background preloader

Architecture Générale

Facebook Twitter

The Business Analyst vs. the Enterprise Architect - ZapThinkTank. TOGAF® 9.1. HATEOAS. The HATEOAS constraint decouples client and server in a way that allows the server functionality to evolve independently.

HATEOAS

Details[edit] A REST client enters a REST application through a simple fixed URL. All future actions the client may take are discovered within resource representations returned from the server. The media types used for these representations, and the link relations they may contain, are standardized. The client transitions through application states by selecting from the links within a representation or by manipulating the representation in other ways afforded by its media type. For example [2] here is a GET request to fetch an Account resource, requesting details in an XML representation: GET /account/12345 HTTP/1.1 Host: somebank.org Accept: application/xml ...

Here is the response: HTTP/1.1 200 OK Content-Type: application/xml Content-Length: ... <? Representational State Transfer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Representational State Transfer

REST (representational state transfer) est un style d’architecture pour les systèmes hypermédia distribués, créé par Roy Fielding en 2000 dans le chapitre 5 de sa thèse de doctorat[1]. REST n’est pas un protocole (tel que HTTP) ou un format. Ce style d'architecture est particulièrement bien adapté au World Wide Web mais n'en est pas dépendant. Les contraintes, telles que définies par Roy Fielding, peuvent s'appliquer à d'autres protocoles d'application que HTTP. Contraintes d'une architecture REST[modifier | modifier le code] Les contraintes sont les suivantes : Client-serveur : les responsabilités sont séparées entre le client et le serveur. Description de REST[modifier | modifier le code] Confusion entre REST et protocoles[modifier | modifier le code] RPC ainsi que SOAP ne sont pas des styles d'architecture mais des protocoles.

Urba EA. Value Architecture. Urbanisation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Urbanisation

L'urbanisation du système d'information d'une entité ou organisation (une entreprise ou une administration) est une discipline d’ingénierie informatique consistant à faire évoluer son système d'information (SI) pour qu'il soutienne et accompagne de manière efficace et efficiente les missions de cette organisation et leurs transformations.

L'urbanisation du SI ne fait pas table rase du passé mais tient compte de l'existant et doit permettre de mieux anticiper les évolutions ou contraintes internes et externes impactant le SI, et en s'appuyant le cas échéant sur des opportunités technologiques. Les concepts manipulés peuvent s'apparenter à ceux de l'urbanisation de l'habitat humain (organisation des villes, du territoire), concepts qui ont été réutilisés en informatique[1] pour formaliser ou modéliser la réingénierie du système d'information (SI)[2]. Architecture d'entreprise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Architecture d'entreprise

Traduction[modifier | modifier le code] Plusieurs visions s'opposent qui séparent ou non la définition de l'architecture d'entreprise et de l'urbanisation. Le Cadre Commun d'Urbanisation de l'état[1] en sa version de novembre 2012 a une vision ouverte de ces définitions et précise que l'urbanisation et l'architecture d'entreprise ont vocation à converger. Pour le moment, le terme "urbanisation" est conservé dans ce document car il est beaucoup plus utilisé.

Le club Urba-EA dans son ouvrage "Urbanisme du SI et gouvernance" [2] pense aussi qu'il existe une convergence et emploie les deux termes indifféremment. Actuellement (12/01/2014) la page wikipédia anglaise "enterprise architecture" renvoie vers la page française "urbanisation". Six Sigma. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Six Sigma

La méthode Six Sigma se base sur une démarche fondée à la fois sur la voix du client (enquêtes, etc.) et sur des données mesurables (par indicateurs) et fiables. Cette méthode est utilisée dans des démarches de réduction de la variabilité dans les processus de production (ou autre) et au niveau des produits et vise ainsi à améliorer la qualité globale du produit et des services. Le symbole de six sigma. Histoire[modifier | modifier le code] L’histoire de Six Sigma débute en 1986 chez Motorola, mais la méthode devient célèbre dans les années 1990 lorsque General Electric décide de l’appliquer et de l’améliorer. Origine de l'appellation[modifier | modifier le code] BPM - Closing the Loop. I wanted to lay down the components of a typical BPM system and how they all work together to provide the concept of process management to the organization.

BPM - Closing the Loop

Business Process Management is both a business and a technology concept depending upon the perspective and roles we perform in an organization. In this post, I want to target the operational and technical aspects of what constitutes within the realm of BPM. Operationally speaking Business Process Management is all about achieving efficiency and efficacy for the organization. (Best Practice Note : All process related activities from operational level should be aligned to the value increase for the end customer for maximum results).

In Operational terms typically BPM will start with: Business Process Discovery and Analysis.