background preloader

Urbanisme

Facebook Twitter

Villes durables. Ekovores. Marché sur l’Eau, le bateau maraîcher « Code embed de la vidéo Animation présentant les 5 principes fondamentaux du projet Marché sur l'Eau.

Marché sur l’Eau, le bateau maraîcher «

En phase test pendant tout le mois d'août 2011. Mots clés : bassin de la villette , bateau maraicher , canaux , consommer local , eauzone.tv , marché sur l'eau , réduction du transport , transport fluvial , transport par bateau , voies fluviales Vue: 99 fois. Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires. U farms, des fermes en milieu urbain « Code embed de la vidéo Les fermes urbaines en container permettent de produire localement une partie des besoins alimentaires des riverains.

U farms, des fermes en milieu urbain «

Elles évitent les nuisances de l’approvisionnement routier et peuvent s’implanter même sur des sols pollués. Leur fonctionnement en aquaponie permet un gain d’énergie (l’eau étant plus facile à chauffer que l’air), d’éviter l’évaporation (l’eau circulant dans des tubes) et de ne rejeter aucune eau usée dans l’environnement (l'eau étant en circuit fermé). Retrouvez toutes nos fermes sur www.20footurbanfarm.blogspot.com Vue: 179 fois. Container.li. Nantes invente la ville verte de demain.

Un poulailler design place Graslin, une serre tunnel le long de l’Erdre, des ruches sur pilotis au beau milieu d’un rond-point… Ces idées extravagantes sont au cœur d’un projet de prospective urbaine baptisé « Ekovores », imaginé par deux designers industriels nantais de l’agence Faltazi.

Nantes invente la ville verte de demain

Un programme vertueux que Nantes, qui se prépare à devenir capitale verte de l’Europe, regarde de près. Réinventer l’agriculture urbaine de proximité Plutôt habitués à dessiner des bouilloires et des cocottes minutes que de vraies cocottes, Laurent Lebot et Victor Massip, alias les Faltazi, les ont remisé pour un temps afin de s’attaquer à une problématique complexe : inventer la ville verte de demain. « Notre projet s’inspire de ce qui se passe aujourd’hui à Détroit, dans les transitions towns et des principes prônés par les locavores », expose Laurent Lebot. Principes de l'économie circulaire - Cliquer pour agrandir Des fermes d’urgence aux barges marché Après la philosophie donc, place au pragmatisme. Transport public : vingt fois moins cher que la voiture. Non, il ne s’agit pas d’invoquer la question climatique et de vanter le poids plume du bus, du tram ou du métro sur la balance des émissions CO2.

Transport public : vingt fois moins cher que la voiture

En ces temps de disette, le GIE objectif transport public (1) préfère s’adresser directement au porte-monnaie des Français. Car les transports publics reviennent « jusqu’à 20 fois moins chers que la voiture », assurent-ils. Explications en détails. Pour arriver à cette conclusion, le GIE objectif transport public s’est appuyé sur les données publiées par l’Automobile club. A en croire l’association, un automobiliste qui roulait en 2010 dans une Clio III a dépensé 5 744 euros en roulant 9 076 kilomètres. Les sommes engouffrées par son véhicule se divisent ainsi : Coût du véhicule pour 2010 : 2 677 euros Soit le remboursement annuel du véhicule moins le prix de reprise de son ancienne auto (une Clio vieille de 4 ans et lestée de 38 000 km) après avoir contracté un crédit sur 4 ans.

Frais financiers (pour le crédit) : 330 euros Assurance : 584 euros. Un Téléphérique à Brest en 2015. Après , , Barcelone ou encore Grenoble, Brest devrait donc faire son entrée dans le cercle très fermé des villes possédant un « Téléphérique Urbain ». Le 9 décembre dernier, la Communauté Urbaine de Brest Métropole Océane (BMO) approuvait ce projet de liaison par câble au-dessus de la Penfeld, entre la rive gauche de la ville et le futur quartier des Capucins. C’est aujourd’hui qu’étaient dévoilés les détails techniques liés à la réalisation de l’équipement. Un Téléphérique à Brest en 2015 ? Le Téléphérique couvrira une distance de 410 mètres au dessus du fleuve côtier, à une hauteur de 60 mètres, notamment pour permettre le passage des navires militaires. Deux trains de trois cabines de 20 places transporteront les passagers toutes les 3 minutes, pour une durée du trajet estimée à environ une minute.

L’investissement est estimé à 15 millions d’euros. 20-foot URBAN FARMS. La nouvelle vie de la polluante Villa-Déchets. La Villa-Déchets se visite à nouveau, rue des Collines dans le quartier de la Bottière-Chesnaie. Photo KP {*style:<b> Un an après sa construction, la Villa-Déchets s'est réinstallée dans le quartier de la Bottière-Chesnaie à Nantes avec ce triste constat : sa construction a été deux fois plus polluante et aussi chère qu'une maison traditionnelle. Conclusion : il faut agir en amont et arrêter de créer du déchet. </b>*} Depuis mi-novembre, la Villa-Déchets a rouvert ses portes à Nantes. Rappelez-vous, c'était en novembre dernier. Un an plus tard, c'est l'heure du bilan. Vue intérieure de la Villa-Déchets. Des dépenses financières mais surtout très polluantes. Déçu Frédéric Tabary ?