background preloader

BYOD

Facebook Twitter

BYOD : la France est l’un des pays les plus réticents. 13 Février 2017 Aux Etats-Unis, nous apprend Wired, les machines à sous sont pilotées par un logiciel approuvé par le gouvernement qui assure un gain fixe au casino.Seulement voilà, de nombreux casinos ont remarqué...

BYOD : la France est l’un des pays les plus réticents

Microsoft vient d'annoncer qu'elle lancera Visual Studio 2017 le 7 mars prochain au cours d'un événement qui célèbrera en outre les 20 ans de Visual Studio.Visual Studio 2017 pourra être téléchargé... Facebook a lancé la commercialisation d'Oculus en mars 2016 et ne communique pas sur les ventes depuis. Selon Business Insider, ces casques de réalité virtuelle se vendraient mal, pour ne pas dire qu...

Définitions - explication - A&I. Le BYOD convainc difficilement les français. Photo Orange En France, responsables informatiques et salariés se rejoignent sur un point : leur réticence face au BYOD. Le déluge marketing sur le sujet n'est pas près d'ensevelir la tribu gauloise qui a plusieurs motifs pour rechigner. 70% aux Etats-Unis et en Chine, mais moins de 50% en France, décidément les français ne sont pas amateurs de BYOD, le fameux bring your on device, selon une étude (*) commandée par Cisco. Des deux côtés, employeurs et salariés français, les réticences se bousculent.

Le BYOD en 5 points. Le terme BYOD (Bring Your Own Device) est une expression apparue depuis peu dans le monde des communications électroniques.

Le BYOD en 5 points

Le concept n’est pas tant nouveau que cela mais conduit à nouvelles problématiques avec le phénomène de la “mobilization” (terminaux mobiles plus nombreux et plus performants, diversification des usages, etc). Alors qu’est-ce le BYOD ? Quelles sont ces implications ? Quelles peuvent les réponses face aux questions que le concept soulève ? 1.Définition Le BYOD peut être traduit littéralement par « apportez votre propre matériel » et correspond au fait d’utiliser un équipement personnel pour des besoins professionnels afin notamment d’accéder directement ou indirectement au système d’information de l’entreprise. La génération Y, adepte du BYOD, pose des défis de sécurité. Articles liés Laurent Leloup Fortinet® (NASDAQ: FTNT) - l’un des leaders de la sécurité réseau haute performance – a mené une étude mondiale qui révèle l’ampleur des défis posés aux systèmes informatiques des entreprises par la première génération d’utilisateurs du Bring Your Own Device (BYOD ou « Apportez votre appareil personnel » en français); les personnes qui utilisent leurs propres appareils au sein de leur entreprise.

La génération Y, adepte du BYOD, pose des défis de sécurité

L’étude décrit que les salariés Gen-Y qui utilisent leurs propres appareils se soucient peu des problèmes sécuritaires, révélant le fait inquiétant que plus d’un tiers des salariés questionnés serait prêt à transgresser la politique de sécurité de l’entreprise qui leur interdit d’utiliser leurs appareils personnels au travail ou à de fins professionnelles. Dans l’ensemble, les résultats mettent en évidence l’urgence pour les entreprises d’élaborer des stratégies de sécurité pour sécuriser et gérer l’activité BYOD.

Solutions RH : Avantages et Inconvénients du Saas. Article publié le 27/04/2010 Le mode SaaS, Software as a Service, permet aux entreprises de bénéficier des fonctionnalités d’un logiciel applicatif sans en faire l’acquisition, l’installation, l’administration technique, mais en souscrivant un abonnement d’utilisation du logiciel via internet.

Solutions RH : Avantages et Inconvénients du Saas

Facile et rapide à déployer, souple et modulable, le modèle présente de nombreux avantages mais également quelques inconvénients. Mobilité en général et BYOD en particulier (VIDEO. BYOD: définition, enjeux et impacts. «BYOD», cet acronyme est depuis quelque mois de plus en plus visible sur le web, mais que cachent ces quatres lettres ?

BYOD: définition, enjeux et impacts

Le terme « Bring Your Own Device » ou en français « apportez votre appareil personnel », traduit la disparition de la frontière entre les univers « pro » et « perso ». En effet, le BYOD repose sur l’utilisation par le salarié de son matériel informatique personnel (tablette, PC portable, smartphones) dans le cadre professionnel. Le cabinet Gartner (cabinet de conseil et de recherche spécialisé dans le domaine des techniques avancées) explique ce phénomène par deux points : la consumérisation de l’informatique et l’arrivée de la génération Y dans les entreprises.

En premier lieu, les smartphones, netbooks et autres tablettes connaissent une réelle explosion et vont continuer à évoluer et pénétrer dans les entreprises. L’explosion de leur utilisation brouille ainsi la barrière entre équipement personnel et professionnel. Le BYOD (« Bring your own device », apportez votre propre matériel) et le droit du travail. La mode du BYOD (« Bring your own device », apportez votre propre matériel) se concentre dans quelques secteurs, mais elle a un bel avenir devant elle, estime Jean-Emmanuel Ray, professeur à l’École de droit de Paris-I Sorbonne et directeur du Master professionnel « Développement des ressources humaines ».

Le BYOD (« Bring your own device », apportez votre propre matériel) et le droit du travail.

S’il simplifie la vie des collaborateurs, le BYOD complique la journée des services informatiques, mais aussi des juristes ou des services RH. Jean-Emmanuel Ray passe en revue pour AEF les problèmes de cette cohabitation de données professionnelles et de données privées dans le même matériel personnel, qui débouche notamment sur une dissolution accrue de la frontière entre temps de travail et temps de repos et qui pose la question de l’accès aux données.D’OÙ VIENT LA MODE DU « BYOD » ? Tablette-v2.pdf. Tablettes à l’école : 5 erreurs à ne pas commettre.

L’organisme EdTechTeacher, qui accompagne de nombreuses écoles dans leur projet de déploiement de tablettes iPad aux Etats-Unis, fait une liste de 5 approches des écoles ou des enseignants qui ralentissent le processus d’intégration de ces outils.

Tablettes à l’école : 5 erreurs à ne pas commettre

Le 27 septembre dernier, l’article paraissait sur le site Edudemic. On y trouve 5 suggestions d’approches à éviter (et leur solution) dans le déploiement des tablettes pour l’éducation, tant au niveau primaire que secondaire. Vous y reconnaissez-vous? Erreur 1 : Se concentrer sur les applications à contenu spécifique Selon l’équipe d’EdTechTeacher, l’erreur la plus souvent commise par les enseignants est de chercher une application qui propose un contenu spécifique. Erreur 2 : L’absence de formation des enseignants La notion de formation ici va plus loin que d’apprendre à se servir d’une collection d’application. Erreur 3 : Concevoir la tablette comme un ordinateur portable Erreur 4 : Concevoir la tablette comme un outil pouvant être partagé.

AVAN / BYOD : savoir poser les bonnes questions. (Photo personnelle, Expo DS11, Bouctouche NB, juin 2012) Le concept AVAN (BYOD), où l’accès à Internet au moyen de son appareil numérique est possible au sein d’un établissement d’éducation, occupe une place grandissante dans les discussions et les initiatives à caractère technopédagogique.

AVAN / BYOD : savoir poser les bonnes questions

On peut maintenant concevoir des réseaux sans fil, ouverts et néanmoins sécurisés où les intervenants dans un milieu éducatif (élèves, personnel, partenaires) font usage judicieux des outils en ligne et autres fonctionnalités du web. Pourtant, deux ans passées à peine, le discours dominant venant des administrateurs scolaires en étant un de blocage, parfois teinté du spectre du « méchant web » pouvant écorcher vives les pauvres brebis errantes dans le web ouvert.

De voir un tel virage dans l’opinion grandissante des éducateurs (même s’il reste encore des opposants farouches) est un signe sain de petits pas menant vers une transformation de l’école telle qu’on la connaît depuis fort trop longtemps. Cas client : premier déploiement BYOD pour Ibelem - Dossier Informatique. BYOD Workshop Notes. BYOD. BYOD_Horizons-Global_FR. CLUSIF-2012-Byod-Synthese. BYOD & Cloud : Les nouveaux paradigmes de l'informatique ? Un Rapport Forrester Comment le BYOD modifie le marché de l’informatique professionnel ? Lundi 5 mars 2012 Un quart des appareils utilisés sur le lieu de travail sont des Smartphones ou des tablettes – et non des PC.

Un Rapport Forrester Comment le BYOD modifie le marché de l’informatique professionnel ?

L’utilisation des appareils mobiles a littéralement explosée dans le monde des TIC durant les cinq dernières années, tels le BlackBerry, l’iPhone, ou l’iPad. Ce phénomène a transformé l’usage de l’informatique individuelle. C’est ce qu’indique le rapport publié par le cabinet Forrester et intitulé « Info Workers Using Mobile And Personal Devices For Work Will Transform Personal Tech Markets ». Ce rapport est issu d’un sondage réalisé auprès de 10 000 professionnels de l’IT dans 17 pays, dont la France. Afin d’illustrer l’impact de ce nouvel usage multifonction, ce rapport de Forrester met en lumière les éléments suivants : Globalement, la moitié des professionnels de l’information utilisent trois appareils ou plus, mais les services informatiques ne semblent pas vraiment le remarquer.

Report. Dossier Forrester FRANCE consumerisation IT - 2012. Mobilité et Consumérisation poussent les DSI à revoir leur stratégie d’environnement de travail. Accès réseau sécurisé pour les équipements des collaborateurs et des invités : quelles sont les bonnes pratiques ? Par Chris Kozup, Directeur marketing d’Aruba Networks Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser un ou plusieurs équipements mobiles, souvent personnels dans le cadre de notre travail, en complément de nos ordinateurs portables d’entreprise.

Accès réseau sécurisé pour les équipements des collaborateurs et des invités : quelles sont les bonnes pratiques ?

Au sein des entreprises qui accueillent favorablement ce phénomène de consumérisation, les utilisateurs accèdent à certaines applications et données métier via leurs smartphones et tablettes. Certaines entreprises vont jusqu’à participer financièrement à l’équipement de leurs collaborateurs en dispositifs mobiles. Dans les deux cas, une authentification sécurisée de ces plateformes non conventionnelles constitue un défi majeur pour les directions informatiques. Sécurité et BYOD : vers des modèles hybrides. Parce qu'il est ignoré, un phénomène peut-il être moins dangereux ? C'est la question qu'on est en droit de se poser sur l'attitude des entreprises françaises vis-à-vis du BYOD après les résultats de l'étude du cabinet Vanson Bourne pour le compte du fournisseur de solutions de sécurité pour ordinateurs et terminaux mobiles Absolute Software. Le mode SaaS : définition, fonctionnement, avantages et inconvénients.

Le mode SaaS (Software as a Service) est un concept assez récent qui permet aux entreprise de s’abonner à un logiciel à distance au lieu de les acquérir et de devoir les installer sur leur propre matériel informatique. Nous profiterons de cet article pour présenter simplement en quoi consiste le mode SaaS, quels sont ses avantages et inconvénients ? Et ce qu’est le cloud computing. 1. La virtualisation du poste de travail au cœur des enjeux des DSI : Qu'est-ce que la virtualisation du poste de travail. La virtualisation du poste de travail fait partie de la grande famille de la virtualisation avec celle dédiée aux serveurs et au stockage.

Le grand principe de la virtualisation du poste de travail consiste à afficher sur un, des dizaines, centaines voire des milliers de postes physiques, une image virtuelle du poste utilisateur qui est en fait réellement exécutée sur un serveur distant. Derrière ce grand principe, on trouve cependant plusieurs formes de virtualisation du poste de travail.

Le VDI, une approche salvatrice pour le BYOD « DECRYPT-IT.fr. La virtualisation de postes de travail s’impose aujourd’hui comme l’approche la plus pragmatique pour les entreprises qui souhaitent mettre en place une stratégie BYOD. L’enjeu : être à même de fournir un environnement de travail aux employés, quel que soit le terminal utilisé, le lieu et le moyen de connexion. Pour répondre aux besoins de collaborateurs de plus en plus mobiles, l’entreprise doit être en mesure de délivrer des applications sur tout type de périphérique. La virtualisation de postes de travail est aujourd’hui la réponse la plus rapide à cette demande. Le BYOD (« Bring Your Own Device », littéralement, amenez votre propre terminal au bureau), est devenu une tendance lourde d’évolution de l’IT dans les entreprises.

BYOD, cloud... au secours professeur Audenard ! - le blog sécurité. Comparatif : les logiciels de gestion comptable SaaS - Journal du Net Solutions. Pourquoi passer au SaaS. Envoi effectué avec succès. RH - satisfaction. BYOD: et si finalement ce n'était pas le problème de la DSI... Laisser les salariés utiliser leurs terminaux mobiles personnels : une chance pour la DSI - Mobilité. Pour un DSI, le phénomène du BYOD ( Bring Your Own Device ) se manifeste par les démarches individuelles d'utilisateurs qui viennent le solliciter pour accéder aux systèmes d'information depuis leur propre terminal. Hervé Lourdin - Répondre à la déferlante BYOD en entreprise : Suxxès & difficultés en France. BYOD, BYOA : quel encadrement juridique ? ENQUÊTE RSSI : Cloud Computing et BYOD : peut mieux faire !

Le BYOD en passe de se concrétiser en France? Le phénomène BYOD « Bring Your Own Device » prend de plus en plus d’ampleur au sein de nos sociétés actuelles. Ce concept simple consiste en l’utilisation d’équipements personnels dans un cadre professionnel. Malgré un engouement fort suscité par les entreprises françaises et la maturité des technologies aujourd’hui, celles-ci hésitent parfois à déployer massivement ce nouveau modèle. Quelles sont les réelles raisons de ce paradoxe français ? Tout d’abord, il est intéressant de rappeler les facteurs à l’origine du succès de cette tendance. D’une part, un tel emballement peut s’expliquer par l’arrivée de la génération Y dans le monde du travail, la consumérisation (pénétration dans l’entreprise des outils de communication grand public), l’évolution des usages en termes de mobilité et de définition d’espace de travail (apparition de nouvelles applications métiers, nouveaux périphériques de type Smartphones, tablettes…), l’évolution des usages vers des logiques de Software as a Service.