background preloader

ESCLAVAGES AVANT COMMERCE TRIANGULAIRE

Facebook Twitter

14 Siècles de Traite Négrière Arabo-Musulmane-vidéo (15') La traite arabo-musulmane-vidéo (3') Traite arabo-musulmane : la route des esclaves (vidéo) L’autre esclavage : un aperçu de la traite arabo-musulmane. La France hexagonale s’apprête à commémorer, le 10 mai, la "Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition". Cette date revêt une importance particulière pour les Guadeloupéens, Martiniquais, Guyanais, Mahorais et Réunionnais, qui célèbrent par ailleurs l’abolition de l’esclavage dans leurs territoires respectifs à des dates différentes (27 avril à Mayotte, 22 mai à la Martinique, 27 mai à la Guadeloupe, 10 juin en Guyane et 20 décembre à la Réunion).

Jusqu’à présent, les formes d’esclavage et de traite les plus documentées et analysées concernent la traite transatlantique. Nombre d’essais, de romans et de films, comme « 12 Years a Slave », récemment récompensé d’un prestigieux Oscar à Hollywood, ont permis à un large public de connaître les pans tragiques de cette histoire. Mais l’Europe n’a pas eu le monopole de la traite. Quelles ont été les caractéristiques de la traite arabe par rapport à la traite transatlantique ? Esclavage: la traite orientale et la traite des Blancs. Sylvie Neidinger rappelle sur son blog, à propos d’une quinzaine sur les vestiges la traite africaine à Genève, qu’une forme d’esclavage continue actuellement en Europe.

Elle a le visage des mendiants de nos rues. A propos de la quinzaine, ses organisateurs s’attachent exclusivement à la traite atlantique, dans laquelle les européens ont d’abord acheté des esclaves aux arabes, puis aux marchands africains qui vendaient leurs propres frères de couleur. La traite orientale Dans un précédent billet je demandais comment solder les comptes de l’esclavage. Je rappelais que la traite atlantique n’était pas la seule et que la traite orientale, plus longue et plus massive, ne semble s’être éteinte qu’au XXe siècle. Aujourd’hui de nombreux historiens, y compris africains, osent parler de cette traite orientale. La traite orientale s’étend sur une très longue période. La région de l’actuel Soudan et de l’ancien royaume de Koush fut un premier réservoir d’esclaves noirs.

La traite des blancs. Traite arabe. La traite arabe, sous-ensemble principal de la traite orientale, désigne le commerce des êtres humains du VIIIe siècle jusqu'à nos jours, sur un territoire qui comprend et déborde largement l'aire arabe. Certains royaumes africains ont activement participé à ces entreprises, à des degrés divers ; certains émirats du Sahel, comme le Kanem-Bornou, l'Ouaddaï ou le Mahdiyah, vivaient principalement de la traite orientale[1]. L'un des plus grands centres de concentration et de vente d'esclaves[2], Tombouctou, accessible aux seuls musulmans, se situait hors de l'aire politique arabe proprement dite, mais non de sa zone d'influence culturelle. D'un point de vue occidental, le sujet a été nommé « traite arabe », parfois « traite musulmane »[3], voire « barbaresque ». Descriptif[modifier | modifier le code] Sources et historiographie de la traite arabe[modifier | modifier le code] Un sujet récent et soumis à controverse[modifier | modifier le code] Autres sources[modifier | modifier le code]

Les esclaves en Grèce au Ve siècle - L'Histoire n'est qu'une histoire à dormir debout. L’esclavage, propriété et exploitation d’un individu au titre d’objet cessible et négociable, est considéré aujourd’hui en France comme un crime contre l’humanité. Afin de traiter ce sujet, il nous est donc indispensable de quitter notre époque actuelle et nos préjugés contemporains afin de comprendre la nature de cette pratique dans le monde grec du Ve siècle. En effet, l’esclavage en Grèce antique, et plus particulièrement dans la cité d’Athènes, soulève de multiples débats dans les rangs des historiens, et nous apparaît comme ne pouvant aller de pair avec ce que nous considérons comme le berceau de notre démocratie.

Pourtant, afin d’étudier la question, il nous faut nous « mettre dans la peau d’un Grec » comme le dit Jean-Pierre Vernant dans L’Homme grec. Afin d’envisager la condition d’esclave dans le monde hellénistique de l’âge classique, il suffit de puiser ses sources dans les écrits des grands intellectuels de l’époque. 1. 1.1. 1.2. 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1. 3.3. GIREA - Accueil. Le GIREA (Groupe International de Recherche sur l’Esclavage dans l'Antiquité) réunit dans ses colloques annuels (tenus successivement dans chacun des pays membres) des chercheurs issus d’une grande partie des pays européens, mais aussi d’Afrique, d'Amérique et d'Asie. Le Groupe International de Recherche sur l'Esclavage dans l'Antiquité est le résultat d'accords de recherche entretenus depuis parfois plus de 40 ans avec certaines équipes de recherche, des institutions et avec des collègues français et étrangers. Actualités du GIREA. Esclavage : la traite arabo-musulmane.

Traite arabo-musulmane : la route des esclaves. Esclavage : la traite intra-africaine.