background preloader

Recyclage

Facebook Twitter

Qu’est-ce que le concept d’économie circulaire ? Source : WWF L’empreinte écologique mesure la quantité de surface terrestre bioproductive nécessaire pour produire les biens et services que nous consommons et absorber les déchets que nous produisons.

Qu’est-ce que le concept d’économie circulaire ?

Pour illustrer de manière plus frappante cette empreinte, l’ONG Global Footprint Network définit chaque année la date à laquelle nous avons consommé plus ce que ce que le monde peut produire en un an. En 2014, le « jour du dépassement planétaire » est arrivé le 19 août. Dans une économie mondialisée, les limites du mode de développement économique qui a prévalu depuis la révolution industrielle se font sentir.

Les ressources naturelles sont limitées et la question environnementale n’a jamais été aussi préoccupante. Le schéma linéaire Matières premières extraites > production > consommation > déchets doit trouver des alternatives. Alain Geldron, Direction économie circulaire et déchets, ADEME L’économie circulaire, qui vise à optimiser ces 3 domaines, repose sur les piliers suivants : Les Ekovores. Design symbiotique.

1- Les cycles d’usages de la matière.Please look at the end of the page for English translation.

Design symbiotique

En fixant comme objectif premier la sensibilisation et le réemploi des déchets, le droit de l’Union européenne et sa transposition en droit français visent à raccourcir les cycles existants. Pour se faire elle instaure une hiérarchie dans le traitement des déchets par ordre de priorité : la sensibilisation, le réemploi et la réutilisation, le recyclage, les autres formes de valorisation et en dernier lieu l’élimination et l’enfouissement (Directive 2008/98/CE du 19 novembre 2008 relative aux déchets et abrogeant certaines directives JOUE n° L 312, 22 nov. 2008, p. 3, Ord. no 2010-1579 du 17 déc. 2010).

Or, en définissant le déchet ainsi : « toute substance ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l'intention ou l'obligation de se défaire », le législateur confie la responsabilité de la qualification juridique de « déchet » aux propriétaires et aux détenteurs des biens. La récupération détournée devient elle du Design ? Donald Fodness, artiste designer américain son projet Recycled Furniture Art, une ré-interprétation astucieuse d’objets de récupération.

La récupération détournée devient elle du Design ?

La pièce majeure, un cadre de moto récupéré sur le bord d’une route, sur lequel il vient greffer des éléments de stockage en bois et verre parfaitement intégrés redessinant les lignes habituelles du meuble de rangement. Une pièce doit-elle partir de zéro pour considérer la démarche Design ? Plus d’informations sur le designer – artiste : Donald Fodness via By Blog Esprit Design. Carbios-Inra partenariat stratégique au sein de TWB. Carbios, société de chimie verte, spécialisée dans le développement bio-procédés industriels innovants proposant de nouvelles voies compétitives pour la valorisation des déchets plastiques et la production de bio-polymères, annonce la signature d’un partenariat structurant d’un montant de 7 millions d’euros avec l’Inra, au sein de Toulouse White Biotechnology (TWB), dans le cadre du projet collaboratif THANAPLAST™, un des premiers projets dans le domaine de la plasturgie, associant autour de Carbios (Chef de File) plusieurs partenaires académiques et industriels (le CNRS, l’Université de Poitiers, l’Inra, Deinove, Limagrain, le Groupe Barbier).

Carbios-Inra partenariat stratégique au sein de TWB

Ce partenariat multidisciplinaire va mobiliser des équipes de TWB, de l’institut Carnot 3BCar et deux équipes de l’Inra conduites par le Professeur Alain Marty, professeur spécialisé en enzymologie. Biodégradabilité. A l’heure actuelle, certains plastiques bio-sourcés sont biodégradables, mais ont des propriétés plastiques souvent insuffisantes et une durée de vie encore non adaptée à l’usage (trop courte ou trop longue), ce qui freine leur exploitation à grande échelle.

Biodégradabilité

Carbios répond au défi industriel mondial de technicité des matériaux, notamment dans des domaines pour lesquels la biodégradabilité est devenue une caractéristique stratégique (film souples d’emballage et plastiques rigides). La réponse : une biodégradation choisie pour tous Carbios propose une solution à la biodégradation des plastiques grâce à un déclenchement maîtrisé du processus de biodégradation. CARBIOS offre une biodégradation choisie, en fonction de l’usage, respectueuse de l’environnement et de haute performance industrielle. Un champignon mangeur de plastique. Brésil / / Amérique du sud Un champignon réussirait à casser des chaines de polyuréthane même sans oxygène.

Un champignon mangeur de plastique

Soit dans des conditions similaires à celle des décharges sanitaires. Un champignon mange du plastique ! Les utilisations du polyuréthane (ou polyuréthanne) dans le monde. © Ademe/Freedonia Un champignon mange du plastique !

Un champignon mange du plastique !

- 2 Photos Durant l'été 2011, des étudiants en biochimie de l’université de Yale ont passé deux semaines en Équateur, dans la forêt amazonienne. Leur but était de récupérer des organismes endophytes, c’est-à-dire des champignons et des bactéries vivant à l’intérieur des plantes. Revenue aux États-Unis, une partie de l’équipe a étudié la résistance de plusieurs champignons à des résidus de matière plastique. Considéré comme chimiquement inerte, le polyuréthane représente une masse de déchets considérable. Une étudiante dans la forêt amazonienne en Équateur lors de l'édition 2010 de l'expédition annuelle organisée par le laboratoire de Scott Strobel, de l'université de Yale. © Scott A. Est-ce à dire que Pestalotiopsis microspora va prochainement être essaimé dans toutes les stations d’épuration du monde ?