background preloader

Bonheur et science

Facebook Twitter

Cerveau : le précunéus serait-il la zone du bonheur ? Savons-nous ce qu'est réellement le bonheur et surtout, où il se situe ?

Cerveau : le précunéus serait-il la zone du bonheur ?

C'est pour répondre à cette question universelle que Waturu Sato, chercheur à l'université de Kyoto et son équipe, ont travaillé sur le sujet. Comment construire un bonheur durable. Il n'est pas nécessaire d'être un observateur très perspicace de la nature humaine pour se rendre compte que certaines personnes sont plus heureuses que d'autres.

Comment construire un bonheur durable

Nous connaissons tous des individus qui semblent malheureux, souvent moroses, irritables et parfois désespérés. Inversement, nous connaissons aussi des personnes qui ont toujours l'air de bonne humeur. Comme tout le monde, elles traversent des périodes difficiles, mais, malgré cela, elles parviennent à trouver de la joie dans leur quotidien et restent satisfaites de leur sort. Comment mesurer le bonheur. Comment se sentir heureux : 13 astuces prouvées scientifiquement.

BIEN ÊTRE - Les coups de blues ne sont pas une fatalité.

Comment se sentir heureux : 13 astuces prouvées scientifiquement

Pour être heureux, les choses les plus simples peuvent être les plus efficaces. Grâce au site Business Insider, voici 13 astuces qui ont fait leur preuve pour voir les choses du bon côté. Ces différentes méthodes ont toutes fait l'objet d'une étude scientifique au préalable. Parmi ces dernières, chacun pourra y trouver son compte. Certaines peuvent paraître surprenantes : se plonger dans la couleur bleu, d'autres sont une réelle nécessité au quotidien : dormir au moins 6 heures par nuit ou se fixer des objectifs. La plus longue étude sur le bonheur, 75 ans à Harvard ! La recette du bonheur existe, c'est Harvard qui le dit !

En novembre 2015, lors d’une conférence TEDx, Robert Waldinger a révélé l’aboutissement d'une longue, d'une très longue étude.

La recette du bonheur existe, c'est Harvard qui le dit !

Pendant 75 ans, des chercheurs de la prestigieuse Harvard Medical School ont suivi à la loupe le quotidien de 724 hommes. Alors que, généralement, les études de cet acabit s’arrêtent au bout d’une dizaine d’années, faute de moyens, ici pas moins de quatre directeurs d’étude se sont succédés depuis 1938 pour mener à bien les recherches. La chaire sur le « développement de l’adulte » (Study of Adult Development) de l'université a passé au crible tous les aspects de la vie des participants. À intervalles réguliers, les scientifiques ont méticuleusement interrogé les patients sur leur travail, leur famille et leur santé. La science du bonheur.

La source du bonheur est dans notre cerveau. Et si le bonheur, c’était vraiment dans la tête ?

La source du bonheur est dans notre cerveau

Une piste scientifique sans doute insuffisamment explorée, que nous explique un PDG-philosophe, dans son dernier ouvrage. Jacqueline Demornex Christian Boiron Heureux, Christian Boiron, 50 ans, l’est, visiblement. Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique. BIEN-ETRE - Une des hypothèses courantes des recherches en psychologie est que nous aurions un seuil de bonheur qui prédétermine en grande partie notre bien-être général.

Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique

Nous orbitons autour de ce seuil, nous sentant plus heureux lorsque quelque chose de positif survient dans notre vie, et l'inverse, pour retrouver notre équilibre par la suite. Or, il se trouve que ce seuil peut, dans une certaine mesure, être recalibré. Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique. BIEN-ETRE - Une des hypothèses courantes des recherches en psychologie est que nous aurions un seuil de bonheur qui prédétermine en grande partie notre bien-être général.

Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique

Nous orbitons autour de ce seuil, nous sentant plus heureux lorsque quelque chose de positif survient dans notre vie, et l'inverse, pour retrouver notre équilibre par la suite. Or, il se trouve que ce seuil peut, dans une certaine mesure, être recalibré. Bien que notre humeur et notre bien-être soient en partie déterminés par des facteurs génétiques et culturels, les experts s'entendent pour dire qu'environ 40% de notre bonheur dépend entièrement de nous-mêmes. De vastes pans de la recherche autour de la psychologie positive ont démontré que le bonheur est choix que nous pouvons tous faire. Comme l'a dit le psychologue William James, "une des plus grandes découvertes de notre temps, c'est que l'humain peut changer sa vie en changeant son attitude face à celle-ci". Essayez. Choisissez la pleine conscience. L'endorphine peut provoquer l'addiction aux drogues. La quête du plaisir fait partie inhérente des processus vitaux et évolutifs de l’ensemble des mammifères.

L'endorphine peut provoquer l'addiction aux drogues

Cette recherche du plaisir implique la mise en jeu de mécanismes cérébraux complexes qui requièrent le fonctionnement de réseaux de neurones spécifi ques. L’élaboration de la sensation de plaisir ne peut être envisagée sans prendre en compte l’activité des circuits de cellules nerveuses qui contribuent à l’expression des comportements émotionnels, au désir, à la motivation et à la récompense. Le fonctionnement de ces circuits cérébraux interconnectés s’accompagne de la libération de neurotransmetteurs dont certains d’entre eux, comme les endorphines, se révèlent posséder des propriétés pharmacologiques capables d’engendrer des comportements d’addiction. De tous temps, les hommes ont expérimenté des drogues, pour éprouver du plaisir en faisant l’expérience de nouvelles sensations, mais également pour atténuer leurs souffrances.

L'étonnante science du bonheur. Une fois n’est pas coutume, cet article ne va pas traiter de web marketing ni d’Internet en général.

L'étonnante science du bonheur

Il est pourtant susceptible d’intéresser les lecteurs de ce blog puisqu’il aborde une question qui concerne tout le monde, après tout : le cerveau humain peut-il fabriquer du bonheur ? La réponse est oui. Le cerveau humain est un « simulateur d’expérience » Dan Gilbert veut démontrer scientifiquement que le cerveau humain est une machine capable de fabriquer du bonheur en toutes circonstances. Dans le cerveau humain, c’est le cortex pré-frontal qui nous permet de simuler des expériences – sans avoir besoin de les vivre. L'invasion des «pilules du bonheur» Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère où la chimie nous offre les moyens de mieux vivre et de mieux penser!»

L'invasion des «pilules du bonheur»

Clame un vieux monsieur aux cheveux blancs, devant un parterre d'amateurs d'hallucinogènes. Nous ne sommes pas dans les années 70, mais le 1er octobre 1998, à Amsterdam. On a trouvé le bonheur dans le cerveau. On a trouvé la zone du bonheur dans le cerveau. C'est ce qu'affirment des chercheurs japonais dans une étude publiée dans la revue Nature Scientific Report. Mathieu Vidard et Axel Villard-Faure ont cherché à en savoir en peu plus et ont interrogé dans la Une de la science Hervé Platel, professeur de neurophysiologie à l'université de Caen.

Pourra-t-on bientôt mesurer le bonheur ? Un Nordiste invente un détecteur d'émotions. Antoine Deswartes a mis au point un dispositif qui mesure les émotions humaines grâce à de simples électrodes et une plateforme informatique. L'invention pourrait intéresser les producteurs audiovisuels et publicitaires pour leurs études marketing. C'est dans un bloc opératoire qu'est née l'idée d'Antoine Deswarte. Il y a trois ans, cet entrepreneur découvre une machine qui mesure la douleur des patients pendant une opération chirurgicale. "J'ai émis l'hypothèse que ce système médical pouvait évoluer et permettre de mesurer les émotions positives chez les personnes conscientes. " - Antoine Deswarde, fondateur du détecteur d'émotions. 72 ans d'études et une conclusion : le bonheur c'est les autres. Un Français scientifiquement déclaré l’homme le plus heureux du monde. Restez curieux. Suivez nous ! Les moines boudhistes sont réputés pour leur méditation à laquelle certains y prêtent des pouvoirs surnaturels.

Mais la science s’en est mêlée et a officiellement nommé l’homme le plus heureux du monde ! Pour les chercheurs de l’université du Wisconsin qui effectuaient des recherches auprès de personnes pratiquant la méditation, Matthieu Ricard est un homme à part… Cet homme est un moine boudhiste français qui a tout plaqué il y a quarante ans pour vivre dans l’Himalaya, il a donc passé quelques tests et les résultats sont étonnants… Après l’avoir affublé de 256 capteurs et lui avoir fait passer une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), les scientifiques ont observé une suractivité de son cortex préfrontal gauche et des rayons gamma en grande quantité que personne n’avait enregistré jusque là !