Des scientifiques et leurs études LA VILLE

Facebook Twitter

A site for landscape + design + cities. Architecture, urbanism, design and behaviour: a brief review. By Dan Lockton Continuing the meta-auto-behaviour-change effort started here, I’m publishing a few extracts from my PhD thesis as I write it up (mostly from the literature review, and before any rigorous editing) as blog posts over the next few months.

Architecture, urbanism, design and behaviour: a brief review

The idea of how architecture can be used to influence behaviour was central to this blog when it started, and so it’s pleasing to revisit it, even if makes me realise how little I still know. “There is no doubt whatever about the influence of architecture and structure upon human character and action. We make our buildings and afterwards they make us. They regulate the course of our lives.”Winston Churchill, addressing the English Architectural Association, 1924 In designing and constructing environments in which people live and work, architects and planners are necessarily involved in influencing human behaviour. Two examples of pattern 53? Table 1. Layout of physical elements Emergence, desire lines and predicting behaviour.

Ville-Ordinateur

Les reconstructions de 1945 : une doctrine européenne. Les reconstructions représentent un moment paradoxal dans l’histoire des villes – et des urbanistes.

Les reconstructions de 1945 : une doctrine européenne

Les habitants exigent légitimement que soit conservé le souvenir de la ville disparue, ne serait-ce que pour en favoriser le deuil. Mais parallèlement, la destruction est aussi l’occasion, certes monstrueuse, de mener à bien des transformations de grande ampleur que le contexte ordinaire de l’urbanisation ne permet pas de mettre en œuvre. L’urgence presse les procédures, place sous l’éteignoir une partie des égoïsmes, mobilise le foncier délaissé. C’est ce moment du projet qu’explore le recueil proposé par Elena Cogato Lanza et Patrizia Bonifazio. L’ouvrage, courageusement plurilingue (avec des articles en italien, français et anglais), publié par une jeune maison d’édition basée à Genève, s’inscrit dans une orientation européenne de recherche. Le cas français est bien développé.

Repenser l'étalement urbain au-delà du fatalisme. Urbanisme Étalements Urbains.

Repenser l'étalement urbain au-delà du fatalisme

Critique sociale d'une fatalité spatiale Éditeur : L'Harmattan Discours, constructions sociales et étalements urbains La démarche d’Emmanuel Amougou s’attache, dans un premier temps, à nous montrer les étalements urbains sous le prisme des discours développés par les acteurs locaux, discours insufflés et portés par l’État. De l’étude de ces discours, l’auteur nous montre avant tout la vision consensuelle de l’étalement urbain comme une fatalité. Et c’est là où l’ouvrage d’Emmanuel Amougou est particulièrement intéressant : il révèle la pensée des élites qui, se voulant "humanistes", véhiculent une vision technocratique et quasi totalitaire de l’urbanisme. En réalité, l’habitant n’est responsable en rien : peut-on reprocher à quelqu’un de vouloir s’installer dans une maison individuelle pour bénéficier d’un meilleur cadre de vie ? L’auteur nous fait remarquer à juste titre qu’on parle aujourd’hui de périurbanisation, et non plus de rurbanisation. Délinquance, justice et autres questions de société-Mozilla Firefox.