background preloader

Poème

Facebook Twitter

Les dents serrées. Des déportés - Poèmes de la déportation et de la résistance Ravensbruck. « Les Fusillés de Châteaubriant » de René Guy Cadou - Poètes en ... « Gabriel Péri » de Paul Éluard - Poètes en résistance - Centre National de Documentation Pédagogique. « Gabriel Péri » Un homme est mort qui n’avait pour défense Que ses bras ouverts à la vie Un homme est mort qui n’avait d’autre route Que celle où l’on hait les fusils Un homme est mort qui continue la lutte Contre la mort contre l’oubli Car tout ce qu’il voulait Nous le voulions aussi Nous le voulons aujourd’hui Que le bonheur soit la lumière Au fond des yeux au fond du cœur Et la justice sur la terre.

« Gabriel Péri » de Paul Éluard - Poètes en résistance - Centre National de Documentation Pédagogique

Robert Desnos: Ce coeur qui haissait la guerre, choix du Club des Poetes. « Strophes pour se souvenir » de Louis Aragon - Poètes en résistance - Centre National de Documentation Pédagogique. « Strophes pour se souvenir » Vous n’avez réclamé la gloire ni les larmesNi l’orgue ni la prière aux agonisantsOnze ans déjà que cela passe vite onze ansVous vous étiez servis simplement de vos armesLa mort n’éblouit pas les yeux des Partisans Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villesNoirs de barbe et de nuit hirsutes menaçantsL’affiche qui semblait une tache de sangParce qu’à prononcer vos noms sont difficilesY cherchait un effet de peur sur les passants Nul ne semblait vous voir français de préférenceLes gens allaient sans yeux pour vous le jour durantMais à l’heure du couvre-feu des doigts errantsAvaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCEEt les mornes matins en étaient différents Tout avait la couleur uniforme du givreÀ la fin février pour vos derniers momentsEt c’est alors que l’un de vous dit calmementBonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivreJe meurs sans haine en moi pour le peuple allemand Louis Aragon, Le Roman inachevé, 1956.

« Strophes pour se souvenir » de Louis Aragon - Poètes en résistance - Centre National de Documentation Pédagogique

Poème madeleine riffaud. La Rose et le Réséda (Louis Aragon, 1943) - texte et analyse. Vous trouverez ci-après l'intégralité du texte La Rose et le Réséda, poème écrit par Louis Aragon et paru pour la première fois en mars 1943.

La Rose et le Réséda (Louis Aragon, 1943) - texte et analyse

Cette fiche vous propose aussi ci-dessous deux analyses de ce poème, qui vous permettront de mieux le comprendre et ainsi de mieux l'apprécier. L'une est un rapide commentaire pour tous les curieux qui veulent découvrir ce texte. Elle s'adresse donc au plus grand nombre. L'autre est une analyse détaillée, beaucoup plus technique et plus précise, par exemple à usage des lycéens dans le cadre d'une étude pour l'oral du bac de français. Le poème La Rose et le Réséda (Louis Aragon, 1943) La Rose et le Réséda Rapide commentaire du texte Deux vers qui reviennent sans cesse comme un refrain (« Celui qui croyait au ciel / Celui qui n'y croyait pas »), une histoire de « belle / Prisonnière » qu'il faut libérer, des mots qui sonnent comme des comptines, proverbes ou extraits de contes populaires... ce poème paraît bien léger.

Analyse détaillée du poème Le titre. Poème. Poeme de Louis Aragon, Les yeux d'Elsa. Gabriel Audisio. Gabriel Audisio est né à Marseille le 27 juillet 1900 et est décédé le 26 janvier 1978 à Issy-les-Moulineaux.

Gabriel Audisio

Ecrivain et Poète, fils de Victor Audisio, piémontais, qui fût directeur de l’opéra d’Alger et de l’opéra de Marseille, il est de 1921 à 1922 rédacteur au gouvernement général d’Algérie. Il mène une carrière administrative et littéraire. Il prit figure de chef de file de « l’école d’Alger » dont l’influence reste encore aujourd’hui considérable auprès des écrivains algériens contemporains. Il sera également proche de l’école de Rochefort. Rapidement il est en relation avec Henri Bosco qui dirige à Rabat la revue Aguedal. Jules Roy s’exprime en ces termes : Il est aussi l’ami intime de Louis Brauquier, écrivain et poète.

Thrène pour Louis Brauquier Au pied du lit Quel souffle dérisoirePour imiter par appareilLe respirant du temps passé. Ballade de celui qui chanta dans les supplices - Aragon. Liberté, poème de Paul Eluard. Sur mes cahiers d’écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable sur la neige J’écris ton nom Sur toutes les pages lues Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J’écris ton nom Sur les images dorées Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois J’écris ton nom.

Liberté, poème de Paul Eluard