background preloader

ESC

Facebook Twitter

Cours L'opinion publique et les médias : la fiche de révison. À retenir : Les médias sont un intermédiaire entre les évènements qui se produisent et les citoyens. Ils permettent la diffusion de l’information. Avec la multiplication des médias, l’information est omniprésente dans notre quotidien. Peut-être les médias font-ils plus qu’informer les citoyens. Quel est le rôle des médias dans notre société ? Avec les avancées technologiques du XXe et XXIe siècle ainsi que le processus de mondialisation, l’information touche de plus en plus de personnes. Grâce à Internet, nous avons accès à l’information de manière quasiment instantanée.Très variés, les médias comprennent la télévision, la presse écrite, la radio et Internet. L’influence des médias est telle qu’on considère que ce sont eux qui forment l’opinion publique. Il ne faut pas oublier que c’est également l’opinion publique qui fait l’information. Beaucoup de citoyens utilisent le web pour contourner les médias officiels, s’exprimer, faire passer de nouveaux messages.

Lexique. BAC PRo SMR cours MG4 objectif 2 - NaT Blog Bac PRo. BAC PRO La communication visuelle Base du cours dans le cadre de cet objectif Suite cours l'interprétation de l'image : L_interpr_tation_de_l_image ICI un site qui propose la lecture de l'actualité avec des affiches élaborées par Reporters sans frontières. Exemple de documents ci-dessous L'analyse de l'image à travers la BD (merci à l'auteur) j'ai trouvé ce document en surfant sur le net Cours suite : fiche technique d'analyse de film Analyse_de_film Nous avons participé plusieurs fois à l'action Lycéens au cinéma, les formations proposent des pistes d'exploitations intéressantes en ESC même si elles sont plus adaptées aux filières de l'enseignement général.

Ruralia - Sciences sociales et mondes ruraux contemporains. Culture et territoire. Analyses de fond et études Médiamétrie sur les usages et l'audience des médias auduiovisuels et interactifs, ainsi que les comportements du public à leur égard. Les jeunes transmettent à leurs aînés leur maîtrise du digital Les 15-24 ans ne se servent pas de leur smartphone, de leur ordinateur ou de leur tablette uniquement pour communiquer entre eux. Dans leur quasi-totalité, ils les utilisent aussi pour communiquer avec leurs parents ou leurs grands-parents. Leur motivation est notamment d’éviter de recevoir des appels (85% le disent) aussi bien que le plaisir de faire un clin d’oeil (71%), voire de s’amuser (54%). En côtoyant les jeunes à l’aise avec les technologies digitales, bon nombre de parents ou de grands-parents ont eu l’occasion de s’en apercevoir : ils aident volontiers leurs aînés à surmonter les difficultés face à la nouveauté et à la complexité parfois du numérique. 90% des jeunes apportent ainsi une aide digitale, à leur famille d’abord, mais à l’extérieur largement aussi.

Les modes de consommation médias diffèrent d’une génération à une autre, surtout chez les 15-24 ans. Le smartphone, l’outil multitâches indispensable. Les pratiques culturelles adolescentes (Jean-François HERSENT, 2003) Pratiques culturelles des français à l'ère du numérique (Olivier DONNAT, 2008) Ceci n'est pas qu'un tableau. En enquêtant minutieusement sur l’achat controversé d’un tableau de maître, Bernard Lahire met le doigt sur la persistance du sacré parmi nous et démonte les ressorts de la dévotion muséale.

En 2008, le musée des Beaux-Arts de Lyon acquérait une toile de Nicolas Poussin (1594-1655), La Fuite en Égypte au voyageur couché, pour 17 millions d’euros. Hormis le fait qu’il s’agit de la plus grosse somme jamais réunie par le mécénat pour l’achat d’une toile, cette acquisition est le résultat d’un long processus d’authentification d’un tableau dont trois versions concurrentes se disputaient la place. S’emparant de cet événement, Bernard Lahire développe un travail digne d’éloge à bien des titres. À commencer par son ambition. Sortir des terres réservées de la sociologie, des sujets consacrés, pour aller chasser sur celles de l’histoire, de l’art, de l’anthropologie, de la théologie et du droit : tout cela suppose un certain courage.

Partir de l’achat de ce tableau amène B. Ressources histoiredesarts - Culture.fr. Dico d'art. S’approprier un lieu d’art contemporain : le smartphone comme outil de médiation culturelle. 6 Shares Share Tweet Email [callout]Le musée, et tout particulièrement le musée d’art contemporain, est un lieu bien peu souvent fréquenté par les collégiens de Mirepoix.

Quelle trace garder de cette visite? Comment leur permettre de manière attrayante et ludique, de faire des liens entre leur culture et celle du Musée ? Le smartphone, un objet ”intime”, générateur de créativité, et partageable tout en même temps, peut-il assumer ce rôle de médiation culturelle? Nous utilisons les smartphones des élèves, et principalement la fonction “photo” ou “caméra” (lors de la 2ème visite). Nous n’avons pas utilisé d’applications particulières, ni de connexion internet pour des recherches par exemple, mais on peut bien sûr l’imaginer. Nous parions que le smartphone met les élèves en activité, en interaction, en position aussi de cueilleur, en sélectionneur d’image, d’ambiance; plus réceptifs, en quête de souvenirs, ils dirigent leur attention vers le lieu singulier du musée et vers les oeuvres.

L'éducation dans les médias et l'éducation aux médias. D'un point de vue théorique, nous considérerons que les médias construisent un sens particulier à cet évènement et donc une réalité sociale particulière. Ils sont pris dans un contrat contraignant les pratiques journalistiques, un contrat vis à vis des publics, des financeurs et de leurs sources d'information.

Ce contrat est double : c'est celui de la nécessité de captation des publics et de la diffusion d'information fiable, respectant la charte de la déontologie journalistique. MOIRAND, S. (2007). Les discours de la presse quotidienne : Observer, analyser, comprendre. I. Interessons nous, dans un premier temps, à la presse quotidienne nationale française, qui comprend 4 titres gratuits et 18 titres payants (généralistes ou spécialisés), dont 6 sont diffusés à plus de 100 000 exemplaires.

Q1. II. Q. III. L'épisode du Mea Culpa enseignant (13/01/2015) ? Q. L'épisode Un professeur de Mulhouse suspendu (15/01/2015) V. . (1877). Culture : ÉTYM. MediaMorphoses 2008 24 79. Théories du complot : 5 façons d'apprendre aux élèves à faire le tri sur internet. "C'est sûr, le gouvernement nous ment", "Y en a qui disent que c'était un coup monté", "On ne sait pas qui croire"...

Ces paroles de lycéens, recueillies par France 2, illustrent bien le malaise qui s'est emparé de l'institution scolaire à la suite des attentats contre Charie Hebdo, à Montrouge et à la porte de Vincennes. Pour y répondre, Najat Vallaud-Belkacem a lancé une concertation sur le numérique à l'école et devrait annoncer de premières mesures jeudi 22 janvier. Un défi immense pour la ministre de l'Education nationale, qui a affirmé sur RTL qu'un "jeune sur cinq adhère aux théories du complot".

Un chiffre non étayé, mais qui pose question. Une situation d'autant plus complexe que la majorité de l'apprentissage d'un enfant passerait aujourd'hui par les écrans et non plus par le cadre scolaire et familial, a renchéri la ministre. Francetv info s'est penché sur la recette qui pourrait permettre à l'école de mieux armer les élèves pour affronter la jungle de l'internet. Utiliser le webdocumentaire en classe. Webdocumentaire, jouer au petit journaliste. L’année 2011 a été, une fois de plus, l’occasion de découvrir de nombreux webdocumentaires et certains particulièrement captivants.

Les moyens de productions se développant, la production tend à s’homogénéiser vers un même format. Par leur interactivité et leurs contenus, les webdocumentaires apparaissent comme des outils intéressants pour l’éducation aux médias. Pour autant, ils ne font encore que rarement l’objet d’expérimentations pédagogiques, contrairement aux newsgames, mieux représentés pour ce type d’utilisation. Si des articulations ont déjà été dessinées entre webdocumentaires et newsgames, leur place dans l’éducation aux médias reste encore à définir. Comment approcher ces programmes ? Quelles problématiques soulèvent-ils dans leur rapport avec l’utilisateur ? Le nombre de webdocumentaire a augmenté de manière exponentielle, et la diversité et le nombre des sujets traités restent des éléments impressionnants. Détourner la posture du spectateur de documentaire.

Média. L’apprentissage des langues dépasse le « face à face pédagogique »., et nous le savons. L’actualité et les médias font partie de notre univers quotidien, de celui de nos apprenants, et tous les médias confondus doivent être bien entendu intégrés à notre enseignement. Afin que nos apprenants envisagent la langue de manière vivante, qu’elle puisse être utilisée dans n’importe quel contexte situationnel ensuite, et qu’elle ne soit pas oubliée après des années d’apprentissage (comme c’est malheureusement le cas lorsqu’on a étudié des langues de manière trop littéraire, trop ancrées dans l’univers de l’écrit), l’enseignant se doit de varier ses supports d’enseignement/apprentissage, et de faire en sorte que la langue cible puisse se faire l’écho du monde d’aujourd’hui.

Une langue s’inscrit dans un quotidien oral/écrit et les médias utilisés par l’enseignant deviendront rapidement ceux utilisés par ce locuteur/utilisateur en devenir. On y trouve aussi des exercices d’écoute : Cliquez ici. Webdocumentaire: comment l'utiliser en classe? Utiliser des webdocs comme support pédagogique ou objet d'étude. Théorie du complot, intox ... J'éduque mes élèves à discerner les vraies infos sur le net. Les jeunes sont les plus exposés aux dangers du net.

(Balint Szlanko/AP/SIPA) Apprendre à se repérer sur la toile avec un esprit critique pour devenir des e-citoyens avertis, qui consomment et produisent des informations de manière responsable, sans se faire berner ni manipuler : tel est l’enjeu d’un projet inédit d’éducation aux médias que je viens d’expérimenter auprès d’enfants de 10-11 ans. Des clés indispensables pour naviguer sur le net. Mes élèves se sont donnés à fond dans ce projet Jeudi dernier a eu lieu une cérémonie de remise des diplômes "d’apprenti hoaxbuster". Une première en son genre. Des élèves de CM2 de l’école primaire de Taninges ont prêté serment sur la tête de la souris de leur ordinateur : "Avant d’utiliser ou de transmettre une information, toujours, je la vérifierai". Au cours des huit séances de 1h30, ils se sont tous, sans exception, donnés à fond dans mon projet "info ou intox sur internet, comment faire la différence ?

". Sur le net l'apparence est trompeuse. Réflechir à la liberté d'expression. Comprendre le dessin de presse. La question des limites de la liberté d'expression. Fabriquer l'info.