background preloader

Finance mondiale

Facebook Twitter

Responsabiliser la finance mondiale pour éviter une nouvelle crise. La crise financière de la livre turque, qui a menacé de s’étendre aux pays émergents et au secteur bancaire européen, a rappelé la totale interdépendance du système financier mondial.

Responsabiliser la finance mondiale pour éviter une nouvelle crise

Dix ans après la crise des subprimes, la finance, malgré des progrès importants, ne dispose toujours pas d’une régulation holistique efficace et d’une approche consolidée des risques. Surtout, la dynamique de l’endettement souverain dans un nombre important de pays, les taux d’intérêt proches de zéro, les incertitudes sur la sortie du « QE » comme le développement des fonds vautours, spécialisés dans le rachat de dettes émises par des débiteurs en difficulté, et des fonds activistes qui spéculent sur les sociétés, créent une instabilité dommageable à la stabilisation de l’économie mondiale. La régulation a mis les activités de marchés au régime sec. Emprunts toxiques : analyse d’un cas réel. Fin 2007, pour financer la construction d’un complexe sportif, un village de 3 000 habitants de la banlieue aisée de Grenoble a contracté, sur 30 ans, un emprunt de 3 millions d’euros.

Emprunts toxiques : analyse d’un cas réel

Cible Mainstream. Est ce que les Russes sont derrière les Panama Papers ? Par Clifford G.

Est ce que les Russes sont derrière les Panama Papers ?

Gaddy – le 7 avril 2016 – Brookings Institute via chroniquesdugrandjeu.com Note du Saker Francophone Cet article vient de notre ami des chroniquesdugrandjeu.com qui en a traduit des extraits que nous reprenons en complétant les trous pour vous donner la totalité du texte. Le Brooking Institute est un think tank américain proche des milieux mondialistes, ce qui donne une certaine saveur à ce texte. On est dans le grand jeu, une passe d'arme de haut niveau. M.truthdig. Democratic presidential candidate Bernie Sanders.

m.truthdig

(Gage Skidmore / CC BY-SA 2.0) This piece first appeared at Web of Debt. The world is undergoing a populist revival. From the revolt against austerity led by the Syriza Party in Greece and the Podemos Party in Spain, to Jeremy Corbyn’s surprise victory as Labour leader in the UK, to Donald Trump’s ascendancy in the Republican polls, to Bernie Sanders’ surprisingly strong challenge to Hillary Clinton – contenders with their fingers on the popular pulse are surging ahead of their establishment rivals. Today’s populist revolt mimics an earlier one that reached its peak in the US in the 1890s. Over a century later, Occupy Wall Street revived the populist challenge, armed this time with the Internet and mass media to spread the word. Donald Trump’s populist campaign has not focused much on Wall Street; but Bernie Sanders’ has, in spades. The Failure of Regulation In any case, regulatory tweaking has proved to be an inadequate response. Les « trois mensonges » de la finance. La vérité sort de la bouche des banquiers centraux.

Les « trois mensonges » de la finance

Dans un discours prononcé le 21 septembre dernier, Mark Carney, actuel gouverneur de la Banque d’Angleterre, a mis en évidence ce qu’il appelle les « trois mensonges » de la finance moderne : faire croire que l’on peut s’endetter infiniment sans risque ; dire que les marchés s’auto-équilibrent ; affirmer que les marchés sont moraux. Paywall mobile. Cette finance qui parasite l’économie réelle par Michel Santi. LE GRAND MYSTÈRE DU CALCUL DU RISQUE, par François Leclerc. Billet invité. « Qu’est-ce que les banques européennes ont réellement dans le coffre ?

LE GRAND MYSTÈRE DU CALCUL DU RISQUE, par François Leclerc

». La question n’a jamais été résolue et le mystère continue de planer, mais il va falloir encore attendre quatre ans pour connaître la réponse, et ce ne sera que celle que la BCE apportera… Chargée de la supervision de 123 banques européennes considérées comme systémiques – certaines ayant été opportunément écartées de la liste, notamment allemandes – la BCE a trouvé comme prétexte l’ampleur de la tâche à accomplir pour accorder ce délai. Les banques pourront accessoirement en bénéficier. La réglementation laisse la possibilité aux banques d’utiliser, après agrément, des modèles propriétaires de calcul du risque : Risk-weighted Assets (RWA) dont dépendent le montant des fonds propres réglementaires en application des ratios du Comité de Bâle. Partager. Chine, ce n’est que le début, l’invariant qui se fracasse ! Les marchés semblent rassérénés par les dernières évolutions Chinoises.

Chine, ce n’est que le début, l’invariant qui se fracasse !

Trop de finance casse la croissance et augmente les inégalités. Est ce que Goldman Sachs va perdre un tentacule. Par Don Quijones, Spain & Mexico – Le 31 Mai 2015 – Source: WOLF STREET Comme Matt Taibbi l’a dit une fois, Goldman Sachs, la banque d’investissement la plus puissante du monde, est comme «un grand vampire des abysses enroulé autour du visage de l’Humanité, aspirant sans relâche notre sang, c’est à dire tout ce qui sent l’argent».

Est ce que Goldman Sachs va perdre un tentacule

Mais de la façon dont les choses se déroulent en Espagne, le céphalopode redouté est peut être sur le point de perdre l’une de ses tentacules. Le Trou Noir FinancierOrigine et destinée. Par Dmitri Orlov – Le 30 juin 2015 – Source ClubOrlov Il y a quelque temps, j’ai eu le plaisir d’entendre Sergey Glazyev – économiste, homme politique, membre de l’Académie des sciences, conseiller du Président Poutine – dire quelque chose qui confirme complètement ma propre pensée.

Le Trou Noir FinancierOrigine et destinée

Il a dit que tous ceux qui connaissent les mathématiques peuvent voir que les États-Unis sont au bord de l’effondrement parce que leur dette a augmenté de façon exponentielle.