background preloader

Contruction d'une identité virtuelle

Facebook Twitter

Dans la cadre d'une recherche d'information, j'ai collecté ces differents sites et contenus pour faire une sitographie sur la question de la création d'une identité virtuelle

Note 2. Veille, Doc. et Péda.: Identité virtuelle versus identité sociale. Identité virtuelle versus identité sociale : devenons-nous fous ?

Veille, Doc. et Péda.: Identité virtuelle versus identité sociale

Le développement incessant d'Internet pousse toujours plus de personnes à rejoindre de plus en plus fidèlement le réseau. Le nombre d'heures de connexions ne cessent de croître, fruit de l'attractivité d'Internet. Les gouvernements, les associations, les gens appellent la population mondiale à rejoindre Internet. Aussi, en rejoignant Internet on se crée plus ou moins consciemment au moins une identité virtuelle. Cela présente-t-il des risques ? 1) Identité virtuelle : une construction plus ou moins consciente1.1) Une construction automatiqueDès que l'on rejoint Internet, a fortiori avec l'avènement du web 2.0, on se crée son identité virtuelle. 2) Identité sociale, je te hais ! 2.2) Les "no-life" ou l'identité virtuelle mortelleConcrètement, observons les "no-life", ces individus qui n'ont (pratiquement) plus de vie sociale. 3) Du commun des mortels au commun des immortels ?

Définition Identité virtuelle - Le glossaire emarketing.fr. Identité utilisée par un individu lors de ses activités sociales ou commerciales sur le Web ou sur des réseaux télématiques.

Définition Identité virtuelle - Le glossaire emarketing.fr

Elle peut être identique à son identité réelle, mais elle est souvent l’opportunité de caractéristiques différentes (souhait de protection, voire de nuisance sous couvert d’une fausse identité). La définition d’un « profil » sur un réseau social numérique ou la création d’un avatar afin de pénétrer dans un metaverse (univers virtuel) n’implique pas de les faire correspondre à la réalité identitaire de leur créateur. Le pouvoir (accès, diffusion d’informations, médiatisation, critiques…) d’un internaute est sans commune mesure avec celui d’un consommateur lambda dans le monde « réel », d’autant plus qu’il peut être exercé sous couvert une identité différente.

M12199.pdf. Moteur de recherche du portail éduscol - Moteur de recherche du portail éduscol. Représentation de soi et identité numérique. Notes Sur l’observation abstractive de la personne et le schéma-silhouette de soi dans la communication médiée par ordinateur, voir également notre analyse (Georges, 2007 : p. 39-42). « Ce mouvement de rapport avec soi, de dialogue avec soi à travers les autres, s’atteste à travers les marques d’adresse explicites à l’autre (“Qu’en pensez-vous ?”

Représentation de soi et identité numérique

, “Êtes-vous d’accord avec moi ?” , “Laissez-moi un commentaire”, ou encore “Signez mon livre d’or pour laisser une trace de votre passage.”) » (Klein, 1999) Nous utilisons le terme d’embrayage en référence à l’analyse rhétorique de la métaphore. Plus précisément, les ligateurs forment un système complexe. Sur la conscience de soi selon William James et son application à la CMO, voir également Georges, 2007 : p. 193-197.

Les citations traductions de l’auteur. Identité virtuelle. L'engagement en apprentissage est une question centrale qui se pose forcément à un moment donné pour tout concepteur de dispositif de formation.

Identité virtuelle

Comme le rappelle Etienne Bourgeois(1998) cette question de l'engagement peut être traité à deux niveaux, dans un premier temps l'engagement en tant que processus poussant un individu à entrée en formation à un certain moment de son histoire de vie, puis dans un second temps, l'engagement en tant qu'implication et investissement de l'individu dans le processus d'apprentissage.

C'est sur ce second niveau que nous avons choisi d'axer notre problématique et c'est de lui que nous parlerons lorsque nous emploierons le terme d'"engagement". Dans le contexte des sciences de l'éducation nous nous demandons alors comment cette redéfinition de l'identité influent sur l'engagement en apprentissage dans ces dispositif de formation toujours plus immersif. Facebook, nouvelle porte d'entrée dans l'adolescence.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pascale Krémer Il est le dénominateur commun d'une génération. 93 % des 15-17 ans et 81 % des 13-15 ans disposent d'un compte sur le réseau social Facebook.

Facebook, nouvelle porte d'entrée dans l'adolescence

Chaque année, l'association Calysto, qui sensibilise au bon usage des outils numériques, questionne 35 000 enfants et adolescents. Le "baromètre 2012 Enfants et Internet", qui paraît samedi 23 mars, témoigne non seulement de la quasi-généralisation de la fréquentation de ce réseau mais aussi de son impressionnante remontée en âge. Les deux tiers des 11-13 ans détiennent un "profil", en dépit d'un âge minimum officiellement fixé à 13 ans par l'opérateur.

Et encore l'enquête ne se penche-t-elle pas sur les élèves de l'élémentaire… "Cela commence en CM1 et, l'année suivante, un tiers des élèves a déjà son profil", observe Jacques Henno, auteur et conférencier spécialiste des nouvelles technologies. Quid des autres réseaux sociaux ? Construction de l'identité virtuelle.


  1. goutagny_groupe1_psy Apr 7 2015
    Bonjour, Je m'appelle Lucie et je suis en L1 à l'IED. Bravo pour ta collection de 19 items ! Souhaiterais-tu faire équipe afin de partager ta collection ? Voici mon adresse email = 14510653@foad.iedparis8.net A bientôt j'espère ! Bien Cordialement, Lucie Goutagny