background preloader

Des stéréotypes dès l'enfance?

Facebook Twitter

Catalogue jouets Noel 2015 Auchan by Yvernault - issuu. Jouets garçons / filles : Comment en est-on arrivé à ces stéréotypes? EDUCATION - Un rayon rempli de rose et de pastels pour les cadeaux destinés aux filles, un autre où règne un camaïeu de bleus, des rouges et du noir pour les jouets à offrir aux garçons.

Jouets garçons / filles : Comment en est-on arrivé à ces stéréotypes?

La distinction peut sembler exagérée mais elle est pourtant bien réelle dans les magasins en ces fêtes de fin d'année. Critiquées par les associations féministes, ces pratiques ont même attiré l'attention du Sénat. Ce jeudi 18 décembre, sa délégation aux droits des femmes présidée par Chantal Jouanno (UDI) a publié un rapport listant dix recommandations dans le but de lutter contre ces stéréotypes dans le monde du jouet. La situation s'est-elle particulièrement dégradée ces dernières années pour que le Sénat décide de se pencher sur la question ou n'est-ce qu'un changement récent des mentalités qui a mené l'institution à se saisir du dossier? Le HuffPost a rassemblé quelques éléments de réponse sur ce sujet qui fait de plus en plus polémique.

Phénomène récent Manne finacière. Superhéros ou princesses : comment les jouets véhiculent les clichés sexistes. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Dupont Qui n’a jamais fait cette expérience dans une boutique de jouets : « C’est pour une fille ou pour un garçon ?

Superhéros ou princesses : comment les jouets véhiculent les clichés sexistes

», demande le vendeur avant d’orienter vers le rayon qui convient, rose pour les filles, bleu pour les garçons. D’un côté, des déguisements de princesse, des poupons, des perles, du maquillage, des dînettes, voire des ustensiles de ménage ; de l’autre, des panoplies de superhéros, des véhicules en tous genres, des jeux de construction et d’adresse. Les jouets sont un terrain d’expression particulièrement prolifique de stéréotypes. Les jouets pour enfants entretiennent-ils le sexisme ? Analyse 2012-25 Le bleu pour les garçons, le rose pour les filles : au travers de ses magasins de jouets et de ses catalogues, la société véhicule encore de nombreux clichés sexistes.

Les jouets pour enfants entretiennent-ils le sexisme ?

Le jouet est pourtant censé refléter la société dans laquelle nous vivons. Stéréotypes de genre. L’influence de la société toute entière Elkin et Handel en 1984 nous expliquent qu’une fois que l'enfant se déplace au delà de l'arène de la maison, des comportements sont également modelés par les professeurs, les amis ainsi que les médias.

Stéréotypes de genre

Les enfants apprennent par l'observation de leur culture et société comment s'adapter dedans et contrôler leur environnement. Selon Sewell en 1970 ces comportements acceptables sont récompensés avec l'éloge et l'encouragement. Des comportements qui sont considérés pour être inadéquats ou inacceptables sont découragés par la société. Ce découragement de certains comportements et encouragement d'autres vient des parents, pairs, professeurs... Ashby et Wittmaier en 1978 étudient les modèles que l’enfant va trouver dans les livres d’images ; selon eux, ils lui enseignent quels sont les comportements appropriés pour chaque sexes. Dans le cadre de l’école aussi certains auteurs ont noté un traitement différentiel pour les deux sexes. Jouets pour enfants : quelques chiffres pour mesurer le sexisme - Rue89 - L'Obs.

Jouets pour filles, jouets pour garçons, pourquoi ? Une ségrégation sexiste qui s’aggrave ?

Jouets pour filles, jouets pour garçons, pourquoi ?

Cette ségrégation est analysée et dénoncée depuis les années 70, par des chercheuses, des parents, des éducateurs-trices. Elle perdure, malgré les engagements internationaux, européens ou nationaux de lutte contre les stéréotypes de genre qui assignent filles et garçons à des rôles culturellement construits par la société. Le phénomène a même tendance à s’amplifier depuis les années 90, ce qui montre qu’il est loin d’être « naturel » puisqu’il fluctue selon les époques.

Cette publicité LEGO datant de 1981 devrait être vue par tous ceux qui fabriquent, achètent ou vendent des jouets (PHOTOS/VIDÉO) Portez bien attention.

Cette publicité LEGO datant de 1981 devrait être vue par tous ceux qui fabriquent, achètent ou vendent des jouets (PHOTOS/VIDÉO)

Cette petite fille tient une construction en LEGO. Jeux de construction, Lego, Barbie... Bientôt la fin des jouets sexistes ? Encore aujourd'hui, quand ils se rendent au magasin de jouets, les parents de petites filles savent immédiatement vers quel rayon se diriger : celui des poupons Corolle, des Barbie institutrice et vétérinaire ou des princesses Disney.

Jeux de construction, Lego, Barbie... Bientôt la fin des jouets sexistes ?

Les parents de petits garçons, eux, s'orientent plutôt vers les rayons dédiés aux petites voitures, aux jeux vidéo et autres Pokémons. "La segmentation du marketing filles/garçons a commencé dans les années 50, mais était à l'époque beaucoup moins marquée, explique Isabelle Collet, chercheuse sur la question de genre dans l'éducation. Jouets : Des catalogues plus que jamais en rose et bleu.

Univers de garçon, univers de fille : malgré quelques récentes audaces, la mise en scène des différences de genre dans les catalogues de jouets n’a cessé de s’accroître et de se sophistiquer depuis trente ans.

Jouets : Des catalogues plus que jamais en rose et bleu

C’est un véritable miracle de Noël : un catalogue de jouets « dé-genré », autrement dit qui ne sépare garçons et filles en deux univers ludiques séparés ! Le flot de commentaires qu’a provoqués cette récente audace de l’enseigne Super U souligne par contraste, combien cette division est encore la règle dans le commerce. Une distinction omniprésente Mais en a-t-il toujours été ainsi ? Doctorante et ATER à l’université de Nanterre, la sociologue Mona Zegai, qui mène actuellement une recherche sur les discours dans le monde du jouet et leur transformation, montre contre toute attente que la généralisation des catégories « garçons » et « filles » est relativement récente, puisqu’elle remontrait seulement au début des années 1990.

Sur ce point, M. Reflet ou exacerbation de la réalité ? Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image seenthis.net Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à

Catalogues de jouets et stéréotypes sexistes : enfin les chiffres. Robes de princesse pour les filles, petites voitures pour les garçons.

Catalogues de jouets et stéréotypes sexistes : enfin les chiffres

Chaque année, les catalogues de jouets pour Noël égrènent les mêmes clichés. Comme le rapporte Rue89, Astrid Leray, qui a créé le cabinet d’études Trezego sur les questions liées à l’égalité hommes-femmes, a décortiqué 10 catalogues de jouets pour enfants afin de mesurer la différenciation entre les sexes à l’oeuvre dans ces publications. Les chiffres mis en avant dans cette étude en disent long.

Jouets filles et garçons: tous les bébés préfèrent les poupées!  Les poupées pour les filles et les voitures ou jeux de construction pour les garçons: diverses études ont été publiées ces dernières décennies, avec démonstrations de ces préférences, selon le sexe de l'enfant. Des théories cognitives, sociales ou biologiques ont été mises en avant et très débattues pour tenter d'expliquer ces préférences.

La théorie biologique avait été renforcée par deux études: l'une portant sur de jeunes signes, mâles ou femelles, lesquels manifestaient également des préférences pour des jouets "humanisés" typés filles ou garçons, selon leur sexe (1). L'autre étude avait été effectuée sur des nouveaux-nés, donc nécessairement naïfs quant aux rôles-stéréotypes hommes-femmes, et allait dans le même sens (2). Cadeaux de Noël: les supermarchés U proposent un catalogue de jouets au-delà des genres. NOËL - Alors que la rédaction du Huffington Post épluchait les premiers catalogues de Noël pour s'offrir plein de cadeaux, nous sommes tombés sur un os.

Ou plutôt une curiosité. Vous pourrez la constater vous-même sur le site des magains U, cette année, le catalogue de Noël Super U renouvelle le genre, dans tous les sens du terme. Photos de petits garçons jouant avec des poupées ou à la dînette, petites filles qui s'amusent avec une grue ou une voiture télécommandée, que s'est-il donc passé cette année, pour que les magasins U innovent?

Contactés par Le Huff Post, les magasins U nous ont répondu. Le catalogue, lui, est disponible ici. Demande des clients "C'est bien volontaire", explique-t-on. Un peu comme Monsieur Jourdain qui ignore qu'il fait de la prose, les magasins U seraient-ils en train de révolutionner l'immuable catalogue de Noël? Pour vous en convaincre, jetez un œil aux captures d'écran du catalogue U dans le diaporama suivant : Close Catalogue Hypermarchés U.

Cadeaux de Noël : les catalogues de jouets continuent de faire la part belle aux stéréotypes. CONSOMMATION - Les clichés ont la vie dure mais ils rapportent gros. C'est le constat peu brillant que 60 millions de consommateurs a fait en feuilletant les catalogues de Noël qui commencent à arriver dans les boîtes aux lettres. Du rose pour les filles, du bleu pour les garçons: ce n'est pas cette année encore que les codes publicitaires vont changer pour la majorité des enseignes. L'hebdomadaire rapporte en effet que Noël 2014 sera principalement fait de cœurs et de paillettes pour les unes et de graphismes agressifs et d'action pour les autres. Et pas l'inverse. Jouets garçons / filles : Comment en est-on arrivé à ces stéréotypes?