background preloader

Jeux video Elita

Facebook Twitter

Addiction, violence : est-ce vraiment la faute des jeux vidéo ? Vec ses 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014, le jeu vidéo pèse lourd en France, où il est devenu la deuxième industrie culturelle derrière le livre, selon le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell).

Addiction, violence : est-ce vraiment la faute des jeux vidéo ?

Au début des années 2000, seuls 20% des Français se déclaraient joueurs. Désormais, plus d'un sur deux admet jouer. Devenus incontournables, les jeux vidéo restent toutefois critiqués, voire craints. Si des études commencent à vanter leurs vertus pédagogiques, la liste des reproches reste longue, avec en tête : la violence et l'addiction. "Régulièrement pointés du doigt" "L'utilisation problématique d'Internet, en tant que support pour les jeux en ligne et en tant que média à part entière, a été documentée" en France, écrivait ainsi en début d'année l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé.

Selon cette étude "un élève sur huit aurait un usage problématique des jeux vidéo". "Il n'y a pas d'addiction" Est-ce vraiment le cas ? Le lien entre jeu vidéo et violence, serpent de mer médiatique. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par William Audureau Ils étaient restés jusqu’à présent en dehors des débats.

Le lien entre jeu vidéo et violence, serpent de mer médiatique

Les jeux vidéo viennent d’être cités dans le cadre de l’après-13 novembre par l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, qui s’exprimait sur Europe 1. « C’est une bonne idée, (…) un Noël désarmé ? », demande le journaliste au sujet du retrait des armes en plastique dans certains magasins de jouets. « Si on s’attaque à l’armement du père Noël, on pourrait peut-être regarder de plus près ces jeux vidéo d’une violence inouïe qui sont dans tous les cadeaux (...) donnés », a estimé le président du parti Les Républicains.

A ce stade de l’enquête, rien ou presque ne relie pourtant le jeu vidéo aux auteurs des attentats du 13 novembre. De son côté, l’industrie du jeu vidéo a décidé, au lendemain des attentats, d’un black-out sur les jeux de tir. Serpent de mer médiatique Le lien entre jeu vidéo et violence est un serpent de mer médiatique. Les jeux vidéo rendent-ils violents? Le contenu des jeux vidéo a bien évolué depuis les timides débuts de l'industrie, il y a plus d'une cinquantaine d'années.

Les jeux vidéo rendent-ils violents?

Les simples jeux d'arcade aux effets spéciaux quasi-inexistants ont cédé la place à un vaste choix de jeux, présentant un graphisme de plus en plus réaliste et des synopsis de plus en plus complexes. Parmi ces jeux, nombreux sont ceux qui comportent des éléments très violents. La réglementation à ce sujet est minimale, voire inexistante, et les jeunes joueurs ont facilement accès à des jeux qui, selon certains, devraient être réservés aux adultes. Une question fait débat depuis plusieurs années. Est-ce que le fait d'être exposé, dans une perspective interactive, à une violence crue, réaliste et perçue comme un moyen efficace d'avancement, pourrait inciter un jeune à se montrer violent dans la vie réelle ?

La violence des jeux vidéo Destinés aux adultes Interactivité inquiétante Critiques et controverse : qu'en est-il vraiment? Controverse autour du jeu vidéo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Controverse autour du jeu vidéo

De la même manière que dans les autres médias, la controverse autour du jeu vidéo existe et se traduit sous différentes formes telles que la polémique ou encore la censure. En effet, les jeux vidéo sont parfois le théâtre de scènes violentes, de pornographie et d'autres contenus provocants ou offensants. Le fait que le joueur interagisse avec ces éléments donne un écho supplémentaire à ces controverses. Le jeu vidéo provoque aussi des controverses par certains cas d'épilepsie et de dépendance au jeu vidéo.

Sujets de controverse[modifier | modifier le code] Violence[modifier | modifier le code] Au fur et à mesure que les années passent et que la technologie avance, les graphismes dans les jeux vidéo s'améliorent et rendent ainsi la violence de plus en plus réaliste. Effets sur les joueurs[modifier | modifier le code] Polémique sur les tueries scolaires[modifier | modifier le code] Jeux vidéo et violence - Stop-Jeu.ch. La question du lien entre jeux vidéo et violence est régulièrement abordée par les médias généraux, habituellement dans le contexte de faits divers relatant des actes d'extrême violence (prise d'otage, tueries), souvent accompagnés d'ailleurs du suicide de l'auteur.

Jeux vidéo et violence - Stop-Jeu.ch

Dans le contexte émotionnel qui découle de tels drames, il est rapporté que la personne impliquée était adepte des jeux vidéo violents. A l'autre extrémité des préoccupations relatives à l'impact négatif des jeux vidéo, certains parents ou personnes adultes référentes rapportent des difficultés relationnelles avec de jeunes joueurs. Il se révèle parfois ardu de fixer des limites aux pratiques de jeux des enfants et adolescents, que ce soit en terme de temps passé, mais aussi de la nature des jeux. Le rappel à la limite peut engendrer des tensions familiales importantes, avec dans certains cas des comportements violents. Il y a lieu d'analyser avec précaution chacune de ces observations.