background preloader

COP 21

Facebook Twitter

L'Atlas environnement - Le Monde diplomatique. COP21 : une nuit de négociations en tweets. Dans le sprint final de la conférence de l’ONU sur le climat, les négociations se poursuivent jusqu’à l’aube pour tenter d’aboutir à un accord universel contenant le réchauffement climatique – accord repoussé à samedi. Pour la deuxième nuit consécutive, les ministres et négociateurs des 195 pays se sont réunis entre minuit et 6 heures du matin, vendredi 11 décembre, pour tenter de résoudre les derniers points de résistance. Lire aussi : COP21 : les négociations sur le climat rattrapées par leurs vieux démons Ces discussions, où se jouent les ultimes prises de positions, lignes rouges et compromis des Etats, sont fermées à la presse. Mais Jean-Marc Nollet, un député écologiste belge bénéficiant du statut d’observateur sur le site de la COP21, a pu suivre ces heures de pourparlers sur les écrans d’une des salles de conférence.

Face à ces offensives sur la différenciation, l’Union européenne et les Etats-Unis s’agacent : Des points de divergences demeurent. COP21 : dans l’attente de l’accord, six questions pour tout rattraper. Les 195 délégations doivent rendre, samedi, le premier accord universel contre le réchauffement climatique, à l’issue de deux semaines d’âpres négociations. Va-t-on parvenir à un accord universel contre le réchauffement de la planète ? La présentation du texte final, reportée à l’issue d’une nouvelle nuit d’âpres négociations, au cours de laquelle plusieurs pays ont campé sur leurs positions, est attendue samedi 12 décembre en fin de matinée. « Nous avons un texte à présenter », s’est félicitée aux premières heures de samedi la présidence française de la COP21.

Le projet d’accord pour lutter contre le réchauffement de la planète, finalisé dans la nuit, doit être soumis à 11 h 30 aux délégués des 195 pays de la conférence de l’ONU, en vue de son adoption. Initialement prévue à 9 heures, la présentation du texte a été repoussée en raison de « délais techniques incompressibles d’édition et de traduction ». Quel est l’objectif de cet accord ?

Qu’est-ce que la COP21 ? Quels sont ses objectifs ? COP21 : un projet d’accord en 7 points. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis et Pierre Le Hir A une journée de la clôture officielle de la conférence de l’ONU sur le climat, un nouveau projet d’accord doit être présenté par le président de la COP21 Laurent Fabius, jeudi 10 décembre au soir.

Ministres et négociateurs ont travaillé presque toute la nuit sur une version « nettoyée » de 29 pages, rendue mercredi, qui laisse en suspens des points de divergences majeurs, et se trouve donc encore loin de l’accord universel, « juridiquement contraignant, ambitieux, équilibré et durable » voulu par M. Fabius pour vendredi. Tour d’horizon des points clés de l’accord… et des désaccords. Lire aussi : COP21 : un texte d’accord encore très inabouti Le plafond de réchauffement A quel niveau plafonner le réchauffement planétaire par rapport à la période pré-industrielle ? La différenciation entre pays riches et pays pauvres Lire aussi : Divergences majeures à 48 heures de la fin de la COP21 Les financements Les pertes et dommages. Lettre TIC'Édu Thématique N°06 — Enseigner avec le numérique.

Sommaire Communication conjointe de Ségolène Royal et Najat Vallaud-Belkacem du 04 février 2015 concernant l'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable. Quatre axes majeurs sont déclinés dans ce communiqué de presse : L’éducation à l’environnement et au développement durable, une manière concrète de vivre les valeurs de la République, Mobiliser la jeunesse et la société civile en vue de la COP21, L’excellence environnementale dans les établissements : montrer l’exemple, L’école change avec vous : chaque école, chaque collège et chaque lycée va s’engager dans une démarche de développement durable. Ces différentes mesures s'inscrivent dans le cadre de la feuille de route de la transition écologique, suite à la Conférence environnementale organisée en novembre 2014, et de la Stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD) 2015-2020.

Le site offre de nombreuses publications et textes de référence en lien avec « Paris Climat 2015 ». Lettres. Climat. Un message venu de l’espace. Dix-huit astronautes du monde entier ont enregistré une vidéo diffusée le 5 décembre, à l’ouverture de la “journée de l’action” en marge de la COP21 qui se déroule à Paris jusqu’au 11 décembre. Dans la vidéo relayée par le site Gizmodo, ils appellent les dirigeants du monde à agir pour le climat. Parmi eux, l’américain Scott Kelly actuellement dans la station spatiale internationale (ISS) à 370 km au-dessus de la planète bleue, souligne que de là où il est “[il peut] vraiment voir à quel point la Terre est précieuse”. Tout l’équipage, par la voix de Kjell Lindgren, souhaite “bonne chance” et “réussite” aux négociateurs. “Que vous soyez un gouvernement, une entreprise, une université ou un individu, vous pouvez faire la différence”, insiste-t-il. COP21. Les sept enjeux de la COP21. Les résultats à attendre de la conférence de Paris sont très limités et l'essentiel sera de pouvoir continuer à avancer.

Tour d'horizon des principaux sujets de discussion. La diminution rapide des émissions globales de gaz à effet de serre pour « atténuer » le réchauffement et éviter que celui-ci n’atteigne un niveau dangereux pour l’homme est bien entendu le cœur des discussions à Paris. Mais où se situe au juste ce niveau dangereux ? Ce point est essentiel à clarifier. Il a fallu attendre la COP16, organisée à Cancún en 2010, pour que la communauté internationale s’accorde sur une limite à ne pas franchir : + 2 °C depuis la révolution industrielle. L’accord de Paris devrait reprendre ce chiffre, mais le véritable enjeu est d’en clarifier les implications, ce qui n’est aujourd’hui pas le cas. In fine, l’accord de Paris pourrait au mieux aller un peu plus loin que l’acquis de Cancún en déclarant par exemple qu’une telle baisse des émissions mondiales serait un horizon souhaitable.

Douze façons de peser sur la COP malgré l’état d’urgence. Se faire entendre, malgré tout. Alors que les manifestations sont interdites à Paris et dans d’autres villes de France dimanche et le 12 décembre, comment manifester son attachement à la lutte contre le changement climatique ? Comment faire entendre la voix de ceux qui ne seront pas parmi les 14 000 représentants officiels de la «société civile» (ONG, entreprises, think tank, etc.) à l’intérieur de la COP 21 ? Voici douze pistes, non exhaustives. Marcher virtuellement Depuis mercredi, le site march4me.org est ouvert à ceux qui ne pourront pas défiler en France. Lancé par des ONG, cet «outil inédit» permet à tous ceux qui ne peuvent pas marcher dimanche de se faire représenter par ceux qui marcheront ailleurs.

Afficher un signe de ralliement Après avoir gambergé à la hâte, des artistes viennent d’imaginer un logo rond et tout en lettres, qui proclame : «Etat d’urgence climatique, pour un climat de paix.» Envoyer le son Garder l’Œil ouvert Faire marcher Ses chaussures Pas de manif ? Conférence Paris Climat : tout ce qu'il faut savoir sur la COP21. 10 photos pour voir que le monde change. COP21 : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. COP 21: les 147 chefs d'Etats réunis à Paris ne pèsent pas tous le même poids. Inde - L'ambitieuse qui n'accepte pas de ralentir sa croissance "L'Inde fait partie des pays qui risquent de faire capoter la COP 21.

Son gouvernement est très réactionnaire sur la question climatique", estime François Gemenne, chercheur à Sciences Po Paris et spécialiste des migrations climatiques. Pourtant, l'ambition de la contribution indienne, annoncée en amont de la COP 21, a été saluée, notamment sur le plan énergétique. "Nous voulons des énergies renouvelables", tweetait le Premier ministre Narendra Modi récemment. Oui, mais cette ambition est aussi une stratégie, visant à pousser les pays développés dans leurs retranchements à Paris. Car l'Inde exige dans le même temps plus de "justice climatique"... et prévoit le doublement de sa production de charbon, seule énergie disponible sur place, d'ici 2020. "Le reste est importé. Chine - Le cancre qui se voit en "puissance responsable" "Depuis, la Chine se fait plus discrète.

Arabie saoudite - Le royaume pétrolier qui aime le statu quo. Le « live de Terra eco » avec Romain Troublé (Tara expéditions) - vidéo Dailymotion. Le climat de vous à moi. Ci-dessous, découvrez les premiers paragraphes et les premiers visuels de chacun des grands reportages et des grands entretiens de ce hors-série collector. Il est disponible en kiosque et sur commande, en suivant ce lien. Bonne lecture ! Environnement, climat : désordres et combats. Numéro coordonné par Jean-Michel Dumay Edition : Olivier Pironet Réalisation : Boris Séméniako Après nous le déluge ? Jean-Michel Dumay I. Désordres planétaires Réchauffement global de la planète, montée des océans, pollution des sols, de l’eau ou de l’air : des pôles à l’équateur, la crise environnementale ne connaît pas de frontières.

Partir à cause du climat. Coupes d’arbres et coupures d’eau. Revivre à Fukushima ? Périls en la demeure de l’ours polaire. Sous le joug du « roi charbon ». Mortelles boues rouges de Hongrie. Au Paraguay, le soja sème la zizanie. La mer malade de l’aquaculture. Catastrophes naturelles cotées en Bourse. Repenser notre civilisation. II. Face aux contraintes écologiques, les politiques louvoient et rapiècent ce qui peut l’être. Unis contre le monde tel qu’il va. Zones à défendre. Vade retro, gaz de schiste ! Des Algériens contre le « don de Dieu ». La victoire douchée des victimes de l’amiante. En 1970, la flambée japonaise antipollution.

III. Climat, le temps des solutions - Écologie. « À Paris, durant la Cop 21, c’est en quelque sorte notre avenir pour le prochain siècle, celui de l’humanité, qui se jouera. » Depuis trois ans, Nicolas Hulot, l’écologiste français le plus populaire, le répète partout sur tous les tons. Nommé fin 2012 par François ­Hollande « envoyé spécial pour la protection de la planète », en vue de cette grande conférence mondiale sur le climat, il a parcouru le monde, d’est en ouest, du nord au sud, de l’Onu au Vatican, rencontrant chefs d’État, ministres, diplomates, leaders religieux… Et alors ?

« Tout est encore possible, souligne-t-il, l’échec comme la réussite. En n’oubliant pas que ne pas agir contre le changement climatique, c’est ajouter au désordre du monde. » Du 30 novembre au 11 décembre, ils seront tous à Paris pour cette fameuse Cop 21 (en anglais Conference Of The Parties), un processus lancé en 1995, dans la foulée du troisième Sommet de la Terre, à Rio, en 1992. 1. 2. 100 milliards de dollars pour le Sud 3. 4. 5. 6. 7. Ban Ki-Moon : « ce que j’attends de la COP21 » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Ban Ki-moon (Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies) Depuis bientôt neuf ans que je suis Secrétaire général de l’ONU, mes voyages m’ont mené sur les lignes de front du changement climatique, et m’ont permis de m’entretenir à maintes reprises avec des dirigeants mondiaux, des hommes et femmes d’affaires et des citoyens au sujet de l’urgence d’une réaction mondiale.

Pourquoi cette question est-elle si chère à mon cœur ? Tout d’abord parce qu’en tant que grand-père, je souhaite que mes petits-enfants puissent profiter de la beauté et de la générosité d’une planète en bonne santé, et qu’en tant qu’être humain, je suis peiné de constater que les inondations, les périodes de sécheresse et les incendies se multiplient, que les nations insulaires vont être rayées de la carte et que d’innombrables espèces sont vouées à disparaître. Limiter la hausse de la température à 3° d’ici la fin du siècle C’est un progrès considérable, mais insuffisant.