background preloader

Opendata

Facebook Twitter

Design de la privacy, une cartographie de veille à enrichir. LINC a conçu en 2015 une première cartographie du legal design et du design de la privacy, comme un projet d'exploration de l'écosystème de la privacy au travers d'un nouveau regard : celui du design et donc des moyens concrets mis en oeuvre ou explorés pour informer, protéger, éduquer...

Design de la privacy, une cartographie de veille à enrichir

Projet ouvert, cette cartographie et ce benchmark ont vocation à évoluer grâce à vos contributions. Voici la première version de ce travail. Quelles sont les différentes stratégies des acteurs face à l'enjeu de représentation et de maîtrise des données personnelles? En parallèle des autorités de protection de données personnelles, toute une série d'acteurs (associations, chercheurs, artistes ou même des start-ups) ont choisi de développer des projets innovants autour de la manière de parler de la privacy. Connaissez-vous vraiment l'Open Data ? L’Open Data ou donnée ouverte est une tendance de fonds dans l’accès à la donnée mais elle est assez méconnue alors découvrez en quoi elle consiste et sa large diffusion.

Connaissez-vous vraiment l'Open Data ?

Qu’est-ce que l’Open Data ? L’Open Data ou donnée ouverte est une donnée numérique d’origine publique ou privée. Celle-ci peut être produite par une collectivité, un service public ou même une entreprise. Elle est diffusée de manière structurée selon une méthode, une licence ouverte également qui permet son libre accès et sa réutilisation par tous sans restriction technique, juridique ou financière. L’Open Data (ouverture des données) se qualifie également comme un mouvement, une philosophie d’accès à l’information et une pratique de publication de données librement accessibles et exploitables.

Selon Elinor Ostrom (1933-2012 ; économiste et politologue américaine), c’est une tendance qui considère l’information publique comme un bien commun dont la diffusion est d’intérêt général. L'open data : fiche synthétique. La réutilisation des informations publiques, souvent nommée par commodité open data, est devenue une des thématiques très porteuses : Dans le secteur public, sujet de la règlementation à respecter ;Dans le secteur privé où les initiatives se multiplient pour imaginer des produits et services innovants développés à partir de la réutilisation desdites informations publiques.

L'open data : fiche synthétique

Ainsi apparaissent de plus en plus des « jeux de données » disponibles en ligne et récupérables par toute personne. Ce qui dit la loi La mise à disposition des données produites ou détenues par les acteurs publics est un processus ouvert. La loi CADA et le décret du 30 décembre 2005 fixent les règles minimales à respecter pour accompagner l’ouverture des données publiques au sens strict (produites ou détenues par l’acteur public dans le cadre d’une mission de service public).

Ce guide est par ailleurs disponible en ligne. Définitions Open data Qu’est-ce qu’une donnée « ouverte » ou « libre » ? Mission Etalab La mission Etalab) Open Data : comment les collectivités s'y mettent. L’Open Data, il faut y aller mais comment ?

Open Data : comment les collectivités s'y mettent

En France, depuis deux ans, une vingtaine de collectivités pionnières ont ouvert leur portail. Les Hauts-de-Seine, la communauté d’Agglo Versailles Grand Parc, viennent tout juste de franchir le pas. Reste une immense majorité de collectivités qui, les mains dans le cambouis, se frottent aux multiples interrogations que la démarche suscite : internet ou sur demande, quelle licence, quel portail, quelles données, etc… Pour savoir où en sont les acteurs publics, une vaste étude (227 pages) de Serdalab, laboratoire de veille et d’études, qui s’appuie sur deux enquêtes réalisées entre juin et septembre 2012 auprès d’un échantillon de 60 acteurs publics et collectivités locales vient d’être publiée (1). Pas facile d’identifier les jeux de données à libérer - Premier enseignement : rétrospectivement, la plus grande difficulté, c’est l’identification des jeux de données à libérer.

La ville de Paris se lance dans l’Open Data « World e.gov forum. Le conseil de Paris a voté une délibération approuvant l’adoption d’une licence adaptée de l’Open Database License (ODbL) pour les données publiques de la ville.

La ville de Paris se lance dans l’Open Data « World e.gov forum

Il s’agit de la première ville en France à adopter ce type de licence existant au niveau international, libre, permettant une réutilisation commerciale gratuite des données, et imposant un devoir de co-production aux réutilisateurs des données. Dans sa stratégie Open Data, elle avait tout d’abord présenté un projet n’autorisant pas la réutilisation commerciale gratuite de ses données, lors de la délibération des 7 et 8 juin 2010. L’objectif était alors de mettre en place une licence « maison », comme celles développées part l’APIE (Agence pour le patrimoine immatériel de l’Etat). Mais avec le concours d’associations proches de la communauté du logiciel libre, comme Regards Citoyens, Veni Vidi Libri, la ville s’est finalement prononcée pour l’adaptation de l’ODbl en droit français.

Une licence reconnue au niveau international.