background preloader

Fac de droit

Facebook Twitter

Devenir Expert comptable : formation, mission, salaire. Expert-comptable est à la fois un titre professionnel réglementé et un métier.

Devenir Expert comptable : formation, mission, salaire

Le rôle de l’Expert-comptable va bien au delà de la seule tenue des comptes et de leur certification. Favoriser le développement des entreprises en apportant conseils et orientations stratégiques fait partie intégrante du métier. Les missions de l'Expert-comptable Entreprises et cadre d'intervention Pour exercer en tant qu’Expert-comptable, il faut être titulaire du DEC (Diplôme d’Expertise Comptable) et être inscrit au tableau de l’ordre des experts-comptables. Activités L’Expert-comptable assure des missions plurielles et fortement diversifiées. Ses missions principales sont : La révision et l’appréciation des comptabilités des entreprises ; L’attestation de la régularité et de la sincérité des comptes ; La tenue et la surveillance de la comptabilité des entreprises.

En complément et en soutien de ses missions principales, l’Expert-comptable conseille sur la gestion de l’entreprise. Environnement relationnel. Les études de Droit. 1.

Les études de Droit

Le droit : une matière nouvelle Une matière nouvelle Le droit, c’est quoi ? Avant de s’inscrire en fac de droit, il est bon de se poser la question, car le droit est une matière nouvelle qui est très peu abordée au lycée. C’est une matière exigeante qui nécessite : des qualités littéraires : savoir écrire, parler, raisonner ; un excellent niveau de langage, il faut être à l’aise avec les mots aussi bien à l’écrit qu’à l’oral, on y apprend un vocabulaire tout à fait nouveau, il faut s’adapter rapidement.une grande rigueurune bonne mémoire pour retenir des auteurs et des citations s’intéresser à l’actualité et à la société.

Quels bacs retrouve-t-on en droit ? Le rythmeLe rythme est soutenu en Droit, les horaires sont chargés (25 à 30 heures de cours par semaine), et il y a, de plus, beaucoup de travail personnel à fournir. 2. Les études de droit reposent sur le système LMD (licence, master, doctorat) avec : Quel bac pour faire du droit ? À la question : "quel bac convient le mieux aux études juridiques ?

Quel bac pour faire du droit ?

", les statistiques apportent une première réponse. En moyenne, le taux de réussite des L, ES et S se situe autour de 60 %, en L1 comme en L2 de droit. Chaque série fait valoir ses atouts, l’essentiel étant de fournir un travail régulier et soutenu. ©WavebreakmediaMicro - Fotolia - Le droit nécessite l’acquisition d’une technique, d’un nouveau langage. Etes-vous fait pour les études de droit ? Quel profil pour réussir ?

Etes-vous fait pour les études de droit ?

Le droit est souvent défini comme un cursus universitaire difficile. Bien que ce parcours vous demande un investissement personnel important et des efforts sur votre méthodologie de travail, vous aurez de grandes chances de réussir si vous êtes doté des qualités suivantes. En premier lieu, vous devez disposer d'une bonne capacité de travail : il vous faudra travailler régulièrement et ce dès le début de l'année. En effet, prendre du retard dans l’apprentissage des cours peut être difficile à rattraper. Le Droit : études et débouchés. Le droit reste la voie royale pour travailler dans le secteur juridique ou dans l’immobilier mais d’autres débouchés sont aussi possibles.

Le Droit : études et débouchés

Surveillant pénitentiaire avec le brevet des collèges, secrétaire administratif avec le bac, ou magistrat avec un M2, la justice propose de nombreux métiers extrêmement divers ! Etudier le droit Le droit est avec la médecine, l’une des filières qui séduit le plus à l’université. Elle attire majoritairement des bacheliers ES, qui constituent la moitié des nouveaux inscrits. Cette voie exigeante assure des débouchés variés : les professions judiciaires classiques, comme avocat ou juge, mais aussi le métier de juriste d’entreprise ou le secteur de la fonction publique. Licence : les mentions du domaine droit, économie et gestion. Les bacheliers S et ES (profil maths de préférence) sont les plus nombreux dans les mentions les plus tournées vers l’économie et la gestion.

Licence : les mentions du domaine droit, économie et gestion

Pour les autres, un bac L ou STMG est possible. Pour qui ? Les bacheliers ES sont les plus nombreux à choisir cette voie, devant les L et les S. Les titulaires du bac STMG avec un bon niveau peuvent envisager cette mention. Lire l'article : Quel bac pour faire du droit ? Accès possible sur dossier en L2 ou L3 (2e et 3e année de licence) pour ceux qui ont déjà effectué 2 années d'études supérieures, notamment un DUT carrières juridiques. Au programme : cette mention permet d’assimiler les connaissances juridiques de base et de maitriser un vocabulaire et des exercices totalement nouveaux : le commentaire d’arrêt ou la dissertation juridique (très différentes de celles pratiquées en français). L’université après le bac STMG. Une part des bacheliers STMG opte pour l’université en vue d’y préparer une licence générale (bac + 3), puis un master (bac + 5). Point commun à toutes ces orientations : le mode d'enseignement, très éloigné du lycée, impose une grande autonomie et de la méthode dans l'organisation du travail personnel.

Les études universitaires requièrent une solide culture générale, un goût pour l'abstraction et des qualités d’expression en français. © contrastwerkstatt/Fotolia.com - 1 bachelier STMG sur 5 poursuit ses études à l'université. Économie et gestion Les licences proposent des parcours dans divers domaines : gestion, comptabilité, ressources humaines, commerce, marketing, banque… La licence d’administration économique et sociale (AES) est structurée autour de trois champs disciplinaires : droit, économie-gestion et sciences humaines.