background preloader

La condition féminine : paysannes, ouvrières, bourgeoises au XIX

Facebook Twitter

Belin 2016 p 140-141; cours et doc sur la condition des femmes a

Belin 2016- dossier sur les femmes de la bourgeoisie p 138-139. Femmes au travail (Belin 2016) Les enfants au XIX e siècle : entre le travail (champs, usine…) L'histoire par l'image. Contexte historique Dès qu’il arrive à Paris, en 1881, Steinlen, Vaudois de naissance, se rapproche des milieux ouvriers anarchistes dont il accepte d’illustrer régulièrement les revues et journaux (La Voix du Peuple, Le Chat noir, Le Chambard socialiste, La Feuille,L’Assiette au beurre…).

L'histoire par l'image

Il s’intéresse donc tout naturellement au monde du travail et spécialement au labeur des femmes, objet de débats acharnés, en France, durant la seconde moitié du XIXe siècle. Le travail des femmes et des enfants au XIX<sup>e</sup> siècle. Représentations de travailleuses. Peindre les ouvrières dans la seconde partie du XIXe siècle À partir des années 1830, marquées par les révoltes des canuts lyonnais de 1831 et 1834, la question du prolétariat urbain et des ouvriers se pose réellement en France.

Représentations de travailleuses

Le travail des femmes ainsi que les conditions matérielles et morales de leur existence font l’objet de débats politiques et sociaux acharnés durant toute la seconde partie du XIXe siècle. Ces préoccupations gagnent progressivement le domaine artistique, notamment en littérature. Sue (Les Mystères de Paris en 1842-1843), Zola et Hugo décrivent ainsi les femmes au travail. Peu à peu, les peintres s’emparent aussi du sujet, comme Degas et Pélez.

Au bonheur des dames, l'invention du Grand Magasin, en VOD, DVD. Réalisateurs : Sally Aitken, Christine Le GoffProducteurs : Telfrance, Essential Media & Entertainment En métamorphosant, en 1869, l'enseigne Au Bon Marché, Aristide Boucicaut a révolutionné le commerce et la condition des femmes.

Au bonheur des dames, l'invention du Grand Magasin, en VOD, DVD

La saga fascinante de l'émergence des grands magasins. "Napoléon,les femmes et le code civil" - bienvenue à l'UTL. Conférence du 10 Novembre 2011 "Napoléon , les femmes et le code civil" par Mme Anne GUILLOU.

"Napoléon,les femmes et le code civil" - bienvenue à l'UTL

Codecivil femmes. Louise michel. MINI-DOSSIER : PORTRAITS DE FEMMES - napoleon.org. Le saviez-vous ?

MINI-DOSSIER : PORTRAITS DE FEMMES - napoleon.org

La légende veut que l'idée d'une Journée de la Femme trouverait son origine dans une grève d'ouvrières américaines, qui manifestèrent à New York, il y a 150 ans, le 8 mars 1857, pour revendiquer de meilleures conditions de travail. Le symbole était fort, mais deux historiennes révélèrent en 1982 que cette grève n'avait jamais eu lieu.

Les manifestations d'ouvrières conduites à la fin du XIXe et au début du XXe siècles créant un climat propice aux revendications féministes, la journaliste allemande Clara Zetkin proposa en 1910, lors de la 2ème conférence internationale des femmes socialistes à Copenhague, d'organiser une Journée internationale de la Femme, afin de promouvoir, dans un premier temps, le vote des femmes. Exposition "La condition féminine au 19e siècle" Au XIXe siècle, la condition féminine semble subir une stagnation, voire une régression, par rapport au siècle précédent.

Exposition "La condition féminine au 19e siècle"

Si les femmes ont participé en nombre à la Révolution de 1789, à celle de 1848, puis à la défense de Paris et de la Commune en 1870-1871, elles n’en ont guère récolté les fruits. Révolutionnaires ou conservateurs, les hommes qui se succèdent au pouvoir sont presque tous d’accord sur un point : la place de la femme est à la maison, pas dans la cité, et encore moins à la tribune d’une assemblée.D’abord laissée à l’initiative familiale et aux religieuses, l’éducation des jeunes filles devient, à la fin du siècle, affaire de l’État et terrain d’affrontement entre l’Église et les tenants de la laïcité.

Dans le même temps, on assiste pourtant à l’émergence d’un féminisme partagé entre courant égalitaire - révolutionnaire, suffragiste, revendicatif, voire même libertaire - et courant dualiste, conservateur et catholique, partisan d’une évolution plus que d’une révolution. Histoires des femmes dans la France des XIXe et XXe siècle. Les recherches récentes placent les femmes comme sujets et actrices de l'histoire, actives dans tous les domaines de la vie publique.

Histoires des femmes dans la France des XIXe et XXe siècle

Confinées par l'idéologie dominante qui les veut épouses, mères et ménagères, les femmes sont en effet, qu'elles le veuillent ou non, mêlées à toutes les évolutions de la société française au fil des XIX e et XX e siècles. Cette période les voit conquérir de nouveaux droits, revendiquer l'égalité et l'indépendance, se libérer de nombreux tabous...Une révolution féministe s'accomplit, à travers l'accès à l'éducation, au droit de vote, sans oublier la maîtrise de la fécondité. Lelivrescolaire. La dépopulation et les mères françaises. Contexte historique Une dépopulation aggravée par la guerre Depuis que la France a achevé sa transition démographique, de manière précoce par rapport au reste de l’Europe, son faible accroissement naturel (0,4 %) impose le recours à l’immigration comme force de travail et ne cesse d’inquiéter politiques et opinion publique.

La dépopulation et les mères françaises

La défaite de 1870 contre la Prusse et l’objectif de revanche ou l’expansion coloniale sur quatre continents nécessitent une nation vigoureuse. Au sortir de la Grande Dépression, le 22 août 1896, le docteur Jacques Bertillon fonde l’Alliance nationale pour l’accroissement de la population française, qui milite activement pour remettre le pays sur le chemin de la natalité. LaplacedesfemmesauXIX. Les femmes au XIX° siècle. 1) La voix des femmes, pour la première fois distinctement, pendant la Révolution Dès les premiers jours de la Révolution, la question des femmes est soulevée.

Les femmes au XIX° siècle

Par des hommes comme Condorcet (Essai sur l'admission des femmes aux droits de cité) ou des femmes comme Olympe de Gouges, qui proclame en 1791 une Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne. Elle demeure très isolée. Les femmes et l'Empire, femmes au 19ème siècle : le Code Napoléon et les femmes, naissance des mouvements féministes en France, la Restauration et la Révolution Industrielle, par Aurore Rubio et Patrice Sawicki. Après l'Angleterre, la France entre à son tour dans la Révolution industrielle et voit naître une réalité nouvelle : le prolétariat.

Les femmes et l'Empire, femmes au 19ème siècle : le Code Napoléon et les femmes, naissance des mouvements féministes en France, la Restauration et la Révolution Industrielle, par Aurore Rubio et Patrice Sawicki

Le prolétaire est celui qui ne possède aucune propriété. Il n'y a point de patrie pour quiconque n'a aucun lien qui l'attache au sol qu'il habite. Or selon l'Encyclopédie de Diderot, la citoyenneté c'est la propriété ; le prolétaire n'est pas citoyen puisqu'il n'est pas propriétaire. A partir de 1848, un grand mouvement démocratique voit le jour, et la revendication politique du suffrage universel est absorbée dans les revendications d'intégration sociale. L’adultère au XIXe siècle. Contexte historique Histoire de l’adultère Au XIXe siècle, la question de l’adultère et de sa punition fait l’objet de très nombreux débats dont témoignent des romans comme Madame Bovary de Flaubert (1857) et Thérèse Raquin de Zola (1867). Elle suscite aussi une abondante iconographie où le rôle du coupable revient presque toujours à la femme.

Cette situation trouve son origine dans la loi du 27 septembre 1792 par laquelle la Constituante avait instauré le divorce et, dépénalisant l’adultère, en avait fait un motif légitime de rupture pour chacun des époux.