background preloader

Bonheur et technologies

Facebook Twitter

Bonheur, besoin, simplicité, essentiel, important, fondamentaux, racines, bases, envies, plaisir, désir, famille, travail, enfants, amour, amis, téléphone, portable, écran, tablette. Christophe André est psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne, à Paris, enseignant à l’université Paris-X, et il médite.

bonheur, besoin, simplicité, essentiel, important, fondamentaux, racines, bases, envies, plaisir, désir, famille, travail, enfants, amour, amis, téléphone, portable, écran, tablette

Ce grand connaisseur de nos états d’âme est un homme qui cultive la sérénité . Il sort aujourd’hui de sa réserve pour tirer le signal d’alarme. Christilla Pellé-Douel. Comme si la technologie était créatrice de bonheur — CIRB-CIBG-BRIC. Un proverbe danois clame que celui qui ignore que son lit est dur dort bien.

Comme si la technologie était créatrice de bonheur — CIRB-CIBG-BRIC

Transposé dans le domaine des consommables IT, celui qui ignore qu’un appareil existe se contente de ce qu’il a et ne s’en porte d’ailleurs pas moins bien. Peut-être les agriculteurs d'antan rêvaient-ils d’une machine qui faciliterait leur travail manuel; mais de là à ce qu'ils aient imaginé la moissonneuse batteuse, il y a sans doute de la marge. Il ne faut pas pour autant être réfractaire aux évolutions technologiques. Mais se poser la question de la présumée valeur ajoutée d’un produit pourrait révéler dans bien des cas qu’en réalité celui-ci n’améliore que de manière marginale voire en rien du tout la vie de ses utilisateurs, et que ses créateurs auraient donc été bien inspirés de ne pas l’imposer à l’humanité. Entre l’inutile, le futile, le frustrant et le superflu, le bonheur a du mal à trouver sa place.

Happiness therapy 2.0 : le bonheur grâce au digital ? [dropcap] L [/dropcap] es nouvelles technologies font-elles notre bonheur ?

Happiness therapy 2.0 : le bonheur grâce au digital ?

Selon le designer autrichien Stephan Sagmeister, à l’origine du projet The Happy Show, naviguer sur Internet ferait en tout cas partie de ces activités qui suscitent le moins cet état de bien-être et/ou d’euphorie extrême. Même si je ne suis pas d’accord avec le graphique ci-dessus, issu de l’expo The Happy Show, foncez-y. Vous pourrez y faire de la bicyclette, avoir des bubble gum à l’œil et repartir en prime avec le sourire aux lèvres ! A la Gaîté Lyrique jusqu’au 9 mars. Serais-je alors quelqu’un de profondément malheureux, moi qui passe le plus clair de mon temps à fouiller les méandres du net (déformation professionnelle) et surtout à stalker vos profils FB, j’avoue ? Les nouvelles technologies font-elles notre bonheur. Á l’occasion de la nouvelle année, je voudrais parler du bonheur, oui je vous l’accorde, un article pour le moins inhabituel.

les nouvelles technologies font-elles notre bonheur

Si, à l’origine, les nouvelles technologies de l’information et des communications ne semblent pas compatibles avec le bonheur, c’est probablement dû à l’image de productivité, d’individualisme, de stress associé à l’image de l’ordinateur. L’ordinateur représente ce monde virtuel et inhumain dans lequel l’homme ne semble pas pouvoir s’épanouir. cependant, nous pouvons ici présenter deux objections l’ordinateur ne représente pas l’ensemble des nouvelles technologies l’ordinateur n’a pas pour seul fonction d’automatiser les tâches et de déshumaniser les relations entre personne. Vos questions sur l'addiction aux nouvelles technologies. VOUS INTERVIEWEZ Une chercheuse vous a répondu...

Vos questions sur l'addiction aux nouvelles technologies

Paul Ackermann Publié le Mis à jour le Catherine Lejealle est docteur en sociologie, ingénieur télécom et enseignant-chercheur à Telecom Paris Tech.