en vogue parmi les couches populaires du nord-ouest de l’Europe. Transformation et non « continuité » car la bourgeoisie trouve un intérêt dans l’encadrement des loisirs du prolétariat, une manière de le domestiquer.

Le football n’a peut-être même jamais été un jeu. Partie 1: Au commencement il y eut la soule[1] Comment la bourgeoisie industrielle a inventé le football. Contrairement à ce qui est parfois avancé par facilité, le passage de la soule au football n’est pas le fait d’une simple évolution historique. Ce n’est pas une soule à laquelle on aurait juste ajouté des règles. Il s’agit d’une transformation politique en profondeur de ce qui était une pratique ludique et culturelle de la paysannerie. Ce qui pouvait être pratiqué par futilité, ne doit plus l’être pour la bourgeoisie que par utilité. Top 7 des pires mesures répressives du projet constitutionnel.

Le projet de réforme constitutionnelle sur lequel travaillent droite et gauche depuis quelques semaines. Le texte commencera à être débattu début février et comprend un certain nombre de mesures nauséabondes. Quelques une d’entre elles sont une manière de rendre permanent de l’Etat d’urgence qui devrait s’arrêter le 26 février, d’autres sont de nouvelles mesures répressives. Loi travail : Top 5 des mesures visant à museler et briser le syndicalisme.

La loi travail, c’est la légalisation des pratiques abusives du patronat, c’est un condensé de coups contre le droit du travail. Mais il s’agit aussi d’une attaque massive contre le syndicalisme. Cet aspect là de la loi El Khomri est très peu mis en avant depuis le début de la mobilisation. Tour d’horizon des mesures anti-syndicale d’une loi qui en contient de gratinées. 1 La loi travail elle-même constitue une vaste attaque contre le syndicalisme. En s’attaquant au droit du travail, la loi EL Khomri s’attaque à l’un des derniers outils sur lequel s’appuyait les syndicats pour faire valoir les droits des salariés : les recours juridiques. Démocratie & mouvement réel : critique des assemblées “démocratiques” Tant qu'il y aura de l'argent... - Part 2. Le quart-monde sauvage prend la rue : Sur les émeutes anglaises et d’autres calvaires - Blaumachen.

L’émergence du (non-)sujet - Blaumachen. « Un spectre hante l’Europe : le spectre de la cagoule émeutière. Toutes les forces de la vieille Europe se sont unies en une sainte alliance pour chasser ce spectre : le ministre britannique David Cameron et la secrétaire générale Aleka Papariga, le ministre de l’Intérieur italien Roberto Maroni, Adonis et Takis Fotopoulos, les Italiens de la COBAS et les policiers allemands. »[1] Top 15 des pires mesures de la loi El Khomri. Pas d'Internet "civilisé" pour les Barbares de l'Info ! "François Duprat, une histoire de l'extrême-droite": ce webdoc qui va là où la télé ne va pas. N'oublie pas que tu descends d'une longue lignée de chercheurs de vérité.

Histoires de robots et autres machines. Quand Google règnera sur la posthumanité... Palo Alto, Californie, 2018. Les blogueurs sont fatigués de toute cette gratitude. Même pas mort dans ma deuxième vie numérique ! Bazooka, un Regard Résolument Möderne. "Total Recall", votre vie numérisée pour l'éternité ? Jeunes journalistes: qu'est-ce qu'on attend pour ne plus suivre les règles du jeu ? Digitalisme. Web Film & Video. Marketing. Entretien avec Guillaume Chérel - Marc Alpozzo (Ouvroir de réflexions potentielles) La flexibilité est en marche, des deux côtés. "Souvenez-vous de qui je suis" : je suis en dépression mais ne m'oubliez pas. L’ego dans son enclos » Heureusement, les chasseurs de Pokémon attrapent aussi les réactionnaires.