background preloader

RELIGION DE L'EGYPTE ANCIENNE

Facebook Twitter

Mythe de la création du monde en Égypte antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mythe de la création du monde en Égypte antique

Ainsi, Hérodote, qui ne croyait qu'à ce qu'on pouvait lui confirmer en plusieurs endroits, conclut de la disparité des mythes qu'il entendit lors de son voyage en Égypte, qu'au sujet des dieux, les Égyptiens n'en savaient pas plus les uns que les autres[1]. La cohérence de ce système s'explique par le fait que pour les Égyptiens, chaque démiurge local n'est qu'une manifestation d'une même puissance divine sous une multitude de formes. C'est ainsi qu'on définit parfois la religion égyptienne comme « un monothéisme dans un polythéisme » ou un monothéisme polymorphique.

À l'époque amarnienne, le pharaon Akhénaton voulut concrétiser la fusion de ce syncrétisme dans un dieu universel, Aton. Ancient Egyptian Religion *** L'Egypte au temps des pharaons. Les quatre fils d'Horus Le sommet des quatre canopes étaient orné de l'effigie des fils d'Horus.

L'Egypte au temps des pharaons

En effet, sous la forme d'Haroeris, il eut 4 fils, identifiés aux âmes du dieu. Les croyances religieuses - Mystères d'Egypte. Les cultes La religion égyptienne est de type polythéiste mais est, en même temps, une "monolâtrie" : chaque nome et chaque ville possédaient en effet leur propre divinité tutélaire, à laquelle ils rendaient un culte particulier.

Les croyances religieuses - Mystères d'Egypte

Compte-rendu: Christiane Zivie-Coche, Dieux et Hommes en Egypte 3'000 av. J.-C. – 395 ap. J.-C. - ArteHistoire. Le deuxième chapitre aborde les divinités et cultes des nouveaux habitants d’Egypte.

Compte-rendu: Christiane Zivie-Coche, Dieux et Hommes en Egypte 3'000 av. J.-C. – 395 ap. J.-C. - ArteHistoire

Même avant l’arrivée d’Alexandre le Grand et la domination, certains cultes grecs sont déjà pratiqués dans le nord du Delta, qui voit s’installer des soldats et marchands grecs qui y diffusent leurs cultes. En effet, les Egyptiens pouvaient probablement y participer et inversement, même s’il semblerait qu’ils soient plus attachés à leurs traditions. Néanmoins, certaines représentations égyptiennes portent des influences grecques. Le ciel "stellaire" à l'Ancien Empire; la destinée stellaire du roi dans les Textes des Pyramides, et les théories modernes - ArteHistoire.

La destinée stellaire du roi dans les Textes des Pyramides Le mythe de l'ascension Le chemin que fait le roi pour atteindre les étoiles a été expliqué par Davis dans son article du mythe de l’ascension.

Le ciel "stellaire" à l'Ancien Empire; la destinée stellaire du roi dans les Textes des Pyramides, et les théories modernes - ArteHistoire

Tout d’abord, il est question du rituel funéraire. La purification du défunt se fait avec des prières pour préparer son entrée dans l’au-delà. Donc nous avons le nettoyage, le séchage, et des récitations de formules pars les « Suivants d’Horus » - qui étaient surement les prêtres funéraires. Amentet Neferet – Egyptian Religion. HAIR AND DEATH IN ANCIENT EGYPT. All along this work we have found three different mourners involved in Egyptian funerals.

HAIR AND DEATH IN ANCIENT EGYPT

On one hand there were groups of common mourners (mainly women, but sometimes also men) among the rest of the members of the cortège. They were walking together weeping and making the typical gestures of mourning: beating themselves, raising arms, ripping their clothes…those gesture included also to shake the hair and cover the face with it (nwn) or to pull a front lock of hair (nwn m). Egyptian documents (texts and iconography) do not give evidence that both gestures were made together; common mourners made one or another nor did the whole group do the same gesture all together. It seems that there was no coordination and that the women could make different mourning movements during the procession.

The question is if that depended on something. Was it something spontaneous and did it not depend on any order? Isis and Nephtys are at both extremes of the mummy. Philosophie et spiritulité de l'antique temple égyptien. (Partie 1) Pensée 1. «.Les demi-initiés, reconnaissant la non-réalité relative de l’Univers, s’imaginent qu’ils peuvent défier ses Lois.

Philosophie et spiritulité de l'antique temple égyptien. (Partie 1)

Ce sont des sots insensés et présomptueux qui vont se briser contre les écueils et que les éléments déchireront à cause de leur folie. Le véritable initié connaissant la nature de l’Univers, se sert de la Loi contre les lois, du supérieur contre l’inférieur, et par l’Art de l’Alchimie, il transmute les choses viles en des choses précieuses.; c’est ainsi qu’il triomphe. La Maîtrise ne se manifeste pas par des rêves anomaux, des visions et des idées fantastiques, mais par l’utilisation des forces supérieures contre les forces inférieures, en évitant les souffrances des plans inférieurs en vibrant sur les plans supérieurs. Philosophie et spiritulité de l'antique temple égyptien. (Partie 2) Pensée 2. « Quand les oreilles de l’élève sont prêtes à entendre, c’est alors que viennent les lèvres pour les remplir de Sagesse. » Le Kybalion (Hermès Trismégiste).

Philosophie et spiritulité de l'antique temple égyptien. (Partie 2)

Pensée 3. « Toute Cause à son effet ; tout effet a sa cause ; tout arrive conformément à la Loi ; la Chance n’est qu’un nom donné à la Loi méconnue ; il y a de nombreux plans de causation, mais rien n’échappe à la Loi. » Le Kybalion (Hermès Trismégiste). La religion égyptienne antique. Au delà des momies et des temples, quel message véhiculent le culte du soleil, la pesée de l'âme et le mythe d'Osiris ?

La religion égyptienne antique

La religion égyptienne est importante à considérer pour plusieurs raisons : Son ancienneté en a fait le modèle de presque toutes les religions moyen-orientales et occidentales.Sa longévité (3000 ans d’existence) présente une religion qui évolue en fonction de l’histoire de l’Egypte. Là encore, la religion égyptienne constitue un modèle dans l’étude du développement de la pensée religieuse.Remontant au début de l’histoire connue, cette religion donne un parfait exemple de la mise en place des systèmes religieux en général. L'histoire de l'Egypte. LA PSYCHOSTASIE. Nephtys Les vases canopes Différents papyrus représentent la scène de la psychostasie, dont l'un des plus célèbres est celui d'HOUNEFER, scribe royal ayant vécu sous le pharaon Séthi 1er (1285 aJC) ( Nouvel Empire - XIXè dynastie) .

LA PSYCHOSTASIE

Ce papyrus peint, retrouvé à Thèbes est conservé au British Muséum de londres. Les évènements qu'il représente sont décrits au chapitre CXXV du livre des morts dont la traduction la plus réputée est celle de Grégoire KOLPAKTCHY réalisée en 1954 Sur la gauche de la scène, le défunt Hounefer en robe blanche se présente devant un tribunal présidé par Osiris, qui décidera s'il est digne d'entrer dans le monde divin. Il est tenu par la main et conduit par Anubis le dieu à tête de chacal, patron des embaumeurs. Dans la partie haute de la scène , le scribe royal Hounefer est agenouillé, il lève les mains en signe d'adoration. Le défunt énumère devant les dieux et les juges les fautes qu'il n'a pas commises. 14 juges sont présents dans le papyrus de Hounefer Hounefer ou. ANCIENT EGYPTIAN MUMMY. Making an Ancient Egyptian Mummy. Making an Ancient Egyptian Mummy.

Ancient Egypt. Ancient Egypt history covers a continuous period of over three thousand years. To put this in perspective - most modern countries count their histories in hundreds of years. The Life of An Egyptian Initiate. Livre pour sortir au jour. Livre de l' Amdouat. Egyptian mythology. Philosophie égyptienne. Philosophie et spiritulité de l'antique temple égyptien. (Partie 1) Ogdoad. NOTES ON EGYPTIAN RELIGION AND ASTRONOMY. Inscriptions and pictorial representations inside tombs give clues to the mythological context in which the pyramids were built, as well as to the meanings of architectural features.

Ancient Egypt: the Mythology and egyptian myths. Animal Mummies in the Cairo Museum. La momification. L'Egypte au temps des pharaons / Mythologie. Mythologie égyptienne / La création du monde. 2° Autres cosmogonies – Comme nous l’avons évoqué précédemment, les mythes de la création du monde variaient d’une cité à l’autre. a) Cosmogonie memphite : A Memphis, les prêtres de la cité érigèrent leur divinité tutélaire, Ptah, en démiurge. Parvenant au cours de l’Antiquité à rivaliser avec la mythologie héliopolitaine, il est intéressant de remarquer que la cosmogonie memphite est sans doute la genèse la plus simple à comprendre de nos jours. Stèle dédiée au dieu Ptah, XX° dynastie, vers 1100 avant Jésus Christ, musée du Vatican, Rome. A l’origine des temps, nous retrouvons Noun, qui donna naissance à Ptah. Ce dernier, se représentant le monde par la pensée, donna vie à sa création en parlant, énumérant chacune de ses créations.

LA CREATION DU MONDE SELON L'ANCIENNE EGYPTE (.pdf) The Theban Royal Mummy Project. Mythology Gallery Directory. Françoise Dunand, La religion égyptienne. Des monuments admirablement préservés, des textes de mieux en mieux déchiffrés et une multiplicité d'images : on pourrait penser que la religion égyptienne n'a plus de secrets. Pourtant, de ses débuts, nous ne savons à peu près rien. Lorsque l'Égypte entre dans l'histoire, sous la forme d'un état centralisé, dirigé par des rois au pouvoir absolu, son système religieux est déjà en place. Ce système va perdurer pendant plus de trois millénaires, comme nous l'explique aujourd'hui Françoise Dunand qui a publié notamment, aux éditions Colin en 1991, Dieux et hommes en Égypte. Dès l'origine, le pharaon est le responsable du culte… Sous l'Ancien Empire, ses rapports étroits avec les dieux sont évidents : les statues de Chephren, retrouvées dans son temple funéraire à Giza, montrent le faucon Horus posé sur sa nuque et l'entourant de ses ailes, expression de la protection divine exercée sur la fonction royale.

Des dieux sous forme de faucon, de vautour, de cobra… Un éventuel monothéisme ? La momification égyptienne. Historel / Les textes des Pyramides. The Egyptian Tree of Life. The ancient Egyptian Tree of Life was the Ficus Sycomoros, a fruit bearing fig and almost certainly the same as determined by the Hebrews for their Garden of Eden account, given the handy proximity of fig leafs in that version of events. The tree and it's fruit was particularly sacred within the Cult of Hathor and is often seen in tombs in the context of providing nourishment for the dead, thus it had association with eternal life. Mythologie Egyptienne.