background preloader

Université : Admission, sélection

Facebook Twitter

Après le bac : je fais du droit ? – SAIO. Après le bac, envie d’aller en fac ? – SAIO. L’UPEC organise pour les lycéens les conférences Envie de savoirs !

Après le bac, envie d’aller en fac ? – SAIO

Sur une journée entière, d’octobre à février pour les élèves de terminale et de mars à mai pour les classes de première, les élèves découvrent l’université : les cours, les emplois du temps, la vie sur le campus avec entre autres les associations étudiantes et leurs animations. Les domaines de formation présentés sont nombreux. Cette découverte se déroule au rythme d’un jour, un domaine parmi les suivants :• Santé • Droit • Lettres, Langues et Sciences Humaines • Administration Echanges Internationaux et Science Politique • Sciences et technologie • STAPS • Economie et Gestion Pour en savoir plus et/ou s’inscrire, visitez la page dédiée.

Entrée en fac : le gouvernement veut donner la priorité aux bons élèves. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien de Tricornot L’une des dispositions du projet de loi « égalité et citoyenneté » porté par Patrick Kanner, le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, prévoit une extension du dispositif en faveur des « meilleurs bacheliers ».

Entrée en fac : le gouvernement veut donner la priorité aux bons élèves

Avant même sa transmission au Conseil d’état, prévue dans les prochains jours, et sa présentation en conseil des ministres en mars, cette disposition, révélée par l’AEF, agence d’information spécialisée dans l’éducation et la recherche, vendredi 12 février, fait déjà polémique. Lire aussi Investissement, temps de travail, citoyenneté : trois projets de loi pour clore le quinquennat Reconnaissance Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser), dont l’avis est purement consultatif, s’est prononcé contre cette extension (22 voix contre 5), lundi 15 février.

Lire aussi Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants » Encouragement Un débat qui n’est pas clos. Université Paris-Dauphine : jusqu'à 2.200 euros pour étudier en licence. À partir de la rentrée 2016, les étudiants issus des familles les plus aisées devront débourser 2.200 euros pour intégrer l'une des quatre licences d'éco-gestion de Paris-Dauphine .

Université Paris-Dauphine : jusqu'à 2.200 euros pour étudier en licence

Soit près de quatre fois plus qu'aujourd'hui. Le conseil d'administration de l'université a entériné, le 21 mars 2016, son plan de réforme du premier cycle, et avec, la modularité des droits d'inscription des licences de sciences des organisations (économie-gestion). Cette mesure, qui devrait progressivement concerner les trois années de licence, s'inscrit dans le prolongement de la tarification "progressive" des masters, adoptée depuis 2010 par l'université. Son statut de "grand établissement" l'autorise à sélectionner les étudiants et à fixer librement le prix de ses diplômes "maison". onze niveaux de tarification La modularité des droits s'appliquera uniquement aux ménages dont le revenu fiscal de référence dépasse 60.000 euros annuels.

DéVELOPPER LES RESSOURCES PROPRES Un "flou" qui a le don d'agacer l'Unef. Médecine, droit, Staps : 15 % des places seront réservés aux meilleurs bacheliers. "Meilleurs bacheliers" : l’université rejoint les filières sélectives. Actu | Orientation, Politique Camille Stromboni, Isabelle Dautresme | Publié le Jusqu'à 15%.

"Meilleurs bacheliers" : l’université rejoint les filières sélectives

C’est la proportion que devront réserver les universités aux bacheliers méritants dans les filières "à capacité limitée", d’après le projet de loi Égalité et Citoyenneté, présenté en Conseil des ministres le 13 avril 2016. Depuis la loi de 2013 sur l’ESR, les 10% de meilleurs bacheliers de chaque lycée ont un droit d'accès aux filières sélectives : BTS, DUT, prépas et écoles publiques.

L’article 19 du texte élargit ce droit. un DÉBUT DE SÉLECTION À L’UNIVERSITÉ ? Désormais, les meilleurs bacheliers auront également accès à des formations universitaires non sélectives, mais pour lesquelles le nombre de candidatures est supérieur à celui des places disponibles. Les bacheliers faisant partie de ces "10% ayant obtenu les meilleurs résultats dans leur lycée" et qui ont effectué leur premier vœu pour une filière à capacité limitée à l'université sans l'obtenir y auront accès de manière quasi automatique.