background preloader

UNION INDIENNE

Facebook Twitter

Dossier "Agriculture indienne", Revue Economie rurale, juin 2016. ● Ce numéro présente un dossier portant sur l’agriculture indienne.

Dossier "Agriculture indienne", Revue Economie rurale, juin 2016

Ce dossier a été coordonné par Damien Bazin. Il est composé d’une introduction et de quatre articles : trois articles « Recherches » et un article « Faits & Chiffres ». Il croise les regards de différentes disciplines en sciences sociales pour analyser les transformations de l’agriculture indienne : transformations économiques (en termes de croissance sectorielle, de productivité du travail, d’exportations…), sociologiques, environnementales et sanitaires. "Le développement du Nord-Est de l'Inde : une politique d'intégration régionale qui conforte sa marginalisation" 2015. En janvier 2015, le ministre du Développement du Nord-Est Jitendra Singh annonce le lancement de « Make in Northeast », initiative régionale s'inspirant du vaste programme de développement de l'industrie nationale « Make in India » voulu par le Premier ministre Narendra Modi.

"Le développement du Nord-Est de l'Inde : une politique d'intégration régionale qui conforte sa marginalisation" 2015

Région géographiquement enclavée, constamment exclue du roman national indien, le Nord-Est[1] est une péninsule terrestre d'une superficie de près de 255 000 km², (7,7 % du territoire national), entourée, d'ouest en est, par le Bhoutan, la Chine (Tibet), le Myanmar et le Bangladesh. Rattaché au reste de l'Inde par le corridor de Siliguri, un étroit cordon d'une vingtaine de kilomètres, ce territoire pâtit à l'échelle du pays d'un retard socio-économique croissant et apparaît sur les plans symbolique autant que politique comme une périphérie. Carte de l'Inde et du Nord-Est de l'Inde (© 2015 / X. Houdoy) Xavier Houdoy, doctorant à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII). Atlas du recensement indien de 2011, en ligne. Bertrand Lefebvre, post-doctorant à l’Université de Rouen, UMR CNRS IDEES, vient de mettre en ligne, le 14 mars 2016, sur son blog de recherche AO-Seine, un Atlas du recensement indien de 2011, À partir des données issues du site web du recensement indien (Census of India), 25 cartes ont été réalisées avec Philcarto.

Atlas du recensement indien de 2011, en ligne

Elles sont rassemblées en 9 thèmes : Populations | Minorités | Urbanisation Démographie | Déséquilibres du genre | Alphabétisation Population active | Agriculture | Industries et services (Populations, Minorités, etc…). Ce bel outil veut offrir une approche exploratoire du territoire de ce pays-continent. À partir de la cartographie de données démographiques, sociales et économiques pour les 640 districts qui composaient l’Inde en 2011, se dessine un pays marqué par la permanence de fortes disparités régionales. "Les paradoxes de la modernité indienne" - CETRI, 2011.

L’Inde, si elle intrigue et fascine, interpelle surtout par les ambiguïtés qui la traversent.

"Les paradoxes de la modernité indienne" - CETRI, 2011

Cataloguée il y a deux décennies à peine comme l’un des pays les plus pauvres du monde, longtemps marginalisée sur la scène internationale, elle s’affirme désormais comme une puissance « brillante » et incontournable, au point que la banque d’affaire américaine Goldman Sachs prévoit qu’elle occupe le troisième rang économique mondial à l’horizon 2025. Cette ascension, malgré les apparences, n’a rien de fortuit. Elle trouve ses fondements dans la période post-indépendance. Le modèle de développement instauré par Nehru a permis la constitution « en interne » d’un substrat économique et scientifique sur lequel le pays se repose encore. Ce système d’économie mixte qui attribue un rôle central à l’État a toutefois montré ses limites et a finalement été démantelé. "Les chiffres clés de l'Inde" Documentation française 2016. Cartes schématiques de l’Inde.

"Les paradoxes de la santé en Inde : une illustration des enjeux de développement" Café géo-oct15. Café géo du 21 octobre 2015par Virginie Chasles Ce mercredi 21 octobre, nous accueillons au café de la Cloche Virginie Chasles, maître de conférences en géographie et aménagement à l’université Lyon 3 et spécialisée dans les questions de santé.

"Les paradoxes de la santé en Inde : une illustration des enjeux de développement" Café géo-oct15

Elle étudie plus particulièrement le lien entre genre et santé (place des femmes dans le système de santé, genre et accès aux soins). L’Inde est un pays qui lui tient tout particulièrement à cœur puisqu’elle y a mené, pour sa thèse de doctorat, une étude sur la maternité[1]. Elle vient également de collaborer au nouveau manuel sur l’Inde paru chez Armand Colin (L’Inde, une géographie) sous la direction de Philippe Cadène et Brigitte Dumortier, pour un chapitre sur les questions de santé. Préambule Virginie Chasles tient d’abord à souligner un paradoxe concernant l’Inde. Partant de paradoxe d’une croissance sans développement, cette présentation aura deux objectifs : Des progrès significatifs qui restent insuffisants Bilan. "Une place en Asie et dans le monde" Revue Projet, 2009. Longtemps fermée sur elle-même, l’Inde s’éveille au monde.

"Une place en Asie et dans le monde" Revue Projet, 2009

A l’exemple de la Chine sa voisine, à la fois modèle et rivale, l’inde sera-t-elle reconnue comme une grande puissance mondiale ? Inde -"La question musulmane" Revue Projet, 2009. Le nouveau terrorisme islamique en Inde témoigne du malaise vécu par la minorité musulmane.

Inde -"La question musulmane" Revue Projet, 2009

Celle-ci, en déclin économique mais à forte croissance démographique, se voit marginalisée. Va-t-on vers une alliance des musulmans de basse caste avec leurs homologues hindous ? Les Musulmans forment en Inde une minorité différente des autres. Ils portent d’abord les stigmates du passé, étant donné que c’est à leurs pères que l’on impute la partition de 1947 – dont la question du Cachemire reste le sous-produit le plus problématique. Bien des Hindous les soupçonnent de tendances panislamiques, voire pro-pakistanaises.

Surtout, les Musulmans ne suivent pas, comme la plupart des autres minorités, une courbe ascendante. Cette faiblesse de leur statut socio-professionnel s’accompagne pour les Musulmans d’un niveau de vie très médiocre, la situation étant plus contrastée à la ville qu’à la campagne. Cette situation socio-économique dégradée s’explique par un retard croissant en termes d’éducation. "Les castes en Inde" Géoconfluences 2007. Le kaléidoscope des castes, des jâtis et autres marquages communautaires On associe souvent les castes en Inde au modèle des quatre "varna" (ou "couleurs") du système brahmanique : les Brahmanes (prêtres), les Kshatriyas (guerriers), les Vaishyas (commerçants), et enfin les Shudras (travailleurs manuels) auxquels s'ajoutent les Dalits (hors-castes ou Intouchables) qui représentent le 1/5e de la population.

"Les castes en Inde" Géoconfluences 2007

Dans la pratique toutefois, cette présentation est réductrice. Le système des castes s'est en fait moulé dans les structures politiques démocratiques des lendemains de l'indépendance (1947) selon des modalités échappant aux simplifications hâtives. Au-delà des quatre grandes Varna du système brahmanique et des hors-castes, c'est à travers une nébuleuse de 4 ou 5 000 "jâtis" (communautés de référence) que fonctionne la société indienne selon un modèle complexe. Les jâtis se rattachent par ailleurs à différents niveaux de référence. "L’Inde courtise l’Afrique et ses matières 1ères" Le Monde 26/10/15. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Bouissou (New Delhi, correspondance) L’Afrique est à New Delhi.

"L’Inde courtise l’Afrique et ses matières 1ères" Le Monde 26/10/15

La capitale indienne accueille pendant quatre jours, à partir de lundi 26 octobre, le troisième sommet Inde-Afrique, qui va réunir, pour la première fois, tous les pays du continent. Sur cinquante-deux pays invités, plus de quarante chefs d’Etat et de gouvernement ont fait le déplacement. Ce grand raout diplomatique doit permettre à New Delhi d’approfondir et d’élargir un partenariat africain encore timide – le premier sommet ne date que de 2008 – et de rattraper son retard vis-à-vis de la Chine sur un continent riche en matières premières et en plein décollage économique.

L’Inde cherche à se démarquer des autres puissances, en offrant à l’Afrique un partenariat de « développement », fondé sur le « respect mutuel ». "Pauvreté et inégalités en Inde rurale" Echogéo-2015. 1 Selon le recensement de 2011, 31 % de la population indienne est urbaine, contre 42 % selon Geopoli (...) 1Même si la pauvreté urbaine de l’Inde et de ses bidonvilles n’échappe à aucun observateur, c’est en zone rurale, d’après les données statistiques1, que vivent la plupart des pauvres du sous-continent : 70 % des Indiens et sensiblement autant des pauvres de l’Inde vivent en zone rurale (Himanshu et al., 2013 ; Planning commission, 2014).

"Pauvreté et inégalités en Inde rurale" Echogéo-2015

L’agriculture, qui constitue l’activité principale de 60 % des actifs ruraux (Himanshu et al., 2013), est indissociable de cette pauvreté rurale et donc du « grand écart de l’Inde » (Shah, 2002 ; Landy, 2010). Elle est parfois décrite comme une activité résiduelle, que les plus riches abandonnent et qui n’implique plus les masses de travailleurs ruraux du passé (Gupta, 2005). 2 La durabilité de cette croissance dans le secteur agricole est toutefois questionnée (Pattnaik and (...)

"Les images de l'Inde" - L'information géographique 2008. L’idée de patrimoine désormais valorisée à l’exportation, est ancienne en Inde, suscitée par la colonisation et l’acculturation qui l’accompagnait, récupérée ensuite par l’élite nationaliste. La version actuelle de ce processus s’inscrit dans un fonctionnement institutionnel international valorisant les représentations bien admises (inscriptions sur la liste de l’Unesco).

Elle suit aussi les voies quasi marchandes de la circulation des images (yoga, danse, musique, mode, design). Les Indiens de la diaspora contribuent à cette patrimonialisation : des stages de « culture indienne » sont organisés dans les pays d’accueil ou à l’occasion de la venue des jeunes dans leur pays d’origine. Les universités centrales en sont chargées à tour de rôle offrant à leurs « pensionnaires » des cours accélérés d’histoire principalement. Mais quelle histoire ? Et maintenant c’est l’inde, la forêt, la jungle… Si le mot jungle nous semble anglais, il provient du sanskrit jangala. P. F. Podcast-FC-"Comment l'Inde change-t-elle le monde?" oct2015. "Les populations d'origine indienne hors de l'Inde : fabrique et enjeux d'une « diaspora »" Géoconfluences 2015.

L’année 2015 marque le centenaire du retour du Mahatma Gandhi sur le sol indien après plus de vingt ans passés en Afrique du Sud. L’événement fut célébré en grande pompe au mois de janvier à Gandhinagar, la « ville de Gandhi » et capitale de l’État du Gujarat, dans le cadre des journées consacrées chaque année aux Indiens expatriés (Pravasi Bharatya Divas [1]). En effet depuis 2003, le gouvernement indien rend régulièrement hommage à ce qu’il nomme « la diaspora indienne ». Cependant New Delhi n’utilise cette expression que depuis le tournant des années 2000, alors que les émigrations depuis le sous-continent sont pluriséculaires, voire millénaires.

Auparavant ces personnes étaient désignées comme des « Indiens d’outre-mer » (Overseas Indians), bien que toutes n’aient pas émigré par voie maritime. Ce recours relativement récent au terme « diaspora » dans le langage officiel indien montre que l’idée d’« une diaspora indienne » est loin d’aller de soi et mérite discussion. 1. 1.1. 1.2. Dossier Geoconfluences - "Le monde indien : populations et espaces".

Union indienne-Vocabulaire et notions générales. Recensement de l’Inde de 2011- Population et Sociétés. Les transformations socio-spatiales de l’Inde-Cahiers d'Outre Mer-déc 2015. Dossier ECHOGEO sur l'Inde. L'Union indienne : les grands thèmes d'études- Géoconfluences.

L'Union indienne : les grands thèmes d'études - EDUSCOL. Auteur(s) : Laurent Carroué, Inspecteur général de l'Éducation nationale, et Marie-Christine Doceul, DGESCO-ENS de Lyon Introduction À l'occasion de la parution de la nouvelle question « L'Union indienne » aux programmes de l'agrégation externe de géographie et du CAPES d'histoire et de géographie, le Portail national d’histoire et de géographie propose en collaboration avec le site Géoconfluences un dossier de ressources utiles pour l'étude et l’enseignement de ce territoire. Ces publications visent plusieurs objectifs : Texte de cadrage du jury : "L'Union indienne" Bibliographie de Géoconfluences- Union indienne.