background preloader

Instant mobile

Facebook Twitter

74% des possesseurs d'un mobile se disent gênés par les pubs. La Mobile Marketing Association (MMA) France vient de publier, en partenariat avec GfK, son "Consumer Report 2015". Dédiée à l'analyse du comportement des consommateurs face au marketing mobile, l'étude révèle que 64% des possesseurs d'un mobile considèrent qu'il leur permet de trouver facilement le point de vente le plus proche où le produit qu’ils recherchent est disponible et, à 61%, qu’il leur permet d’être alertés facilement de la disponibilité ou non en point de vente du produit recherché. Si la moitié des personnes interrogées se disent prêtes à interagir avec les publicités plein écran ou les vidéos présentes à l’ouverture des applications lorsque celles-ci proposent une offre éclair, limitée dans le temps, 74% se disent tout de même gênés par les publicités et les zappent alors que 72% affirment être résignés sur le fait qu’il y aura toujours de la publicité sur mobile.

Mais gare au sentiment d'intrusion que peut générer le marketing mobile. Instant mobile. Mutations des métiers de la communication. Mobile attitude. Ce que les portables ont changé dans nos vies. Il a conquis 80 % de la population en un tiers de génération. Par ce seul fait, le téléphone portable est déjà un phénomène de société. Les pays riches ne sont pas les seuls concernés par un tel engouement : un sixième de la population mondiale est abonnée à un réseau GSM et ce chiffre devrait continuer à augmenter dans les années à venir. A la recherche des raisons qui expliquent ce succès extraordinaire, les auteurs dressent un portrait de l'objet et de la relation que nous entretenons avec lui. Pour cela, ils ont réalisé des observations de terrain, que ce soit dans un hall de gare, à la terrasse d'un café, devant un lycée au moment des résultats du bac, etc.

Le mobile brille d'abord par sa polyvalence. Les communications de l'intimité. Depuis le XIXe siècle, on a assisté à la fois au déclin des spectacles collectifs et au développement des divertissements à usage privé. Du phonographe au walkman, l'histoire de la communication moderne s'est articulée aux exigences de l'individualisme contemporain. Le lien social en est-il pour autant plus lâche ? La vie publique s'est profondément modifiée au cours du xixe siècle. Richard Sennett (1) estime qu'elle a perdu à cette époque son caractère de convivialité et d'échange pour devenir un espace où les gens se côtoient en silence. La fin du xixe siècle verra ainsi le déclin des spectacles collectifs. Chacune de ces deux évolutions est autonome.

Le lent glissement de l'espace public à l'espace privé Une étude attentive de ces deux mouvements montre cependant que ces évolutions sont complexes. Le repli sur le home, qui a été noté par les historiens de la vie privée, se manifeste notamment par l'apparition d'une vie musicale privée qui adopte le piano comme principal instrument. La progression inexorable du mobile, selon MMA France. Plus de 26 millions de smartphones, tablettes et wearables seront vendus en France en 2015, selon la 11ème édition du baromètre trimestriel du marketing mobile par la Mobile Marketing Association (MMA) France, réalisé en partenariat avec comScore, GfK et Médiamétrie, mais aussi pour cette nouvelle mouture par des données issues d'Orange et de 1000mercis.

On y apprend notamment que 68% des Français de 15 ans et plus sont équipés en smartphone, que 15 millions de téléphones sont compatibles 4G, que 42,5% des e-mailings sont ouverts sur mobile ou tablette et que la parité homme-femme est atteinte et près de 10% des mobinautes ont plus de 65 ans. Selon Philippe Dumont, rapporteur de la commission Application et Site mobile de la MMA France, "ce dernier trimestre montre la progression inexorable du mobile sur toutes les dimensions. 74% des possesseurs d'un mobile se disent gênés par les pubs.

Le comportement des consommateurs face au marketing mobile. Etablie en partenariat avec GfK, l’Etude « Mobile marketing consumer report 2015 » de la Mobile Marketing Association France dresse un état de la perception des leviers et des actions de marketing mobile par les consommateurs. Basée sur un échantillon de 1003 personnes représentatives des internautes français âgés de 15 ans et plus et équipés en téléphone mobile ou tablette, et issues de l’Access Panel online GfK, l’étude met en lumière un certain nombre de comportements et attentes. A retenir de cette première édition : les Français considèrent désormais leur téléphone mobile comme un outil pratique au service du quotidien. 64% des possesseurs considèrent ainsi que leur téléphone mobile leur permet de trouver facilement le point de vente le plus proche où le produit qu’ils recherchent est disponible, 61% qu’il leur permet d’être alertés facilement de la disponibilité ou non en point de vente du produit recherché.

Près de 8 SMS publicitaires sur 10 sont lus et 1/4 sont conservés. 2014, l'année du marketing relationnel sur mobile. L’année 2013 restera marquée comme celle de l’avènement des smartphones et tablettes, qui surpassent désormais en nombre les ordinateurs portables. C'est la naissance d’un nouveau défi de taille pour les professionnels du marketing digital : l’utilisateur moderne, toujours connecté, attend une expérience personnalisée, conçue pour lui, en fonction de ses préférences (canal, lieu et heure de connexion). Ce nouveau contexte laisse présager qu'en 2014 de nombreuses entreprises vont intégrer à leurs stratégies CRM des analyses de données des applis, des notifications push, ainsi que des échanges plus intensifs avec les mobinautes. Les notifications Push, un canal efficace Les notifications push sont des messages envoyés via une application à l'appareil connecté du consommateur, généralement un smartphone ou une tablette, mais cela peut aussi être un PC ou même une télévision connectée.

La notification push est un canal de communication extrêmement efficace. Les 3 règles d’or. Les atouts du marketing mobile. Mobile-to-store : comment générer du trafic... et des ventes. Le mobile est le pilier du parcours d'achat du consommateur. Pour performer, une stratégie mobile-to-store nécessite de l'anticipation et une bonne dose de datas géographiques et d'intentions d'achat, sans jamais être intrusive. Mode d'emploi. S'il fallait, en 2016, construire un trait d'union entre les mondes digital et physique, celui-ci prendrait, sans l'ombre d'un doute, la forme d'un smartphone.

Cet outil d'harmonisation des expériences on line et in-store a fait siennes les valeurs d'immédiateté et de contexte, chères au marketing digital. Le mobile serait-il devenu le nouvel eldorado du trafic en magasin ? Le mobile-to-store, c'est... Engager un consommateur en mouvement Attirer le prospect ou le client en magasin, grâce à son smartphone : tel est l'enjeu d'une stratégie mobile-to-store, dont le véritable essor date de ces deux dernières années. Mobile-in-Store : 10 usages innovants qui améliorent l’expérience en magasin | Viuz. (c) graphit Par Charlotte Pauchet, Directrice Marketing BEWOOPI, membre de la Marketing Mobile Association France C’est une réalité avec laquelle les retailers doivent désormais composer : le digital et plus précisément le mobile s’impose dans tout le parcours d’achat des consommateurs.

Selon le Baromètre de l’expérience marchande connectée 2013 réalisé par Digitas, 76% des possesseurs de smartphones (eux-mêmes 55% des français) l’utilisent pendant leur shopping en magasin. Quand on évoque le mobile-in-store , c’est très souvent pour pointer du doigt le showrooming et ses effets désastreux sur les réseaux de vente traditionnels au profit des e-marchands. Certaines enseignes ont même mis en place des stratégies pour lutter plus ou moins efficacement contre ce phénomène : brouillage du réseau Internet, mise en place de références produit non comparables sur le Net, paiement d’un fee à l’entrée du magasin remboursable en cas d’achat, etc. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Les communications de l'intimité.