background preloader

Sprint

Facebook Twitter

Memo du Scrum Master : la Sprint Review. Le memo de la revue de sprint scrum (« Sprint review »). Parce qu’il faut parfois aller à l’essentiel. Utilisable à la fois par le Scrum Master, le Product Owner et l’Equipe de développement. Objectifs de la sprint review: Inspecter l’incrément de produit livré par l’équipe (Objectif et Contenu)Démontrer ce qui a été TERMINERecueillir du Feedback Le Feedback est la clé !! Qui participe à la sprint review ?

Product Owner – Equipe de Dev. – Scrum Master – Stakeholders – Management… Tous ceux qui ont un interêt dans le produit Quand : Le dernier jour du Sprint Durée : Variable selon la durée de sprint et la taille de l’équipe (jusqu’à 1h30) Les sessions de 45 minutes sont plutôt rythmées et efficaces (Sprint de 2 semaines – taille d’équipe 9 personnes) Input : Output : Les stories « Done » et « Not Done » sont connues de tousLa vélocité est calculéeLa demo a été effectuée, Questions et Feedbacks sont recueillisLe Backlog de produit est à jour et ajusté Agenda Typique 1 OUVERTURE (par SCRUM MASTER)

La planification du sprint (en anglais Sprint Planning) est un événement Scrum qui se déroule à chaque début de sprint. L’objectif de la planification est de mettre l’équipe en situation de réussir le sprint en se focalisant sur un objectif et s’accordant sur des stories. Voici les activités qu'on y mène : Voici un enchainement possible des activités : L’équipe embrasse le contexte du sprint.

Pour faciliter la réalisation de la story, on prépare la tactique d’essaimage et on procède à l’identification des tâches. Avec cette connaissance du travail à faire, l’équipe s’engage sur l’objectif du sprint. Lectures en compléments : Mon premier article sur les activités de la rétrospective, en 2007, avait eu gros succès. Quand je relis ce billet aujourd'hui, je me dis que j'en garde l'essentiel, 10 ans après, quand j'anime des rétrospectives (ce que je fais assez souvent).

Ma présentation des activités de la rétro a un peu évolué, voilà ce qu'elle donne maintenant : Mais surtout ce que j'ai changé, c'est le résultat de la rétro. Plutôt que d'essayer à tout prix d'obtenir un plan d'actions, ce qui est assez vain, je pousse les participants à définir un objectif. En gros à se mettre d'accord sur l'impact qu'ils visent à la fin du sprint suivant. Et je leur laisse le sprint pour définir le comment. La rétrospective, c'est le chapitre 12 de mon livre Scrum. 12 pages illustrées et une technique de rétro originale, la rétro-glandouille.

Le Sprint en Agile. Sprint agile: une définition Un sprint est une courte période de temps de durée fixe durant laquelle vont s’enchainer un certain nombre d’activités et se terminant par la livraison d’un incrément de produit qui fonctionne. Le sprint commence par un Sprint Planning et se termine par une Revue de Sprint (et une Retrospective : jetez un coup d’oeil à mes exercices de retrospective favoris) Quelle durée? Au départ, Scrum (cadre de travail agile le plus populaire) préconisait des sprint d’une durée de 30 jours. ça c’était avant Aujourd’hui la durée des sprints varie entre 1 et 4 semaines. Je conseille donc aux équipes qui démarrent de partir sur une expérimentation de sprints d’une durée de 2 semaines ajustables le cas échéant au bout de quelques temps soit vers moins (1 semaine) soit vers + (3 semaines).

Par quel jour commencer? Par soucis de simplicité beaucoup d’équipes choisissaient de démarrer leur sprint le lundi matin et de le terminer un vendredi. Quelques principes clés: jc-Qualitystreet. Le backlog de sprint. La mêlée quotidienne ou scrum. Le scrum est un point de rencontre entre tous les membres de l'équipe pour réguler les tâches du sprint en cours. Dans la série les réunions d'un projet agile, voici la mêlée quotidienne ou scrum. Le scrum repose sur 3 questions, auxquelles chaque participant va répondre. But du scrum L'objectif est de : Evaluer l'avancement du travailIdentifier les obstacles(problèmes) nuisant à la progressionGarder l'équipe concentrée sur l'objectif du sprintAméliorer l'esprit d'équipePermettre une communication objective sur l'avancement Participants Toute l'équipe Scrum participe à la réunion. Produits en entrée le backlog de sprintle backlog de problèmes Etapes Se réunir La réunion s'effectue avec toutes les personnes de l'équipe, debout en cercle, et ayant sous les yeux le backlog de sprint et le Burndown Chart de sprint actualisés.

Présenter ce qui a été fait Chaque participant répond à la première question du scrum : Qu’as-tu fait depuis la dernière fois ? Prévoir ce qui va être fait Consolider. Le Daily Scrum. Parce qu’il faut parfois aller à l’essentiel. Utilisable à la fois par le Scrum Master, le Product Owner et l’Equipe de développement. Objectifs du Daily Scrum: Donner de la visibilité Montrer l’avancement du travail par rapport à l’objectif de Sprint et au contenu à réaliser Donner du rythme Améliorer l’esprit d’Equipe Identifier les points de blocage Qui participe ? Equipe de Dev. – Scrum Master – les soutiens au PO ( Business Analysts, UX experts).

Quand : 1 fois par jour. Durée : 15 minutes maximum (moins selon la taille de l’équipe). Input : Le Daily est dans les agendas des participantsLes règles et bénéfices attendus du daily Scrum sont partagés et compris Output : Le tableau des tâches (Taskboard) est mis à jour Le Backlog de Sprint est à jourLe Burndown chart (courbe du Reste à faire) est à jourChacun sait ce qu’il a à faire et ce que les autres ont à faireLa liste des obstacles est mise à jour Agenda Typique OUVERTURE très brève du Scrum Master (chacun son style) jc-Qualitystreet Quand : Le Sprint Planning. Parce qu’il faut parfois aller à l’essentiel. Utilisable à la fois par le Scrum Master, le Product Owner et l’Equipe de développement. Objectifs du sprint planning: Planifier le travail à réaliser par l’équipe (Objectif et Contenu)Définir ce qui peut être livré durant le sprint et envisager comment le faire? Qui participe au sprint planning ?

Product Owner – Equipe de Dev. – Scrum Master Quand : Le premier jour du Sprint Durée : Variable selon la durée de sprint et la taille de l’équipe mais Maximum 2 heures (si bien préparé) avec 20-30 minutes pour partie 1 / 30 min à 1h pour la partie 2 Input : Output : L’objectif (ou les objectifs) du sprint est défini et partagéLe périmètre du sprint (Items de backlog de produit) est établi et partagé Le Backlog de sprint (Items de backlog de produit du sprint + tâches associées eventuellement) est crée Chacun sait par quoi il va commencer Agenda Typique 2 Objectif(s) du sprint (par PO) 5 Confirmation du périmètre au PO (par Equipe / SM / PO) jc-Qualitystreet.

Butinage plutôt qu'essaimage. Dans mon livre, je parle d’essaimage, en particulier dans le chapitre 9, pour nommer la façon dont l’équipe s’organise collectivement pour faire le travail du sprint. Le terme est d’ailleurs dans le glossaire de l’édition 4. Dans le livre Honeybee Democracy de Thomas Seeley (un grand merci à @langlois_s), il est largement question d’essaimage. Et l’essaimage est bien le reflet de l’intelligence collective des abeilles, qui font des études et prennent des décisions, par exemple pour : Cependant et pour revenir à mon livre, l’essaimage ressemble plus à l’organisation des équipes qu’à l’organisation du travail dans une équipe. L’organisation du travail dans l’équipe pour un sprint s’apparente plus à l’organisation des abeilles pour le butinage quotidien. Des abeilles exploratrices, qui sont en fait des anciennes ouvrières, recherchent les meilleurs endroits de nourriture. L’organisation du butinage est véritablement collective.

Le rucher familial, à Boncourt. Comment faire un Sprint Planning en Agile ? Le Sprint Planning: qu’est ce que c’est ? Le sprint planning est l’un des 4 événements du cadre de travail SCRUM. Cet événement a lieu le premier jour du sprint. Il sert à définir le contenu du sprint (notamment à partir d’un objectif et du périmètre associé) du sprint et comment le travail sera effectué. Il se joue en deux temps: une première partie (bien préparée) orientée sur le QUOI; une seconde partie, davantage en mode « Juste à temps » orientée sur le COMMENT… Pourquoi ? Définir l’objectif du SprintDéfinir le contenu du Sprint (les items du Backlog de Produit) (c’est la partie 1 du sprint planning)Décomposer (le cas échéant) ces Items en tâches, elles-mêmes estimées en heures (c’est la partie 2 du sprint planning) Quand ? Le Premier jour du Sprint (Ex: Lundi matin mais cela peut être un autre jour si le sprint démarre un autre jour) Combien de temps ?

Au maximum 2h pour un sprint d’une durée de 2 semaines. Qui participe? En sortie ? Un agenda ? 1 Ouverture 7 Clôture jc-Qualitystreet. Rétrospectives. Sprints. Il n'y a pas que le burndown chart de sprint, d'autres indicateurs permettent de suivre le déroulement d'un sprint. A la demande générale, le burnup de sprint en tâches va être développé dans IceScrum au cours du sprint qui commence. Dans certains contextes, l'estimation en heures du reste à faire est une perte de temps (et je ne parle pas du relevé des heures passées) et donc il n'y a pas de burndown chart de sprint.

Dans ce cas (ou en complément), un indicateur de remplacement est le burnup en tâches. Il est actualisé tous les jours, avec deux points : le nombre de tâches en tout,le nombre de tâches finies. C'est un indicateur du sprint courant et il ne sert qu'à l'équipe. Les tâches sont, normalement, identifiées lors de la réunion de planification du sprint. Avec la courbe en jaune, on voit, sur l'exemple, que le nombre total de tâches varie pendant le sprint. L'autre point (en bleu) montre les tâches finies. Il pousse l'équipe à finir vite des tâches. Prioriser avec CD3. Le Cube de jeudi portait sur Prioriser, estimer et planifier.

J'ai présenté plusieurs techniques de priorisation : HIPPO, 10/10, VRAC et CD3. CD3, c'est le Coût du Délai Divisé par la Durée. Le coût du délai est une approche économique : on calcule le coût de ne pas faire une feature et on fait en premier celle qui a le coût du délai le plus élevé. Bien sûr, cela n'est pas facile. Voyons avec un exemple, celui que j'ai donné aux participants du Cube.

J'ai repris le projet Grands Sites d'Occitanie d'Al tablèu. Par quel site commencer ? On voit sur les cartes un nombre de visiteurs prévus (on va dire que c'est par semaine, soyons optimistes) et l'effort pour les travaux estimés en taille de Tee-shirt. Pour Albi, le CD3 est 24. La technique VRAC aurait donné le même résultat (pas de risque, ni d'apprentissage). Cependant CD3 présente des différences d'approche intéressantes : Les participants au Cube m'ont paru quelque peu désorientés avec CD3, peut-être aurait-il fallu y passer plus de temps.