background preloader

1ére année

Facebook Twitter

Répartition des charges indirectes (1 centre auxiliaire) La Méthode ABC : une variante du calcul des coûts complets. La Méthode ABC : Définition La méthode ABC peut se définir de la façon suivante : les objets de coûts (produits, clients...) consomment des activités qui, elles-mêmes, consomment des ressources.

La Méthode ABC : une variante du calcul des coûts complets

La Méthode ABC : Principe La Méthode ABC suit le principe suivant : On divise le référentiel en trois groupes : le groupe A est composé des références constituant 80% des sorties (représentant généralement 20% des références)le groupe B est composé des références constituant 15% des sorties (représentant généralement 30% des références)et le groupe C est composé des références constituant 5% des sorties (représentant généralement 50% des références) La Méthode ABC permet de connaître les références qui méritent une attention particulière. Couts complets: Tableaux des Couts d'achat, de production, de revient et Resultat l P2. L'évaluation des stocks en comptabilité. En comptabilité, tous les stocks doivent être évalués, qu’il s’agisse de marchandises, de matières premières, d’en cours de production ou encore de produits finis.

L'évaluation des stocks en comptabilité

Cette évaluation est importante car elle permet de déterminer la valeur globale des stocks figurant en comptabilité au bilan (qui ont été comptés au préalable lors de l’inventaire). 1. L’évaluation des stocks en comptabilité : règles générales Les stocks de matières premières, marchandises et approvisionnements doivent être évalués à leur coût d’acquisition. Les stocks de produits (en-cours ou finis) doivent, quant à eux, être évalués à leur coût de production. La notion de coût d’un stock est plus « étendue » que celle d’un prix d’achat : en effet, contrairement au prix d’achat, il comprend tous les coûts d’acquisition, de transformation et également tous autres coûts supportés pour amener les stocks à l’endroit et dans l’état où ils se trouvent. 2.

Coût d’acquisition = prix d’achat + frais accessoires d’achat A. B. 3. A. B. C. Stocks Premier entre Premier sorti (FIFO ou PEPS) Stocks: CMUP de fin de période. Comptabilité analytique : La méthode CMUP après chaque entrée. Charges directes, charges indirectes : comment les distinguer ? Quelle utilité ? Savoir identifier et différencier une charge directe d’une charge indirecte est important pour une entreprise car cette procédure va permettre d’effectuer des calculs de coûts dans de nombreux domaines de l’entreprise (stocks, immobilisations, etc.).

Charges directes, charges indirectes : comment les distinguer ? Quelle utilité ?

Compta-Facile vous propose sa fiche complète sur les charges directes et les charges indirectes : définition, différence, intérêts et exemples concrets. 1. Qu’est-ce qu’une charge directe ? Une charge directe est une charge qu’il est possible d’affecter immédiatement au coûts d’un produit, d’une marchandise ou d’un service, sans n’avoir à effectuer de calculs intermédiaires.

En général, sont considérées comme directes les charges : d’achats de marchandises, matières premières et fournitures consommables (marchandises achetées pour être revendues, matières premières consommées dans un processus de production),de main d’oeuvre directe (main d’œuvre utilisé directement dans la production du bien ou la réalisation du service). 2. 3. Charges incorporables et non incorporables. Les coûts complets : les charges incorporables et non incorporables - outils-de-gestion.fr. Les décisions relatives à l’incorporation ou à la non incorporation des charges sont prises sous la responsabilité du chef d’entreprise.

Les coûts complets : les charges incorporables et non incorporables - outils-de-gestion.fr

Ce sont des décisions de gestion. Elles sont justifiées par le souci de donner aux coûts une valeur économique réelle et il faudra tenir compte dans le rapprochement qui sera fait entre le résultat de la comptabilité analytique et celui de la comptabilité générale. Les charges incorporables Les charges incorporables sont des charges sélectionnées en comptabilité analytique de le but de calculer des couts. Les charges incorporables sont en lien direct avec l’activité de l’entreprise. Quelques exemples des charges incorporables : les achats;les services extérieurs;les charges de personnel;les impôts … Le Plan Comptable Général (PCG) précise d’ailleurs que les charges peuvent être distinguées en charges incorporables et non incorporables, selon que leur incorporation aux couts est, ou non, jugée raisonnables par le chef d’entreprise.

Le contrôle de gestion : pour une efficacité et une efficience accrues de l'action publique. Le contrôle de gestion au service de la performance de l'entreprise - El bachir Rouimi. Pour piloter et prendre des décisions à court terme et à long terme, les gestionnaires élaborent et utilisent de nombreux outils d'aide à la décision.

Le contrôle de gestion au service de la performance de l'entreprise - El bachir Rouimi

Dans ce cadre le contrôle de gestion propose la méthode de calcul des coûts (section1), la gestion budgétaire (section2) et le tableau de bord (section3). Pour piloter la performance de l'entreprise et pour prendre des décisions à court terme et long terme, le gestionnaire élabore et utilise de nombreux outils d'aide à la décision.