background preloader

Pansexualité

Facebook Twitter

Bisexualité ou Pansexualité - Keskessé ? #02. Un extrait d'entrevue avec Christine and... - Radio-Canada Arts et divertissement. Pansexualité. Christine and the Queens est pansexuelle - On n'est pas couché - 14/06/14. Pansexuality: because bisexuality is so passé? Pansexuals strike back When I talk to people about gender and sexuality, a lot of people tell me that they “don’t fit into any category of sexuality”.

Pansexuality: because bisexuality is so passé?

Then I tell them about pansexuality, and I usually get an “oh, right. That’s what I am”. Pansexuality describes a sexual orientation wherein a person has the ability to be attracted to a diverse range of people across sex and gender spectrums. Pansexuals describe their attraction as different from bisexuality, which only considers the gender binary- if you are bisexual, by definition you are attracted to either men or women. While academia seems to be running to catch up, some of the most interesting perspectives on pansexuality come from YouTube posts like this.

The pan flag It will be interesting to see how this identity discourse will pan out. What’s great about pansexuality is that it allows a new way of thinking about desire and love, that is (apparently) outside of gender. Like this: Like Loading... Bisexual v. Pansexual. Je suis pansexuel, j'aime les hommes, les femmes, les trans, etc. Christophe Madrolle (DR) J’aime tout le monde.

Je suis pansexuel, j'aime les hommes, les femmes, les trans, etc.

Je suis donc pansexuel. Je fais partie de cette génération qui accepte mal qu’on lui impose des frontières ; géographiques, sociales ou plus intimes. Au collège, je suis tombé amoureux de Sylviane, de Claire, d’Aymeric, de Marie, de Nicolas, d’Emilie et même de mon professeur d’histoire-géo. Et je ne suis sorti avec personne. Making of A la fin du mois de janvier, Christophe Madrolle nous a écrit un e-mail. Mais ce que je retiens de cette période, c’est que je n’ai jamais cherché à appartenir à une communauté. Les choses ont commencé à évoluer vers 17 ans, lors de mes premières embrassades avec Magalie. Dire que j’étais bi ? Je me suis alors réfugié dans la musique et j’ai commencé à écrire. I'm Pansexual? I'M PANSEXUAL!? Pansexuel. Sommes-nous tous pansexuels ? Drapeau pansexuel Ils ne veulent pas choisir ou définir leur sexualité, s’associer à un sexe anatomique ou genre en particulier, ils ne se retrouvent pas non plus dans le terme bisexuel et globalement ne font pas de distinctions entre les genres, dont la notion même leur est abstraite.

Sommes-nous tous pansexuels ?

Ce sont les pansexuels. Dérivé du préfixe grec -pan, c’est-à-dire “tous”, la pansexualité est l’orientation sexuelle des personnes attirées sexuellement ou sentimentalement par une personne sans se soucier de son genre ou de son sexe, sans inclure la relation, ni les diverses paraphilies possibles. Les pansexuels peuvent être attirés par des cisgenres, trans, intersex, androgynes, peu importe comment les gens se définissent, ils sont attirés par un seul genre, celui du genre humain. Ils n’ont pas d’étiquette ou de petit tiroir pour y ranger les gens, c’est la personnalité qui compte, ce qu’est la personne, pas comment elle se définit. Les pansexuels ne sont pas bisexuels La liberté d’être. Bisexualité et pansexualité, même combat ? Mots-clés : bisexualité, non monosexuel, non monosexuelle, Pansexualité (Histoire de briser tout suspense inutile : en gros, je pense que oui, ou en tout cas qu’il faudrait que oui.

Bisexualité et pansexualité, même combat ?

Il n’y a plus qu’à détailler.) Il y a quelques années, quand j’ai découvert que je n’étais pas strictement hétérosexuel, mais capable d’être attiré non pas seulement par des femmes, mais aussi par des hommes, j’ai cherché à mettre un nom sur cette attirance. C’est un besoin que beaucoup de gens ressentent dans une situation pareille, qu’ils soient des pré-adolescents ou des gens d’âge mûr mariés avec enfants et tout. C’est le trouble de Kinsey : on se rend compte qu’on n’est ni en haut ni au bas de l’échelle, mais quelque part entre les deux. Et, donc, de se nommer. Toujours est-il que, de mon côté, j’ai tout de suite eu besoin de mettre un nom sur ce que j’étais.

Mais entre temps, l’eau a passé sous les ponts et j’ai lu pas mal de choses dans le domaine LGBTIQAetc. Du moins est-ce la théorie. LA THEORIE DE LA PANSEXUALITE.