background preloader

Développement durable

Facebook Twitter

Where Children Sleep. Dollar Street. Avec la fonte du permafrost: les sommets des Alpes risquent de partir en miettes @nouvo. L’urbanisation sauvage à Houston pointée du doigt dans les inondations historique. WASHINGTON | L’urbanisation sauvage à Houston et ses environs a aggravé les inondations dévastatrices provoquées par l’ouragan Harvey, estiment des experts de l’aménagement urbain qui relèvent que ces phénomènes risquent d’être plus intenses avec le réchauffement climatique. L’explosion des constructions résidentielles et des locaux commerciaux ces dernières années, sans pratiquement de restriction, même dans des zones inondables, a nettement réduit la capacité des sols à absorber l’eau de pluie, expliquent-ils.

La population du Grand Houston a augmenté de 42% entre 1995 et 2015 pour atteindre 4,4 millions aujourd’hui. Pour faire face à ce rapide accroissement démographique quelque 10 000 hectares de zones marécageuses et de prairies sauvages ont été urbanisées, selon une étude de l’Université A&M du Texas. Harvey a déversé 56 trillions de litres du jamais vu. Individualisme texan Les résidents ont voté à trois reprises contre l’adoption d’un code d’urbanisme. Prise de conscience. Les îles du futur - Samso - La communauté au courant | ARTE+7. Comment éviter la bombe démographique en Afrique.

La population mondiale a été estimée, fin juin, à 7,55 milliards, par l'ONU. Le continent africain apparaît en deuxième position avec près d'1,3 millard de personnes, soit 16% de la population mondiale, derrière l'Asie qui concentre 4,5 milliards d'âmes. Alors que la croissance démographique ralentit partout dans le monde, la population africaine croît à un rythme accéléré. D'après les prévisions actuelles, elle se situera entre deux et trois milliards en 2050 et atteindra 4,5 milliards en 2100: 40 % de l’humanité sera africaine à cette date, résume Le Monde. Sur la période 1950-2050, la population aura donc été multipliée par 11, là où celle de l’Amérique latine l'aura été par 4,6.

De quoi inquiéter le reste de la planète. Lors du sommet du G20 à Hambourg les 7 et 8 juillet, Emmanuel Macron n'a pas manqué d'exprimer avec force cette inquiétude, s'attirant par la même occasion des inimitiés sur le sol africain. Un processus historique Le régime post-colonial africain Comment faire alors? A Londres, une rue crée de l’énergie au passage des piétons. Bird Street est une rue peu fréquentée de Londres West End en plein centre-ville, qui a été transformée. C'est la société Pavegen qui a mis le dispositif en place. Des capteurs sont placés au sol. Au passage de chaque piéton, cela crée de l'énergie. Le chemin qui a été créé à Londres recouvre environ 10m2, qui suffiront à alimenter l'éclairage public. Chaque marcheur qui souhaiterait être informé de sa contribution peut alors installer une application qui lui est associée.

Au final, les revêtements Pavegen ont une utilité multiple. Depuis 1950, l’homme a fabriqué 8,3 milliards de tonnes de plastiques. Difficiles à traiter, les débris entraînent une pollution généralisée, qui est particulièrement inquiétante dans le milieu marin. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Clémentine Thiberge Le plastique est désormais le troisième matériau le plus fabriqué par l’homme derrière le ciment et l’acier, selon une étude publiée mercredi 19 juillet dans la revue Science Advances. Dirigé par une équipe de scientifiques américains, ce rapport est la première analyse globale de la production, de l’utilisation et de la fin de vie des plastiques dans le monde.

En basant leur méthode sur les chiffres de production de chaque pays, les chercheurs ont constaté qu’en soixante-quinze ans, les humains avaient généré 8,3 milliards de tonnes de matières plastiques, soit l’équivalent du poids de 822 000 tours Eiffel ou de 80 millions de baleines. Dès lors, la croissance de ce matériau a été exponentielle. Dans le monde, le triomphe du plastique ne montre aucun signe de ralentissement. 25 milliards de tonnes en 2050. Sommes-nous trop nombreux sur Terre ? En 2017, la population mondiale a franchi le seuil de 7 milliards et demi.

Elle ne comptait qu’un milliard d’habitants en 1800 et a donc été multipliée par sept et demi depuis (voir la figure ci-contre). Elle devrait continuer à croître et pourrait atteindre près de 10 milliards en 2050. Pourquoi la croissance devrait-elle se poursuivre ? La stabilisation est-elle envisageable à terme ? Si la population mondiale continue d’augmenter, c’est en raison de l’excédent des naissances sur les décès – les premières sont près de trois fois plus nombreuses que les seconds. Une population africaine en pleine croissance La croissance démographique a atteint un taux maximum de plus de 2 % par an il y a cinquante ans et a diminué de moitié depuis, pour atteindre 1,1 % en 2017 (voir la figure ci-contre). À quoi s’attendre dans les décennies à venir Ces chiffres sont des projections et l’avenir n’est évidemment pas écrit.

Il est illusoire de penser pouvoir agir sur le nombre des hommes à court terme. L'eau en Australie - Histoire-géographie - Éduscol. Si l'exemple de l'Australie est régulièrement utilisé dans les études de cas sur la gestion de l'eau, le cas de la Tasmanie, développé dans ce dossier, est particulièrement original. Contrairement au reste du pays, la région est arrosée , agricole et a développé l'hydroélectricité jusqu'à ce qu'éclate dans les années 1980 une controverse sur les conséquences sociales et environnementales de la construction de barrages.

Le dossier propose une première partie plus générale sur les ressources en eau australiennes et la construction des barrages par les territoires et le gouvernement fédéral contre la peur d'une pénurie d'eau. Les enseignants y trouveront notamment une carte de la pluviométrie sur l'ensemble du territoire ainsi que des cartes animées sur l'historique de la construction des barrages. Retrouvez deux scénarios pédagogiques consacrés à ce thème : la question de l'accès à l'eau : étude de cas en Australie et l'eau, une ressource essentielle : l'exemple de Merbein en Australie.

Qui n'a pas accès à une toilette dans le monde? La réponse en carte | Les cartes week-end. Un texte de Mélanie Meloche-Holubowski À l’occasion de la Journée mondiale des toilettes, le 19 novembre, l’ONU tient à rappeler que 2,4 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des toilettes sanitaires et sécuritaires. « On tire la chasse et on ne pense pas au fait que une personne sur trois à travers le monde n’a pas accès à des toilettes salubres », dit Nicole Hurtubise, présidente-directrice générale de WaterAid Canada, un organisme non gouvernemental qui a pour mission d’améliorer l’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires.

Pourtant depuis 2010, l'ONU considère l’accès à l’eau et à un réseau d’assainissement adéquat comme un droit fondamental. « L’eau et l’assainissement sont la clé pour réduire la pauvreté. On ne se rend pas compte de l’impact qu’une toilette peut avoir dans la vie d’une personne – au niveau de la santé, de l’éducation, de la croissance économique et du rôle des femmes dans la société », dit Mme Hurtubise. L'accès à des toilettes dans le monde. Au Laos, le sable et les galets du Mékong aspirés pour la construction. Sable, graviers, galets... Au sud de Vientiane, le Mékong est pillé pour alimenter en matériaux les immenses chantiers chinois. Une exploitation non encadrée qui affecte la vie des Laotiens, déjà en proie à la pauvreté, et a de graves répercussions écologiques. Partout autour de la planète, sur les plages comme dans les rivières, légalement ou illégalement, le sable est ponctionné. Et en Asie, l'extraction se fait à une échelle colossale, notamment pour répondre aux appétits de construction du géant chinois et de Singapour.

Aujourd'hui, le sable est la deuxième ressource naturelle la plus consommée dans le monde après l'eau, avec 30 milliards de tonnes utilisées tous les ans. Jusqu'ici, le Laos avait été plutôt épargné. D'autres canalisations charrient, dans un bruit assourdissant, des tonnes de galets de la taille d'un poing que des dizaines de travailleurs s'empressent de trier et de placer dans de grands sacs. "La rivière a beaucoup changé. . - 'Exploitation non durable' - Nourrir l’humanité sans détruire de nouvelles forêts. L’agriculture est la principale cause de déforestation dans le monde ; pourtant il est possible de nourrir l’humanité sans détruire de nouvelles forêts, démontre l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans un rapport sur la situation des forêts du monde publié lundi 18 juillet.

Entre 1990 et 2015, la superficie forestière mondiale a diminué de 129 millions d’hectares (3,1 %) et compte aujourd’hui un peu moins de 4 milliards d’hectares. Bien que la perte forestière nette, au niveau planétaire, ait ralenti – passant d’une moyenne de 7,3 millions d’hectares par an dans les années 1990 à 3,3 millions d’hectares par an sur la période 2010-2015 –, la déforestation reste « très préoccupante », s’alarme la FAO. Et notamment sous les tropiques et dans les pays à faible revenu, où le phénomène prédomine. Lire aussi : Déforestation : 18 millions d’hectares de forêts perdus en 2014 Maintenir un couvert forestier Gestion participative.

Des micro quartiers interdits aux voitures : la recette de Barcelone contre la pollution. Barcelone vue du ciel (Crédit : Arnaugir/Wikimedia Commons) Il est devenu irrespirable. Selon l’OMS, l’air de Barcelone est si pollué qu'il provoque 3 500 décès prématurés par an. Mais, dès 2017, cela pourrait s’améliorer grâce à un nouveau plan d’urbanisme, voté à l'automne par la municipalité Podemos.

Pour réduire de 20 % le trafic automobile, la ville va réorganiser la circulation et l’agencement de neuf de ses quartiers. Le plan urbain de Barcelone (Crédit : Ajuntament de Barcelona) "Il s’agit de rendre les rues aux citoyens, qui pourront ainsi goûter à de nouveaux usages et de nouveaux droits dans leurs quartiers. Le concept est déjà expérimenté depuis 2003 dans le quartier de Gràcia, près de la Sagrada Familia, la célèbre cathédrale de Gaudi. À LIRE AUSSI : Grâce aux nouvelles technologies, Barcelone redonne le pouvoir à ses habitants Barcelone prévoit d'investir 10 millions d’euros dans ce plan.

Les écoquartiers, vitrines de la ville durable ? Ecoquartier de la ZAC de Bonne à Grenoble © Thinglink L’écoquartier : un pas vers la ville durable BedZed au sud de Londres, Vauban à Fribourg, ZAC de Bonne à Grenoble… Ces noms raisonnent pour ceux qui s’intéressent à la ville durable comme de véritables promesses, celles de pouvoir expérimenter à l’échelle d’un quartier le développement durable de nos villes. En somme, un premier pas vers le développement d’espaces urbains durables. Ces espaces permettent de mettre en place des démarches, des techniques, des architectures, des systèmes urbains qui visent à accompagner la mutation vers un système urbain durable. Mais attention, il ne s’agit pas à l’instar d’une bonne vieille recette de cuisine de prendre un certain nombre d’ingrédients pour en faire un écoquartier.

Car le modèle n’est pas transposable partout, et c’est bien l’approche écosystémique qui doit primer. L’écoquartier est aujourd’hui devenu un label Des limites dans la conception actuelle des écoquartiers. La première ville verte va sortir de terre aux États-Unis. CARTES. "La France toxique" : Marseille ville la plus polluée, amiante et radioactivité à Paris. "Officiellement, la centrale de Nogent-sur-Seine à 80 km de Paris n’est pas inondable, sauf que la salle des machines a été inondée en 2006. " L'association Robin des Bois publie ce mercredi 4 mai (éditions Arthaud) un "Atlas de la France toxique", qui dresse un panorama des risques, des dangers et des pollutions au niveau local dans le pays. "Notre but n'est absolument pas de faire un hit-parade des villes les plus polluées ou des zones les plus toxiques mais plutôt d'informer les lecteurs des risques qu'ils encourent", explique Jacky Bonnemains, coauteur et président de Robin des bois, "afin qu'ils fassent pression sur les politiques et s'opposent aux industriels.

" Des "déchets de guerre" (obus, munitions rouillées...) aux boues de dragage en passant par les perchlorates, aucune région de France n'est épargnée par les traces de l'activité humaine et industrielle. Focus sur les conclusions de l'ouvrage concernant les deux plus grandes agglomérations du pays : Paris et Marseille. Programmes de seconde sur Géoconfluence. Géoconfluences : lettre d'information spéciale "nouveaux programmes" La préparation au programme de la classe de seconde en vigueur à la rentrée 2010 A partir d'une présentation simplifiée de ce programme, nous avons sélectionné des pages de ressources de Géoconfluences à destination du formateur et de l'enseignant.

Thème introductif - Les enjeux du développement. Question obligatoire : Du développement au développement durable Un développement inégal et déséquilibré à toutes les échelles / De nouveaux besoins pour plus de 9 milliards d'hommes en 2050 / Mettre en œuvre des modes durables de développement. - Ensemble du dossier "Le développement durable, approches géographiques" : - Pauvreté et mobilités circulaires campagnes / villes au Niger : - La pêche dans le lac Victoria, un exemple de mal-développement : - Aspects et impacts territoriaux du Grenelle Environnement : - La croissance et le développement , à quelles conditions ? Thème 2 - Gérer les ressources terrestres.

Superbes affiches du WWF. Affiches du WWF (Fonds mondial pour la nature) réalisées par l’agence de publicité TBWA pour la protection de la nature et de l’environnement. Impact réchauffement climatique sur le littoral. Connaître les ressources en eau en France - Histoire-géographie - Éduscol. L’application « Qualité Rivière » est disponible pour smartphones et tablettes. Une carte interactive permet de savoir si le cours d’eau sélectionné est en « très bon état », « bon état » ou encore en « mauvais état ». Ces données sont le fruit des analyses menées sous la responsabilité des agences de l’eau dans le cadre du système d’information sur l’eau et du schéma national des données sur l’eau.

Celles-ci proposent sur leur site des ressources pédagogiques pour les enseignants sur le thème de l’eau dans les différentes régions françaises, avec pour objectif de connaître les enjeux de l’eau, sa gestion et les actions pour la préserver. Certains sites sont réservés aux enfants. Actualité à exploiter avec : Un « SIG à dires d’acteurs » : décryptage des vulnérabilités environnementales des agro-éleveurs et pasteurs au Bénin. Territoire - Développement durable : 20 indicateurs régionaux et départementaux - Développement durable : 20 indicateurs régionaux et départementaux. Site de l'Education à l'environnement pour un développement durable à destination du monde éducatif.

Amazonie : synthèse sur la déforestation. INA - PlaceToB. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) - France-Diplomatie - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international. Au Costa Rica, sur la route de l’électricité verte. Kiribati, un espace-enjeu médiatique de la COP 21. Les mini-bouteilles d'eau : une catastrophe pour l'environnement. Réchauffement climatique : la Camargue, une fragile dentelle.