Rytmes scolaires

Facebook Twitter

L'après-midi, c'est sport ! - Christine Leroy, article Éducation. S’il est un sujet sur lequel les politiques éducatives peinent à se prononcer, c’est bien la question de l’aménagement du temps solaire.

L'après-midi, c'est sport ! - Christine Leroy, article Éducation

Une note d’information de la DEPP présente une évaluation d’un dispositif expérimental, proposant depuis 2010 à des collégiens et lycéens cours le matin et sport l’après-midi. L’objectif déclaré, comme dans la plupart des expérimentations de ce type, est une amélioration conjointe de la réussite scolaire, du bien-être des élèves et de leur santé. Sur la base de déclarations de parents et d’enfants (élèves expérimentaux et élèves témoins), il n’est pas observé d’effets très visibles sur les trois dimensions visées : ni la réussite scolaire (assiduité, sanctions, capacités de concentration, d’attention, d’effort), ni le bien-être (horaires de vie quotidienne notamment), ni la santé (hormis la fatigue moins fréquemment ressentie l’après-midi pour les élèves expérimentaux) ne sont sensiblement différents entre les deux groupes.

Les rythmes scolaires. Collectif RASED Yvelines. L’école de l’intelligence. J’étais aux Tuileries ce mardi 15 mai, invité par le Président de la République, pour l’hommage à Jules Ferry.

L’école de l’intelligence

Un beau discours sur l’école, profond, émouvant, en rupture avec les politiques mises en œuvre depuis 2007. Un discours de nature à redonner de l’espoir aux enseignants et à tous les citoyens attachés à l’école de la République. Pour la première fois à ma connaissance[1], un président de la République parlant de l’école a placé le mot « intelligence » dans la perspective de la refondation de l’école. S’adressant aux enseignants, aux chercheurs, à tous les agents, François Hollande a déclaré : « Je sais la difficulté de votre tâche. J’ai souvent écrit dans ces billets hebdomadaires qui s’accumulent depuis janvier 2011 qu’il est étonnant et anormal que le développement de l’intelligence ne trouve pas sa place dans les finalités et les programmes de manière explicite. [SE-UNSA 78] Article publié le vendredi 18 mai 2012.

[SE-UNSA 78]

La publication par une agence de presse d’un nouveau projet de calendrier scolaire 2012-2013 qui sera soumis mercredi à l’avis des commissions du Conseil Supérieur de l’Education démontre que le dialogue social est de retour au ministère de L’Education. Le calendrier sera donc modifié dès la rentrée prochaine en prenant en compte l’intérêt des enfants sans mettre en difficulté leurs parents et leurs enseignants.

La première étape du dialogue fut la prise en compte par le ministre d’un vœu proposé par la FCPE et très majoritairement approuvé par le Conseil Supérieur de l’Education d’allonger les vacances de Toussaint de 2 jours afin de respecter la durée de 2 semaines complètes, durée minimale pour que les enfants récupèrent dans une période de l’année notoirement difficile pour tous. SNUipp-FSU - Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté

Le Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) est une structure éducative en France. Il a été mis place en 1990 et modifié au fil des années. Il apporte une aide aux enfants en difficulté au sein des écoles maternelles et des écoles élémentaires[1]. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Les objectifs du RASED s'inscrivent désormais dans ceux fixés par les textes du 27 août 2009, ce qui a profondément modifié les principales caractéristiques des aides spécialisées définies auparavant par les circulaires de 1990 et 2002.

L'aide spécialisée est adaptée à chaque élève en difficulté. Nature des aides spécialisées[modifier | modifier le code] Aide pédagogique[modifier | modifier le code] 46624382.pdf (Objet application/pdf) Rythmes_scolaires_rapport-d-orientation_184671.pdf (Objet application/pdf) Rythmes scolaires : Ayrault promet une concertation. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis vendredi une "concertation sur les rythmes scolaires", le retour à la semaine de cinq jours en primaire soulevant de nombreuses questions d'organisation pour les collectivités locales, les enseignants et les parents d'élèves.

Rythmes scolaires : Ayrault promet une concertation

Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, "a eu raison de rappeler que c'était une priorité", mais "il y aura une concertation avec les enseignants, les parents d'élèves, les professionnels", a dit Jean-Marc Ayrault. "À la fin de cette concertation, il y aura un arbitrage, je le prendrai", a-t-il ajouté, après que Ségolène Royal a critiqué Vincent Peillon la veille. L'ancien ministre Jack Lang a apporté son soutien à ce dernier, "comprenant mal que Ségolène Royal s'étonne de la confirmation par le nouveau ministre de l'Éducation nationale d'un engagement qui avait été pris à plusieurs reprises au cours de la campagne présidentielle".