background preloader

Linguistique

Facebook Twitter

Ferdinand de Saussure 1857-1913

Prince Nicolas Troubetzkoy 1890-1938. N° 705, 1-15 décembre 1996 n. s. troubetzkoy L’Europe et l’humanité.

Prince Nicolas Troubetzkoy 1890-1938

Ecrits linguistiques et paralinguistiques, trad. et notes par Patrick Sériot, précédé de Troubetzkoy, linguiste, ou historiosophe des totalités organiques, par Patrick Sériot, Mardaga éd., 245 p. 1Le Prince Nicolas Troubetzkoy (1890-1938) est généralement tenu pour l’un des plus grands linguistes du siècle. Spécialiste des langues caucasiennes et finno-ougriennes, dès son arrivée à Sofia en 1920 où il s’est réfugié après la prise de Rostov par l’Armée Rouge, il est reconnu comme un maître par Antoine Meillet ; en 1926, avec R. Jakobson et W. 2Avec cet aspect, on pensait connaître assez bien Troubetzkoy. 3Le grand mérite de Patrick Sériot, professeur de linguistique slave à l’Université de Lausanne, est de s’être reporté directement aux œuvres et articles de Troubetzkoy rédigés en russe, ainsi qu’aux nombreux travaux qui se sont multipliés sur ce sujet en Russie depuis quelques années.

Liste de linguistes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste de linguistes

Un linguiste est un scientifique dont le champ d'études est la linguistique. A[modifier | modifier le code] Johannes Aavik (1880-1973), estonienPaul Ackermann (1812-1846), françaisHenri Adamczewski (1929-2005), françaisJuri Apresjan, russeMichel Arrivé (né en 1936), françaisJohn Langshaw Austin (1911-1960), anglais B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] Tullio De Mauro (né en 1932), italienGuy Deutscher (né en 1969), israélienAgop Dilaçar (1895-1979), turcRobert Malcolm Ward Dixon (né en 1939), anglo-australienJosef Dobrovský (1753-1829), tchèqueJean-Louis Duchet, françaisOswald Ducrot (né en 1930), français E[modifier | modifier le code] Linguistique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Linguistique

On trouve des témoignages de réflexions sur le langage dès l'Antiquité avec des philosophes comme Platon. Cependant il faut attendre le XXe siècle pour voir se dégager une approche scientifique autour des faits de langues. Ferdinand de Saussure a grandement contribué à la description du langage et des langues, notamment avec son influent Cours de linguistique générale (1916) qui est devenu un classique dans ce domaine[1],[2] et « a imposé la conception structurale du langage qui domine largement la linguistique contemporaine en dépit des conflits d'écoles[3] ».

Il est possible également de retenir le nom de Martinet pour son ouvrage "Éléments de linguistique générale" présentant les divers faits de langues. Le travail descriptif de la linguistique peut se faire selon trois axes principaux : Introduction. Introduction à la linguistique I 1.0 Définition de la linguistique 1.1 Description versus prescription 1.2 Grammaire et linguistique 1.3 Langue, langage et parole 1.4 Études synchroniques et diachroniques 1.5 Langue orale ou langue l’écrite?

Introduction

1.6 Deux questions importantes 1.7 Références et lectures complémentaires 1.8 Exercices de révision 1.0 Définition du champ d'étude de la linguistique Ferdinand de Saussure, linguiste suisse considéré par plusieurs comme le « père » de la linguistique, a grandement contribué à l’établissement de la linguistique comme champ d’étude scientifique. Cette définition amène un certain nombre de commentaires: 1- Tout d’abord, la langue est considérée comme objet d'analyse scientifique en lui-même, hors de tout contexte social qui apporte souvent des jugements de valeur, comme le démontre la citation suivante de Martinet: En accord avec cette visée, un certain nombre de questions seront soulevées ou traitées par la linguistique et par d'autres sciences connexes :

La linguistique française.

Domaines internes

Via Audio Lingua ! « Le site Audio Lingua est un site du GEP (Groupe d’expérimentation pédagogique) de l’académie de Versailles.

via Audio Lingua !

Il propose en particulier des ressources .mp3 à écouter en ligne ou à télécharger pour l’entraînement de la compréhension orale. » Il offre, d’autre part, la possibilité d’avoir une interface en corse. Pourtant créé en 2008, le site n’a commencé à recevoir des fichiers en langue corse que depuis mai 2015… Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire : – tout repose sur la participation de locuteurs natifs enregistrant des fichiers audio « libres de droits pour une utilisation pédagogique ou personnelle » – dans le cas de la langue corse, il serait bien que la région du locuteur soit précisée (afin de savoir quel parler l’on est en train d’écouter) Le site compte, à ce jour, plus de 60 ressources en langue corse.

Jusqu’à présent les locuteurs du régiolecte septentrional ont été plus généreux (ou plus à la pointe ?) Que ceux du centre ou du sud ! > Lien vers l’enregistrement : ONU 1966 - Sémiologie & linguistique, réflexions.