background preloader

Etats Généraux : 5 mai 1789

Facebook Twitter

Couder Stati generali. Ouverture etats generaux paume. Le discours de Louis XVI à l'ouverture des Etats généraux de 1789. Messieurs, ce jour que mon coeur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de commander.

Le discours de Louis XVI à l'ouverture des Etats généraux de 1789

Un long intervalle s'était écoulé depuis la dernière tenue des états généraux ; et quoique la convocation de ces assemblées paraît être tombée en désuétude, je n'ai pas balancé à rétablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur. La dette de l'Etat, déjà immense à mon avènement au trône, s'est encore accrue sous mon règne : une guerre dispendieuse, mais honorable, en a été la cause ; l'augmentation des impôts en a été la suite nécessaire, et a rendu sensible leur inégale répartition.

Une inquiétude générale, un désir immodéré d'innovations se sont emparés des esprits et finiraient par égarer totalement les opinions, si on ne se hâtait de les fixer par une réunion d'avis sages et modérés. Les debuts de la revolution francaise. Les Etats Généraux (mai à juillet 1789) 1° Les députés arrivent à Paris, séance inaugurale des Etats Généraux (1er au 5 mai 1789) – Les députés des trois ordres arrivèrent à Versailles le 2 mai 1789.

Les Etats Généraux (mai à juillet 1789)

Pour la présentation des députés, Louis XVI décida de suivre la tradition, ce qui fut perçu comme une offense aux yeux du tiers état. En effet, le clergé et la noblesse furent reçus dans le cabinet du roi, alors que les députés du tiers durent défiler dans la chambre à coucher. Louis XVI, par Antoine François CALLET, XVIII° siècle, musée Carnavalet, Paris. Le 4 mai, une procession eut lieu à Versailles, sur le parvis de l’église Notre Dame. L’on pouvait y trouver Louis XVI et Marie Antoinette ; les frères cadet du roi, Louis, comte de Provence, et Charles, comte d’Artois (futurs Louis XVIII et Charles X.). ; Louis Philippe II, duc d’Orléans et cousin du roi, accompagné par son fils Louis Philippe, duc de Chartres (futur Louis Philippe I°.). Musée de l'histoire de France. Le 5 mai 1789, le roi Louis XVI ouvre les Etats généraux, réunion des députés des trois ordres, la noblesse, le clergé et le tiers-état.

Musée de l'histoire de France

C'est le dernier moyen qui lui reste pour tenter de sauver le royaume de la faillite, les députés pouvant seuls accepter la levée d’un nouvel impôt. Les Etats généraux n’avaient pas été convoqués depuis 1614. En 1789, mille cent quatre-vingt trois députés se réunissent à Versailles. Le roi et sa famille étaient présents, placés sur une estrade. Le roi Louis XVI prononça un discours dans lequel il conseillait le désintéressement aux uns, la sagesse aux autres et parlait à tous de son amour pour son peuple. Les États-généraux avant 1789. JournalRevue des Deux MondesLes États-généraux avant 1789Eugène Aubry-Vitet1873ParisC2e période, tome 105Revue des Deux Mondes - 1873 - tome 105.djvuRevue des Deux Mondes - 1873 - tome 105.djvu/9309-343 Histoire des états-généraux considères au point de vue de leur influence sur le gouvernement de la France de 1355 à 1614, par M.

Les États-généraux avant 1789

George Picot, juge au tribunal de la Seine, 4 vol. in-8° ; paris 1372, Hachette. Lorsqu’il y a six ans l’Académie des sciences morales et politiques mettait au concours une « étude sur les états-généraux en France considérés au point de vue de leur influence sur le gouvernement, » on peut dire sans exagération que bien peu de personnes étaient en mesure d’apprécier l’importance et la fécondité de ce sujet. L’Académie des sciences morales et politiques elle-même n’avait-elle pas déjà il y a trente ans, en 1840, mis au concours une histoire sommaire de ces états, et l’auteur du mémoire couronné, M. Ouverture des Etats Généraux. 1789.

Après avoir longtemps essayé de concilier les intérêts divers qui luttaient entre eux, de combler le déficit, d'équilibrer les recettes et les dépenses, d'accorder enfin les réformes compatibles avec le maintien de son autorité, Louis XVI, entravé dans ses louables résolutions par les exigences de la noblesse, qui ne voulait céder aucun de ses privilèges ni prendre part aux charges publiques ; par les prodigalités croissantes de la cour, et surtout par sa propre indécision et sa funeste inertie, se décida. à convoquer les États Généraux, qui, depuis près de deux siècles, n'avaient point été réunis.

Ouverture des Etats Généraux. 1789

Pendant les quinze années de son règne, le roi avait appelé quatre ministres à la direction des finances, sans qu'aucun d'eux réussît à rétablir l'ordre dans l'administration ; depuis plusieurs années on suffisait à peine aux dépenses par des emprunts qui chaque jour devenaient plus difficiles à conclure, sans qu'on pût prévoir le terme de ces opérations ruineuses. 5 mai 1789 - Ouverture des états généraux - Aujourd'hui, l'éphéméride d'Archimède. Alors que les caisses du royaume sont vides, Louis XVI se résout à convoquer les états généraux à Versailles.

5 mai 1789 - Ouverture des états généraux - Aujourd'hui, l'éphéméride d'Archimède

C'est le dernier moyen qui lui reste pour tenter de sauver le royaume de la faillite et contenir la révolte qui gronde. La dette de l'État est telle que ses créanciers ne peuvent et ne veulent plus prêter de l'argent. L’origine des états généraux Les états généraux avaient vocation au Moyen Âge d'autoriser le roi à lever des impôts exceptionnels. Ils ne s'étaient plus réunis depuis 1614. La Révolution française/5 Mai 1789 : Ouverture des États-Généraux à Versailles. Une page de Wikiversité.

La Révolution française/5 Mai 1789 : Ouverture des États-Généraux à Versailles

Début de la boite de navigation du chapitre fin de la boite de navigation du chapitre En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La Révolution française : 5 Mai 1789 : Ouverture des États-Généraux à VersaillesLa Révolution française/5 Mai 1789 : Ouverture des États-Généraux à Versailles », n'a pu être restituée correctement ci-dessus. Convocation des États-Généraux[modifier | modifier le wikicode] Le 8 août 1788, Louis XVI convoque les États-Généraux pour trouver des solutions aux problèmes financier et décide qu’il y aura au moins 1 000 députés pour représenté au mieux l’ensemble du royaume français et les double de représentant pour le Tiers-États.

L'élection des députés ont lieu en janvier 1789 et pour l'élection des députés du Tiers-États est indirect : Seuls les hommes pourront être élu, ils devront avoir au minimum 25 ans et payer des impôts. La Révolution française : les Etats-Généraux. On a donné le nom d'Etats généraux, dans la monarchie française, depuis 1302 jusqu'en 1789, les assemblées générales de la nation; lorsque les communes eurent obtenu le droit, au déclin de la féodalité, d'entrer dans les grands conseils du roi.

La Révolution française : les Etats-Généraux.

Les attributions de ces assemblées, formées des députés du clergé, de la noblesse et du tiers état, ne furent jamais nettement définies, parce que la constitution de l'ancienne France reposait plutôt sur des usages que sur des lois. Les rois, pour ne pas donner trop d'importance à ces assemblées, qui d'ailleurs n'entrèrent jamais, comme institution politique, bien avant. dans les moeurs de la France, évitaient de les convoquer périodiquement. Quand les états de la Langue d'Oc, c. à d. de la France méridionale, et ceux de la Langue d'Oil, c. à d. de la France septentrionale, se tenaient séparément, les seconds avaient seuls un caractère politique. Les Etats généraux. Généralités.

Les Etats généraux.

L'histoire par l'image. La convocation des États généraux (1789) Sous l’Ancien Régime, les États généraux sont des assemblées extraordinaires qui réunissent des représentants de toutes les provinces appartenant aux trois ordres de la société : clergé, noblesse et tiers état.

La convocation des États généraux (1789)

Ils sont convoqués par le roi pour traiter d’une crise politique, d’une guerre, d’une question militaire ou fiscale. Face à une situation politique et financière catastrophique, Louis XVI se voit contraint de convoquer les États généraux, qui n’avaient pas été réunis depuis 1614. Eux seuls peuvent décider la levée de nouveaux impôts et engager la réforme du pays. Leur ouverture à Versailles, le 5 mai 1789, marque le début de la Révolution française. Plus de mille cent députés se massent dans la salle à colonnes spécialement construite pour l’occasion.

États généraux. La convocation des état généraux. Séance d'ouverture des Etats-Généraux La convocation Courant janvier 1789 un règlement royal est adressé par le pouvoir aux agents du roi afin d'organiser les élections des députés aux Etats-Généraux. Dans ce règlement, Louis XVI parle de droits restitués à la Nation de consentir l'impôt, de la périodicité future des Etats, de l'établissement d'un budget, de la fin de l'arbitraire ministériel en matière de dépense, de liberté individuelle, de constitution et surtout de l'égalité de tous devant l'impôt. Le préambule de ce règlement laisse présager un règlement rapide et équitable des problèmes du royaume. "(...) États généraux. Ouverture des États généraux en 1789 Sous l'Ancien Régime, les assemblées des États généraux sont des assemblées politiques qui se tiennent pour délibérer des questions d'intérêt public. Elles se composent des députés envoyés par chacun des trois ordres : le clergé, la noblesse et le tiers état qui forment la société française.

Des premiers jusqu'aux derniers[modifier | modifier le wikicode] Les États généraux sont convoqués pour la première fois en 1302 par Philippe IV le Bel, qui espère pouvoir ainsi régler ses démêlés avec le pape. Contrairement au parlement anglais qui se réunit à dates fixes, les assemblées des États généraux se réunissent uniquement en période de crise. 5 mai 1789 - Ouverture des états généraux - Herodote.net. Le 5 mai 1789, le roi Louis XVI ouvre les états généraux à Versailles. C'est le dernier moyen qui lui reste pour tenter de sauver le royaume de la faillite et contenir la révolte qui gronde. La dette de l'État est telle que ses créanciers ne peuvent et ne veulent plus prêter de l'argent. Dans l'impasse, le gouvernement ne voit bientôt plus d'autre issue que de convoquer les états généraux, avec l'espoir qu'une assemblée des délégués de tout le pays pourra imposer des réformes aux privilégiés.

Ouverture des États Généraux.