background preloader

Documents sélectionné

Facebook Twitter

Pourquoi devient-on dépendant? Le joueur qui a développé une dépendance aux jeux de hasard et d’argent finit le plus souvent par atteindre une phase de désespoir en voyant son univers s’écrouler.

Pourquoi devient-on dépendant?

Il se retrouve isolé de sa famille, de son entourage et de son milieu de travail. Et c’est dans ces moments difficiles qu’il mesure pleinement les conséquences du jeu sur sa vie et qu’il entreprend une démarche pour s’en sortir. Mais avant d’en arriver là, plusieurs facteurs ont interagi pour développer et installer sa dépendance aux jeux de hasard et d’argent. L’illusion de pouvoir contrôler le hasardIl existe un élément sur lequel l’être humain n’a aucun pouvoir : le hasard. Avec lui, l’intelligence et l’habileté ne comptent pas. L’appât du gainLes émotions que procure le jeu sont très séduisantes. 7 histoires insolites de gagnants à la loterie. Qui n'a jamais rêvé de gagner un jour à la loterie?

7 histoires insolites de gagnants à la loterie

Alors que ce vendredi, 176 millions d'euros sont mis en jeu, L'Express retrace sept histoires insolites de gagnants. Cinq millions pour 25 collègues Ce 5 mars 2011, 25 chauffeurs de bus de l'entreprise Véolia jouent pour la troisième fois ensemble au Loto. Et, contrairement aux deux fois précédentes, la chance leur sourit. Les sept numéros sur lesquels ils ont parié, sortent. >> Lire aussi sur le site de 20 minutes: Vingt-cinq chauffeurs de bus gagnent 5 millions d'euros au Loto Des futurs mariés remportent 51 millions d'euros Ils étaient sur le point de se marier, leur machine à laver venait de tomber en panne...

>>Lire aussi sur le site du Telegraph (en anglais): £45 million lottery couple Matt Topham and Cassey Carrington give away £1.3 million to best friend Il gagne deux fois au loto Jamais deux sans trois? >> Lire aussi: Il gagne au Loto pour la seconde fois. Les addictions aux jeux d’argent et de hasard. Loterie, grattage, casino, paris sportifs, jeux en ligne… Près d’une personne sur deux déclare jouer à des jeux d’argent et de hasard.

Les addictions aux jeux d’argent et de hasard

Et certains en deviennent accros au point de se transformer en joueurs pathologiques. Explications. La dépendance aux jeux d’argent et de hasard a été une première fois mentionnée en 1561, décrite en 1914 puis analysée par Freud en 1928. On prend la chose au sérieux en 1957 avec la sortie de Psychology of Gambling (La psychologie du jeu) rédigé par le psychanalyste Edmund Bergler, considéré comme élément fondateur de ces études. Aujourd’hui, pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’addiction comportementale se définit par l’impossibilité de contrôler une pratique visant à produire du plaisir ou à écarter une sensation de malaise, et d’interrompre sa poursuite malgré ses conséquences négatives.

Un million de Français à risque Les signes qui doivent alerter. Quand les jeux d'argent profitent de la crise. Si la conjoncture économique se dégrade, caractérisée par une baisse du pouvoir d'achat, les joueurs n'ont jamais été aussi nombreux à jouer dans les casinos ou à acheter des billets de Loto.

Quand les jeux d'argent profitent de la crise

Couleur de l'espérance, de l'argent, des casinos -et donc de gains mirobolants-, le vert n'a jamais autant eu la cote. En 2011, la Française des jeux (FDJ) a notamment signé une année record concernant les mises, qui s'élèvent à 11,4 milliards d'euros (+8,5% par rapport à son précédent exercice). Au total, pas moins de 27 millions de Français ont joué 8 euros par semaine en moyenne. Il en va de même pour le PMU, dont le chiffre d'affaires a pour la première fois franchi la barre des 10 milliards d'euro.

Hors des frontières de l'Hexagone, les joueurs flambent également. Au contraire: comme l'explique Jean-Pierre Martignoni, la «théorie de la pauvreté» s'applique ici. Le casino, un lieu de vie Les casinos l'ont bien compris et surfent sur cette tendance. LES JEUX DE HASARD ET D'ARGENT EN FRANCE. Les Français jouent de plus en plus à des jeux d'argent. Une étude publiée jeudi 16 avril prouve que les Français jouent et dépensent de plus en plus dans les jeux d'argent.

Les Français jouent de plus en plus à des jeux d'argent

En 2014, plus de la moitié des Français a joué au moins une fois à un jeu d'argent ou de hasard. Selon une enquête de l'observatoire des jeux, le nombre de joueurs réguliers, c'est à dire qui jouent au moins une fois par semaine, est passé de 22,4% en 2010 à 31,5% en 2014. "Je joue toutes les semaines les mêmes numéros depuis 1978", confie une joueuse régulière au micro de France 2. Aujourd'hui, 200 000 Français sont considérés comme des joueurs excessifs.

Un chiffre stable, mais ceux ayant des comportements à risque sont plus nombreux. Le JT.