background preloader

SEMENCES

Facebook Twitter

A GLOBAL MOVEMENT TO DEFEND SEED FREEDOM. Défendre sur le champ la liberté de semer – Economie, social – Actualité – Toute zone. Ils ne baissent pas les bras. Malgré l'adoption de la loi sur les certificats d'obtention végétale en novembre dernier, les adhérents de la Confédération paysanne, les sympathisants agriculteurs ou consommateurs engagés, veulent encore croire à l'avenir des semences fermières. Ils étaient environ 70 hier après-midi à se retrouver sur une des parcelles de la ferme des Bisollières à Cheverny, à l'invitation de la Confédération paysanne, pour semer, symboliquement et collectivement, ces graines produites par le propriétaire des lieux (>voir la vidéo).

Conséquence immédiate dénoncée hier, l'augmentation sensible du coût pour les agriculteurs, obligés d'acheter ces semences autrefois produites. « J'ai fait le calcul, explique Pascal Cazin, l'exploitant de la ferme des Bisollières, ça me reviendrait à 3.000 € au lieu de 1.500 € aujourd'hui. » Les défenseurs de cette loi, le syndicat majoritaire FNSEA en tête, mettent en avant l'argent des taxes qui sera reversé à la recherche agronomique. Campagne pour une loi de reconnaissance positive des droits des agriculteurs par la libération des semences paysannes et fermières.

La semence dans tous ses états. Semeurs Ceuilleurs. Plants For A Future : 7000 Edible, Medicinal & Useful Plants. Recommended this month Permaculture News: Permaculture International Research Network (PIRN) and Free Research Handbook Research is one of the five key areas of the UK Permaculture Association's work.

Plants For A Future : 7000 Edible, Medicinal & Useful Plants

All aspects of the Association's research share two key aims; building a strong evidence base for permaculture and improving permaculture practice. Recently the Permaculture International Research Network (PIRN) has was launched. You can download the free Research Handbook here. New Book ** Plantes Comestibles: Le guide pour vous inspirer a choisir et cultiver des plantes comestibles hors du commun [Paperback] Edible Plants: French Translation. More >> Plants For A Future: 20 years on The trustees of PFAF, in recognition of the work of the Ferns, and for information about what they achieved, commissioned a detailed mapping and ecological Survey of The Field. The Plants for a Future Concept more. PROTA. CARNOPS. Actu Gentiana. Bienvenue sur le site de l'association GENTIANA.

Actu Gentiana

Créée en 1990, GENTIANA est une association scientifique loi de 1901 placée sous l’égide de Dominique Villars, illustre botaniste du XVIIIème siècle. Elle est issue de la volonté de botanistes isérois, militants de la protection de la nature et adhérents de sociétés savantes, désireux de développer une structure permettant de connaître et de préserver le patrimoine végétal de l'Isère Agréée en tant qu'Association de Protection de la Nature et de l'Environnement, GENTIANA oeuvre ainsi depuis près de vingt ans à : Aujourd'hui, forte de plus de deux cents quarante adhérents, personnes individuelles et associations, et de deux salariés, GENTIANA informe le public et les acteurs de l'environnement du caractère unique et irremplaçable de la flore sauvage.

Pour adhérer, c'est ICI. Lobby des pesticides contre produits naturels - une vidéo Actu et Politique-Namoroka. Aspro-pnpp. Les jardins interdits - une vidéo Actu et Politique. "Sauvons les semences paysannes" par le Réseau Semences Paysannes. A l¹appel du réseau semences paysannes, merci de diffuser largement cette pétition nationale pour la sauvegarde de la biodiversité dans les fermes Premier maillon de la chaîne alimentaire Parce qu’ils n’ont pas le droit d’en échanger les semences et les plants, les paysans ont de plus en plus de mal à cultiver les savoureuses variétés anciennes ou de terroir, ou celles qu’ils mettent au point pour se passer de pesticides.

Les consommateurs se trouvent ainsi la plupart du temps face à des légumes, fruits, céréales et autres aliments issus de variétés standards, de plus en plus insipides, déséquilibrés et souvent chargés de résidus de pesticides. La réglementation, telle qu’elle s’applique en France, interdit aux paysans d’échanger, de donner ou de diffuser leurs propres semences et plants. Un agriculteur (un pépiniériste ou un semencier) ne peut diffuser ou échanger des semences ou des plants que si la variété est inscrite sur le « catalogue officiel ». Le blog des semeurs- Syndicat des Simples.