background preloader

La recherche

Facebook Twitter

Les chaires

La Recherche à Sciences Po > Accueil. Publication du cevipof La France au front : Essai sur l’avenir du Front national Par Pascal Perrineau, Fayard Le Front national est-il en passe d’accéder au statut de « grand parti » ?

La Recherche à Sciences Po > Accueil

Après avoir prospéré pendant près de trente ans sur les désillusions, les rejets et les inquiétudes, il aspire aujourd’hui à sortir de cette enclave. Le moment est propice : plus que jamais, la crise économique et sociale accentue le discrédit qui touche les deux grandes forces de gouvernement autour desquelles s’organisent les alternances depuis des décennies. Observatoire sociologique du changement. Centre Sociologie des Organisations. CEVIPOF Policy. ’Etudes européennes.

CERI Relations internationales. Spécialiste des partis et des mouvements sociaux en Amérique latine, Hélène Combes est chargée de recherche au CNRS.

CERI Relations internationales

Elle a rejoint le CERI en 2011 et a récemment coordonné, avec David Garibay et Camille Goirand, l’ouvrage intitulé Les lieux de la colère : occuper l’espace pour contester, de Madrid à Sanaa paru chez Karthala. - Cet ouvrage s’intéresse à un angle mort dans la sociologie des mouvements sociaux : que signifie « spatialiser l’analyse des mobilisations » ? - Je vais partir du paradoxe qui a été à l’origine de cet ouvrage collectif : les mobilisations étaient souvent associées, dans les médias, à des lieux physiques.

Pendant les révolutions arabes, la mobilisation a souvent été nommée en fonction de la place où elle se tenait : place Tahrir, la place du changement à Sanaa, puis Gezi en Turquie, etc. En revanche, si on regarde la littérature sur les mouvements sociaux, cette question – du moins dans l’espace français était assez peu traitée. OFCE - Centre de recherche en Economie de Sciences Po. Centre d'histoire. Groupe d’Économie Mondiale.

Ecole doctorale

Medialab. Presses de Sciences Po.