background preloader

Histoire

Facebook Twitter

Via Didier Dubasque 1901 - 1990 : Voici un résumé sous forme de rappel des dates importantes dans l'histoire de 4 professions du travail social. Elles concernent les assistantes sociales, les éducateurs spécialisés, les conseillères en économie sociale et. Groupe public ni dieu ni race ni maitre. Quand les filles purent aller à l’école. Le 11 juillet 1975, la très critiquée loi Haby de généralisation de l’enseignement met timidement fin à un principe existant depuis plus d’un siècle et consacré par Jules Ferry en 1882 : les écoles de filles.

Cette loi marque le chapitre final d’un volet de l’histoire de l’école en France parfois méconnu, celui de l’éducation des filles, qui est restée longtemps distincte de celle des garçons et sera révolutionnée tout au long du XIXème siècle, où s’imposa progressivement la nécessité d’une instruction publique féminine. Retour aujourd’hui sur l’intégration, longue et laborieuse, des filles dans le système scolaire, et sur son histoire marquée par la rivalité symbolique entre enseignement clérical et enseignement laïc… Pour comprendre l’histoire de l’éducation féminine en France, il est d’abord indispensable de comprendre que celle-ci est restée très longtemps indissociable de l’éducation religieuse. Pour autant, la loi Jules Ferry n’instaure pas d’égalité dans les faits. Sources: Groupe public La culture générale. Prisons disparues: La Petite Roquette, la prison modèle devenue un «purgatoire pour enfants maudits»

20 Minutes, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France, fait revivre les prisons disparues, de la Bastille au bagne de Cayenne. Aujourd’hui, celle de la Petite Roquette, la première prison pour enfants en France. L’établissement, qui entendait améliorer la réinsertion des plus jeunes, s’est rapidement transformé en enfer. Le « purgatoire des enfants maudits ».

Le 4 avril 1929, le journaliste Heny Danjou publie un reportage édifiant dans le magazine Détective après avoir visité les geôles de la Petite Roquette. Une prison, située en face du cimetière du Père-Lachaise, dans le 11ème arrondissement de Paris, qui fermera ses portes quelques années plus tard, avant d’être détruite en 1974. Le bâtiment de 25.000 mètres carrés a été construit en 1825 d’après les plans de l’architecte Louis-Hippolyte Lebas. La rédemption par le travail et le silence Car à l’époque, les quartiers pour mineurs n’existaient pas.

Près de 500 enfants y sont incarcérés. Histoire : la naissance de l'état civil français. Mariage homosexuel, tolérance et égalité Les pirates n’étaient pas comme vous les imaginiez ! Héros d’histoires réelles ou fictives, les pirates font rêver beaucoup de personnes depuis toujours. Cependant, ils ont été victimes de nombreux a priori sur leur mode de vie. Pourtant et malgré ce que l’on pense, les pirates étaient des personnes tolérantes prônant avant tout les qualités de chacun et possédant des valeurs très modernes pour l’époque. Loin des clichés répandus, voici 10 faits que vous ne soupçonniez pas sur les marins les plus redoutés des mers. S’ils étaient craints par les navigateurs, les pirates étaient avant tout des marins. Ils avaient donc un langage particulier truffé d’expressions mêlant jargon nautique mais aussi influences venues d’autres langues. Parmi les clichés sur les pirates, celui disant que ces derniers étaient sexistes et qu’ils aimaient profiter des femmes est l’un des plus répandus.

Pour vous, les pirates sont des anarchistes ne croyant en aucune forme de règle, de loi ou d’autorité. Dans le Cher, l'histoire oubliée d'une colonie pour malades mentaux. Groupe public Secrets d'Histoire │ Le groupe officiel. Groupe public J'aime l'Histoire et le Patrimoine. Le 28 mars 1882, la loi scolaire de Jules Ferry est adoptée, instituant ainsi l'enseignement gratuit, laïque et obligatoire. Retour illustré sur l'école de l'époque, avant sa libération de la tutelle du maire et du curé. Source : TF1, "La république nous.

La Sécu a été entièrement bâtie dans un pays ruiné grâce à la seule volonté militante. SOURCE : Le Comptoir, site Alizé Lacoste Jeanson, repris par Initiative communiste 17 novembre 2017 interview de Michel Étiévent Avec Macron, la privatisation de la Sécu est en marche forcée : augmentation de la CSG (contribution sociale généralisée), milliards d’euros “économisés” (et lits d’hôpitaux en moins), chasse aux fraudeurs, augmentation du forfait hospitalier… Pour comprendre pourquoi on devrait défendre la Sécurité sociale avec acharnement plutôt qu’accepter béatement sa destruction méticuleuse, nous revenons sur les conditions de sa création et son histoire avec Michel Étiévent – historien militant né dans la même maison que l’homme à l’origine de la Sécu – dans le numéro deux de notre revue.

Le Comptoir : Comment les gens se soignaient-ils en France avant la création de la Sécurité sociale en 1945 ? Qui est Ambroise Croizat ? Note : WordPress: Quand on traita la folie comme une maladie – On n'Est Pas des Lumières. Le 13 mai 1795, le docteur Philippe Pinel entre en fonction à l’hôpital de la Salpêtrière, et décide de délivrer les aliénés de leurs chaines, qui étaient jusque là traités tels des prisonniers. Alors que sous l’Ancien Régime, les malades mentaux étaient considérés de la même façon que les délinquants et les marginaux et enfermés en prison sous les mêmes conditions que ces-derniers, le XIXème siècle est l’époque qui verra le regard sur la folie se transformer. Au début du siècle se créent les premiers asiles où ils sont désormais séparés des autres prisonniers, posant les bases de ce qui mènera à l’avènement de la psychiatrie moderne.

Le docteur Philippe Pinel est l’un des principaux acteurs de ce changement, puisqu’il fut l’un des premiers à considérer les malades mentaux comme des sujets moraux à part entière qui avaient été victimes d’atteintes physiologiques causées par les émotions et à affirmer que ceux-ci pouvaient être soignés. Partager l'article: L'Histoire Pour Tous Public Group.