background preloader

Prisonniers Stalags...

Facebook Twitter

La liste des prisonniers de guerre 39-45 accessible gratuitement. On connait parfois mieux la vie de ses ancêtres éloignés que celle de ses grands-parents ou arrière-grands parents, souvent discrets sur des sujets douloureux tels que les deux guerres mondiales.

La liste des prisonniers de guerre 39-45 accessible gratuitement

Grâce à Internet vous pouvez aujourd'hui retrouver la liste des prisonniers de guerre 39-45, en quelques secondes et gratuitement. Remercions Gallica, vitrine web de la Bibliothèque Nationale de France, pour cette publication. Ces listes de prisonniers ont été établies au cours de la guerre, sous la forme de 99 ouvrages d'une soixantaine de pages chacun.

Ils ont été fournis par l'autorité militaire allemande. Les soldats prisonniers y sont simplement mentionnés par ordre alphabétique, nom puis prénom, suivis de la date et du lieu de naissance, et enfin du grade et de l'unité, de précieux éléments qui vous permettront de reconstituer le parcours de votre ancêtre si vous avez l'occasion de consulter les registres de marche par exemple. > à consulter ici. Carte-Wehrkreis-et-Camps.jpg (Image JPEG, 3484x2376 pixels) - Redimensionnée (36%) Camps de Prisonniers de Guerre (doc 5è Bureau) Avec l'accord d'un Administrateur, voici une documentation de l'Etat-Major de l'Armée de Terre, 5ème Bureau établi en 1945, que j'ai achetée il y a une vingtaine d'années, en brocante.

Camps de Prisonniers de Guerre (doc 5è Bureau)

Elle est très intéressante car elle donne les camps par Wehrkreiss (région militaire) et de nombreuses informations par camps (type d'infra des camps, chef du camp, aumonier, nombre de prisonniers, journal du camp, évènements particuliers, hommes de confiance, infirmerie, éléments douteux...etc...)Egalement dans cette documentation, en annexe, il y a de nombreuses informations sur les Bau Arbeit (bataillons de travail), ainsi que les Dachdecker (Couvreurs), et les Glaser (vitriers) avec leurs Stalags de rattachement.A la suite de chaque Wehrkreiss, il y a la liste des Kommandos de travail rattachés aux Stalags ou Oflags. Bien que cela est postérieur à la période 39-40 qui nous intéresse, cette documentation est une suite malheureusement pour des milliers de soldats Français, Belges, Hollandais...etc... Carte camps prisonniers Allemagne.

Liste des camps de prisonniers de guerre du IIIe Reich. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des camps de prisonniers de guerre du IIIe Reich

Types de camps[modifier | modifier le code] Dulag ou Durchgangslager : camp de transit.Frontstalag : camp de prisonniers dans les territoires français occupés.Ilag/Jlag ou Internierungslager : camp d'internement pour civils.Luftlager ou Luftwaffe-Stammlager : (camp Luftwaffe) administré par l'aviation et destiné aux aviateurs y compris les officiers.Marlag ou Marine-Lager : administré par la Marine et destinés aux marins.Milag ou Marine-Internierten-Lager : administré par la Marine et destinés aux marins des marines marchandes.Oflag ou Offizier-Lager : camp pour officiers.Stalag ou Stammlager : camp pour les soldats et sous-officiers. Liste des camps par district militaire[1][modifier | modifier le code] Les districts militaires en Allemagne. District militaire I[modifier | modifier le code] District militaire II[modifier | modifier le code] District militaire III[modifier | modifier le code] District militaire IV[modifier | modifier le code] Rechercher un prisonnier de guerre, 2e guerre mondiale (1/2)

Rechercher un prisonnier de guerre, 2e guerre mondiale (2/2) Après vous avoir fourni, dans un premier article, les principales institutions à contacter pour effectuer des recherches sur un prisonnier de guerre de la Seconde Guerre Mondiale, voici la suite promise.

Rechercher un prisonnier de guerre, 2e guerre mondiale (2/2)

Stalags et Oflags Médaille commémorative 1939-45 Commencez par consulter sur Gallica les listes de Prisonniers de guerre français, dans lesquelles vous trouverez peut-être votre père ou votre grand-père. Seront indiqués son régiment (R.I., R.A., Tr. …) et son Stalag (St., pour « StrafLager ») d’arrivée en Allemagne ou en Autriche – ou son Oflag (Of. pour « OffizierLager »), s’il était officier. Liste officielle ... des prisonniers de guerre français : d'après les renseignements fournis par l'autorité militaire allemande : nom, date et lieu de naissance, unité / Centre national d'information sur les prisonniers de guerre.