background preloader

L'évaluation des stocks en comptabilité

L'évaluation des stocks en comptabilité
En comptabilité, tous les stocks doivent être évalués, qu’il s’agisse de marchandises, de matières premières, d’en cours de production ou encore de produits finis. Cette évaluation est importante car elle permet de déterminer la valeur globale des stocks figurant en comptabilité au bilan (qui ont été comptés au préalable lors de l’inventaire). 1. L’évaluation des stocks en comptabilité : règles générales Les stocks de matières premières, marchandises et approvisionnements doivent être évalués à leur coût d’acquisition. Les stocks de produits (en-cours ou finis) doivent, quant à eux, être évalués à leur coût de production. La notion de coût d’un stock est plus « étendue » que celle d’un prix d’achat : en effet, contrairement au prix d’achat, il comprend tous les coûts d’acquisition, de transformation et également tous autres coûts supportés pour amener les stocks à l’endroit et dans l’état où ils se trouvent. 2. Coût d’acquisition = prix d’achat + frais accessoires d’achat A. B. 3. A. B. C.

http://www.compta-facile.com/evaluation-des-stocks-en-comptabilite/

Related:  Veille comptable - CGScénario 2sénario 2 opération d'inventaire : dépréciationChapitre 23Processus 2 :contrôle et production de l'information financière

La comptabilisation des créances douteuses et irrécouvrables Les entreprises peuvent éprouver des difficultés à recouvrer des créances qu’elles détiennent auprès de leurs clients. Ces créances peuvent revêtir un caractère « douteux » voir « irrécouvrable » pour diverses raisons (procédure collective ouverte à l’encontre du débiteur, difficultés financières etc.). Ces difficultés ont des incidences comptables. C’est pourquoi Compta-Facile vous propose, à travers cet article, de faire un point complet sur les enregistrements comptables des créances douteuses et des créances irrécouvrables.

Produits et stocks - Dépréciation des stocks 1491-PGPBIC - Produits et stocks - Dépréciation des stocks9 BIC - Produits et stocks - Dépréciation des stocks A. Calculer un coût de revient : les points clés à retenir Le coût de revient est un élément très important pour la gestion d’une entreprise, qu’elle ait une activité de production, de négoce ou de service. Toutefois, calculer un coût de revient n’est pas forcément facile à faire. Cet article a donc pour objectif de vous faire comprendre à quoi correspond exactement le prix de revient et de vous donner des conseils pour le calculer correctement. Qu’est-ce qu’un coût de revient ? Le coût de revient correspond à l’ensemble des coûts directs et indirects, fixes et variables, de production et de distribution pour une unité de bien ou de service vendue. Ainsi, pour une opération donnée, la différence entre votre chiffre d’affaires et votre coût de revient correspond à votre bénéfice.

Coût unitaire moyen pondéré Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le coût unitaire moyen pondéré (CUMP) est une valorisation des sorties d'un poste comptable à un coût unitaire qui est la moyenne des coûts unitaires des entrées de la période (en y incluant le coût unitaire du stock initial). Cette moyenne des coûts unitaires est pondérée par les quantités. Enjeux du coût unitaire moyen pondéré[modifier | modifier le code] Comptabilité générale - Fiche technique : les provisions pour dépréciation de... La variation des stocks La comptabilité générale a recours à un inventaire périodique des stocks réalisé en fin d'année comptable. Subsistent, dans les comptes, les valeurs d'inventaire de la fin de l'exercice précédent. Il est obligatoire de faire disparaître ces anciennes valeurs pour les remplacer par les nouvelles et exprimer ainsi la variation des stocks qui permettra de démontrer que la consommation réelle de l'année a pu être inférieure ou supérieure aux montants des achats selon que le stock aura augmenté ou diminué. Il en va de même pour le stock de produits finis (dans une entreprise de production) qui par sa variation d'un inventaire à l'autre permettra de mettre en lumière une production réelle supérieure ou inférieure au montant du chiffre d'affaires...

La comptabilisation des dépréciations de titres de participation Les titres de participations sont des immobilisations financières qui doivent être évalués à l’arrêté des comptes et comparés à leur valeur d’entrée. Dans le cas où une moins-value latente apparaît (lorsque la valeur d’inventaire est inférieure à la valeur d’entrée dans le patrimoine), elle doit obligatoirement faire l’objet d’une provision. Cet article de Compta-Facile définit les dépréciations de titres de participation ainsi que la comptabilisation de ces dépréciations.

Dépréciation des titres A la clôture des comptes, les titres doivent être réévalué (au jour de la clôture de l’exercice comptable). L’évaluation des titres est fondée sur le cours de la bourse. La valeur actuelle (valeur d’inventaire) doit être comparé à la valeur d’achat des titres. Deux cas est possible : «Le plus important concerne la maîtrise des coûts» Publié par Didier Hugue, le 07 février 2012 AVIS D'EXPERT(E). Cristina Brun dirige le cabinet de conseil CCC, pour Challenges Compétences Croissance, installé à Dijon (Côte-d'Or) et qu'elle a créé en septembre 2011. Son métier : améliorer la performance des entreprises industrielles en Bourgogne et Franche-Comté, principalement des PMI. Espagnole d'origine - elle est catalane - cette diplômée en sciences économiques et en gestion d'entreprise a un parcours professionnel qui plaide en sa faveur. Auditrice, directrice des achats, puis responsable du contrôle de gestion au sein de filiales étrangères de grands groupes : Valeo, Moulinex et Seb, elle a aussi exercé les fonctions de directrice administrative et financière (DAF) au sein d'un établissement d'enseignement supérieur.

Premier entré, premier sorti (gestion) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir FIFO. La méthode du premier entré, premier sorti, aussi désignée par son acronyme PEPS ou leurs équivalents en anglais First in, first out ou FIFO est employée en gestion pour désigner une méthode de gestion des stocks, et en comptabilité une méthode de valorisation d'actifs.

Dépréciation des immobilisations La dépréciation d’une immobilisation corporelle ou incorporelle est la constatation que la Valeur Actuelle (VA) de l’immobilisation a perdu de la valeur, c’est à dire qu’elle est devenu inférieure à la Valeur Nette Comptable (VNC). Les dépréciations des immobilisations concernent les biens amortissables ou non. A quoi sert la dépréciation des immobilisations ? En cours de vie une immobilisation peut perdre plus de valeur que ceux que l’entreprise à prévu. Cela peut être dû à des causes externes ou internes à la société.

Les amortissements comptables : calcul, durée et méthodes La valeur des immobilisations est répartie, en comptabilité, sur leur durée d’utilisation probable au moyen d‘amortissements. Voici les principales caractéristiques des amortissements comptables d’immobilisations : qu’est-ce qu’un amortissement ? Quels sont les biens amortissables ? Provisions pour dépréciation des immobilisations - Conditions d'admission 2079-PGPBIC - Provisions pour dépréciation des immobilisations - Conditions d'admission16 BIC - Provisions pour dépréciation des immobilisations - Conditions d'admission A.

Production textile : les coûts et marges de la production en Asie L'industrie du textile continue de fonctionner par l'intermédiaire d'une production rapide et peu coûteuse en Asie.Ainsi, nos vêtements proviennent la plupart du temps de Chine, premier exportateur mondial qui gère 39% du marché. Viennent ensuite le Bangladesh (5%), puis l'Inde et le Viet-Nam (4%).Mais la Chine voit son avance diminuer, face à la concurrence de pays où le salaire minimum est moins élevé. Le Sri-Lanka offre une rémuneration de base à hauteur de 58 euros, et 60 euros au Bangladesh, contre 234 euros en Chine. "Pour un T-shirt vendu chez nous pour 29 euros, la production au Bangladesh ne vaut que cinq euros tout compris, le transport un peu plus de deux euros. Produire là-bas permet donc de maximiser l'argent qui reste pour la marque, et pour le magasin, plus de 18 euros", détaille le journaliste de France 2.

Les travaux d'inventaire en comptabilité Lorsqu’une entreprise approche de sa date de clôture, elle doit organiser des travaux d’inventaire comptables. Ces derniers doivent être correctement préparés et suivent une démarche quasi-universelle. Compta-Facile vous apporte ses conseils sur l’organisation des travaux d’inventaire en comptabilité, également appelés travaux de clôture de l’exercice.

Related: