background preloader

Venezuela

Facebook Twitter

?

Au Venezuela, les électeurs ont « confisqué » la démocratie, par Maurice Lemoine. Au pouvoir depuis l’élection de décembre 1998, le président Hugo Chávez paraît imbattable : c’est ce qu’affirment tous les sondages depuis le début de la campagne électorale.

Au Venezuela, les électeurs ont « confisqué » la démocratie, par Maurice Lemoine

Certains des instituts les plus connus — Grupo de Investigación Social Siglo XXI (proche du pouvoir), Instituto Venezolano de Datos (IVAD), International Consulting Services, Datanalisis — donnent au chef de l’Etat en quête d’un nouveau mandat entre dix et dix-huit points d’avance sur son principal adversaire Henrique Capriles Radonski. Pourtant, curieusement, alors que le jour du scrutin se rapproche, et que rien ne semble justifier un tel revirement, quelques officines, s’abstenant de révéler la fiche technique et la méthodologie utilisées dans leurs enquêtes, parlent d’« égalité » (Varianzas) ou vont même jusqu’à promettre la victoire au représentant de l’opposition (Institut Hernández Hercón).

2014

La DEA, impliquée dans le trafic de drogue d'Air France ? Manifestations au Venezuela : au moins 7 morts et 61 blessés. Au lendemain de la proclamation de la victoire de Nicolas Maduro à la présidence du Venezuela, les manifestations lancées contre le dauphin d'Hugo Chavez ont fait au moins sept morts, dont un policier, et 61 blessés.

Manifestations au Venezuela : au moins 7 morts et 61 blessés

Alors que les partisans de l'opposition et du gouvernement poursuivaient mardi leurs rassemblements dans tout le pays, 135 personnes ont déjà été interpellées. Lire (réservé aux abonnés) : Le Venezuela pris dans une crise postélectorale Henrique Capriles, qui réclame un nouveau comptage des bulletins de vote, a accusé le gouvernement d'être "derrière ces épisodes de violence", tout en se disant ouvert au "dialogue". Par souci de "responsabilité", le gouverneur de l'Etat de Miranda (nord), a appelé ses partisans à renoncer au rassemblement prévu pour mercredi à Caracas, afin de ne pas faire "le jeu du gouvernement" qui veut qu'il y ait "plus de morts dans le pays".

WikiLeaks: Was Chavez Right About U.S. Meddling? Venezuelan President Hugo Chavez (Photo: Bernardo Londoy) It's no secret that U.S. media loathed the late Venezuelan President Hugo Chavez.

WikiLeaks: Was Chavez Right About U.S. Meddling?

Much of that was purely political; sure, Chavez could have given shorter speeches and been nicer to his political opponents–but it's hard to imagine that would have mattered much to, say, the Washington Post editorial board. One thing that turned up constantly in Chavez coverage over the years was his suspicion that the United States government was looking to undermine his rule.

As a Washington Post news article (1/10/13) put it: A central ideological pillar of Chavez's rule over 14 years has been to oppose Republican and Democratic administrations in Washington, which he accuses of trying to destabilize his government. " There was, as I argued at the time, plenty of evidence that this was more than a hunch; there was U.S. involvement in the 2002 coup that removed Chavez from power.

Harlem Shake in the WH. Reprise] Le Venezuela avant et après Hugo Chávez, par François Asselineau. J’ai repris cet article de François Asselineau, car, d’une part, le fond est intéressant, et, d’autre part, j’ai été surpris de la tonalité – qu’on comprend cependant mieux avec un peu de recul.

Reprise] Le Venezuela avant et après Hugo Chávez, par François Asselineau

Peut-être est-ce un signe de plus d ‘une recomposition politique à venir, où le critère un peu passéiste “gauche / droite” ne sera plus le principal… Pas trop de trolls sur ce billet svp – après tout, les vénézueliens sont mieux placés que nous pour savoir ce qui est bon pour eux – et j’attends de voir des cortèges pareils pour les obsèques de Hollande, Merkel, Bush ou Van Rompuy… [Fraçois Asselineau] Je ne suis allé qu’une seule fois dans ma vie au Venezuela.

C’était à l’occasion de l’inauguration d’une grande exposition de plusieurs centaines d’entreprises exportatrices françaises, baptisée « Francia 2000 », organisée par le Centre Français des Manifestations à l’Étranger, et qui se tenait à Caracas dans les tout premiers jours de mai 1993. Ambiance… La chute infamante de Carlos Andrés Pérez. Stéphane Fouks, un mousquetaire de la gauche entre guillemets. Mort ou vif, Chavez est la cible du mépris des médias (Fair, Usa) La mort d’Hugo Chavez a suscité, en France, une tempête médiatique d’informations et de commentaires approximatifs, biaisés, voire mensongers qui les apparentent à de la pure propagande.

Mort ou vif, Chavez est la cible du mépris des médias (Fair, Usa)

Que le rôle du président du Venezuela et la politique qu’il a conduite fassent l’objet de controverses, rien de plus normal. Pour peu qu’elles reposent sur des informations exactes et des enquêtes effectives, et non sur une surenchère de raccourcis et de slogans. Nous y reviendrons... … Après nous être tournés vers les médias états-uniens qui ont donné la pleine mesure de ce que des médias dominants peuvent accomplir. C’est pourquoi nous publions ci-dessous un article disponible sur le site de FAIR – « Fairness and Accuracy in Reporting » [1] –, un observatoire dédié à la critique des pratiques médiatiques aux États-Unis. "Le monde gagnerait à avoir plus de dictateurs comme Chavez", selon Lurel. Au Venezuela, les électeurs ont « confisqué » la démocratie, par Maurice Lemoine. Les matins - Jean-Claude Michéa et Janette Habel. Coup d'Etat contre Chavez - La révolution ne sera pas télévisée. THe revolution won't be televised. John Pilger - The War on Democracy (2007) - VOSTFR.